Le British Museum et le Museum National de Cracovie augmentent la réalité

La réalité augmentée attire-t-elle de nouveaux visiteurs ? Pour répondre à cette question, de nouveaux dispositifs muséaux étrangers misent sur cette technologie, adaptée aux Smartphones.  Les musées et institutions culturelles cherchent ainsi à attirer et impliquer au maximum le jeune public.

Campagne 2.0 et réalité augmentée au Sukiennice Museum de Cracovie

Le Museum national de Cracovie, peu connu internationalement, se distingue par sa dernière campagne évènementielle et l’usage des nouveaux réseaux sociaux. Le musée a choisit 8 œuvres autour desquelles des histoires pouvaient être développées. Ces œuvres ont littéralement été mises en scène par le musée non seulement dans sa campagne d’affichage, avec l’utilisation de QR code ou de numéro d’appel, mais aussi in-situ avec des dispositifs de réalité augmentée.

ra2

A l’aide de leur Smartphone, les visiteurs peuvent ainsi découvrir des vidéos retraçant l’histoire et les anecdotes du tableau. Des comédiens font ainsi renaître les œuvres, selon un « story-telling amusement » créé par le musée. La campagne est parfaitement résumée sur une vidéo postée sur Youtube et indique clairement la volonté du musée d’attirer un public plus jeune.

Le British Museum invite les étudiants à imaginer une nouvelle réalité

Le British Museum cherchait aussi à utiliser la réalité augmentée pour enrichir ces expositions et collections, et  donner accès aux mobinautes à des informations supplémentaires. Pour ce projet, l’institution et son centre de recherche numérique Samsung se sont associés à l’agence goAugmented. Un atelier de 4 jours a permis à des étudiants de Westminster Kingsway Collège d’imaginer cette  future application ! L’institution, désireuse d’attirer un public plus jeune,  a donc pris le « problème » à l’envers et a questionné les étudiants sur ce qu’ils souhaiteraient (a)voir dans le musée.

bm

La réalité augmentée, associée a des média supplémentaires tels que de l’audio, de la vidéos, des images, se sont rapidement imposés. La galerie FlickR du Bristish Museum met en ligne une série de photos des oeuvres et « trails » décidés par les étudiants pour l’exposition « Ancient Egypt, book of the Death ». Une application mobile complète ce dispositif et permet aux jeunes visiteurs de créer leur propre « livre de la mort ».

mzlqoxlfcho320x480-75 mzldcbqtvfp320x480-75

La réalité augmentée, évoquée lors de la journée nationale du CLIC le 28 janvier dernier avec les exemples français du petit Palais de Paris et le musée des Beaux Arts de Rennes, est aujourd’hui à envisager comme un moteur d’attractivité du public.

A lire sur ce site :

13.02.2011. Actu – Picasso débarque aux USA et sur les réseaux numériques
19.09.2010. Interview – Total Immersion : ” la réalité augmentée peut valoriser les oeuvres exposées !”

Laisser un commentaire