Découverte en 1994 par trois spéléologues, Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire, la grotte du Pont d’Arc ou grotte Chauvet s’ouvre pour la première fois au grand public grâce à une réplique monumentale et une galerie d’interprétation. Des espaces très innovants regroupés sous l’appellation Caverne du Pont d’Arc qui accueilleront les visiteurs à partir du samedi 25 avril 2015.

La Caverne du Pont d'Arc @ Fabre-Speller Architectes Atelier 3A - F. Neau - Scène - Sycpa - photo Patrick Aventurier (2)

Jamais le grand public n’avait pu explorer la grotte. Afin d’éviter les dégradations subies la grotte de Lascaux du fait de son ouverture, le site a été protégé dès sa découverte par l’État. Encore aujourd’hui les autorisations de visite sont réservées aux professionnels et délivrées au compte-goutte. La création d’un fac-similé était alors la seule possibilité d’offrir au public ce patrimoine paléolithique exceptionnel. En projet depuis 2007, les travaux débutés en 2012 se sont insérés dans un dispositif ambitieux de valorisation du territoire par le développement culturel et environnemental récompensé par l’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2014

Le site du Razal accueille les 3 000m² de cette reconstitution de la grotte Chauvet Pont-d’Arc au coeur d’un espace boisé aménagé de 29 hectares.  Le projet à 55 millions d’euros est soutenu par le Conseil régional Rhône-Alpes (14,7 M), le département de l’Ardèche (14,7 M), l’État (12,2 M), l’Union Européenne (9,9 M) et le gestionnaire du site Kléber Rossillon (3,5 M). Il aura fallu trente mois de travaux et l’implication de 35 entreprises pour qu’il voit le jour.

Comme le résumait François Hollande lors de l’inauguration officielle du 11 avril 2015, « C’est un grande émotion de venir sur ce lieu de préhistoire et de haute technologie. La Caverne du Pont d’Arc est une réussite. Elle montre que l’on est capable en France, de conserver, préserver mais aussi de valoriser et reproduire, pour permettre à des millions de visiteurs de découvrir un site extraordinaire ».

Vue-général-du-site

Chaque bâtiment est conçu pour s’insérer dans le paysage sans en sacrifier l’authenticité.

Accompagné d’un guide, le visiteur explore pendant une heure les dix points d’observations qui jalonnent la grotte. Le parcours emprunte une passerelle semblable à celle du lieu original. La scénographie mise en place fait appel à tous les sens des visiteurs dès l’entrée monumentale: odeurs de pierre humide, fraicheur, humidité, silence, obscurité…Tout est prévu pour recréer les conditions physiques de la grotte Chauvet lors de la découverte du millier de dessins de fauves, mammouths ou chevaux vieux de 36 000 ans.

vue-d-ensemble-panneau-des-lions©Patrick Aventurier

De l’émotion à l’explication.

Mais la réplique de la grotte originale n’est que l’un des cinq pôles de ce complexe séparés par quelques minutes de marche dédié à la vie de nos lointains ancêtres. Une boutique, un restaurant, un pôle pédagogique et la Galerie de lAurignacien complètent la visite. Cette galerie, véritable espace de découverte, propose une déambulation guidée par 38 grands écrans interactifs au milieu de 600m² de fresque murale panoramique, 350m² de décor naturel recréé, 100 objets archéologiques, 6 grands animaux et 5 humains reconstitués.

la Galerie de l'Aurignacien second pôle culturel du site de la Caverne du Pont d'Arc © Sycpa

La connaissance scientifique sur plus de 35 000 ans d’histoire est transmise aux visiteurs à travers des dispositifs multimédia conçus par l’agence Anamnesia : fictions documentaires, design sonore, illustrations, animation et motion design, interviews, reconstitutions 2D et 3D, et détection de mouvement… pour une approche sensible de la préhistoire.

Petits et grands peuvent voyager au temps des hommes préhistoriques avec un film spectacle qui retrace le quotidien et les activités des hommes dans la grotte. Sur des bornes interactives, le petit visiteur peut également décrypter l’art pariétal et les aurignaciens en accédant aux contenus de médiation et  à des jeux interactifs. Pour aiguiser l’intérêt des visiteurs et faire appel à leur imaginaire, la fresque interactive des chevaux permet de revivre le geste créateur des artistes qui peignaient sur la paroi, en capturant, via kinect, la silhouette des doigts du visiteur.

Accessible au plus grand nombre, ce parcours initiatique propose ainsi au visiteur une découverte immersive et éducative de ce patrimoine unique et remarquable témoignage de l’invention de l’art, inscrit au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

La Galerie de l'Aurignacien second pôle culturel du site de la Caverne du Pont d'Arc © Sycpa (3)

Un nouvelle version du site internet

A l’occasion de l’inauguration de la Caverne du Pont dArc, le ministère de la Culture et de la Communication a mis en ligne une nouvelle version du site Internet de la grotte avec un riche contenu produit avec l’équipe scientifique (visite virtuelle, sélection d‘images ultra haute résolution des principaux panneaux, 150 entretiens vidéos avec les membres de l’équipe, documents interactifs…): archeologie.culture.fr/chauvet

FireShot Screen Capture #092 - 'La Grotte Chauvet-Pont d'Arc - Ardèche, France' - archeologie_culture_fr_chauvet

Pour réaliser cette réplique, une dizaine d’entreprises spécialisées ont été mobilisées au long des cinq étapes.

Le-relevé-numérique-3D-de-la-grotte-ornée-du-Pont-dArc-©-Guy-Pérazio-1024x724

Etape 1 : réalisation d’un modèle numérique en 3D. Le « nuage de points » permet de créer un modèle numérique intégrale compacté par la suite pour rassembler les éléments remarquables de la grotte en un espace plus restreint (en passant de 8.500m2 à 3.000m2)

« Ce projet n’aurait pas pu exister avec autant d’exactitude sans la 3D, et  en même temps, toute la phase visible a été faite à la main »

Gilles  Tosello, artiste plasticien qui a réalisé les panneaux les plus  impressionnants des chevaux et des lions.

Linstallation-des-cages-métaliques-©-SYCPA-Sébastien-Gayet-1024x682

Étape 2 : construction d’une immense coque en béton fidèle à la morphologie de la grotte. Ce squelette métallique est ensuite recouvert d’un mortier paysager travaillé par les sculpteurs et les peintres pour être au plus proche de la réalité

ÉTAPE 3 : création des panneaux pariétaux; les relevés 3D ont permis la création des panneaux où les artistes vont, à l'aide des projections des oeuvres originales, recopier ces dernières

Étape 3 : création des panneaux pariétaux; les relevés 3D ont permis la création des panneaux où les artistes vont, à l’aide des projections des oeuvres originales, recopier ces dernières

ÉTAPE 4 : fabrication des éléments géologiques (Stalactites, stalagmites, draperies, parois et sols concrétionnés) et ossements ( à partir des moulages de véritables squelettes d’ours des cavernes et des photographies prises dans la grotte originale)

Étape 4 : fabrication des éléments géologiques (Stalactites, stalagmites, draperies, parois et sols concrétionnés) et ossements ( à partir des moulages de véritables squelettes d’ours des cavernes et des photographies prises dans la grotte originale)

Etape 5: les éléments artistiques, géologiques et archéologiques créés en atelier sont intégrés au décor de la Caverne

Étape 5: les éléments artistiques, géologiques et archéologiques créés en atelier sont intégrés au décor de la Caverne

La Caverne du Pont d’Arc est présente sur internet, sur facebook et sur twitter.

SOURCE: lacavernedupontdarc.org, archeologie.culture.fr/chauvet

Date de première publication: 24/04/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

La grotte du Font-de-Gaume et ses 200 figures animales peuvent désormais être explorées en 3D

La 3D ressuscite une ancienne grotte bouddhiste chinoise à la Smithsonian Sackler Gallery

Immersion (numérique) dans les grottes françaises !

I-mmersion au coeur de la grotte de Lascaux

En attendant son ouverture en 2016, Lascaux 4 attire les mécènes tandis que l’expo itinérante poursuit son tour du monde