Covid-19 / Le musée d’art de Baltimore lance 3 initiatives pour soutenir directement les galeries, artistes et communautés de sa région

Le 27 mai 2020, le Musée d’Art de Baltimore a annoncé le lancement de trois nouvelles initiatives, notamment numériques, pour fournir un soutien direct aux artistes, galeries et communautés basés à Baltimore: BMA Salon, BMA Screening Room et BMA Studio. Ces initiatives apporteront un soulagement financier immédiat aux artistes et aux entreprises locales, offriront de nouvelles opportunités de visibilité à l’écosystème artistique de Baltimore et faciliteront l’accès à l’art pour des populations qui ne sont pas connectés au numérique. 

Le 11 mars 2020, au début de l’épidémie de coronavirus, le BMA a annulé ou reporté tous les programmes publics à venir et a ensuite fermé son bâtiment principal et son site satellite de Lexington Market. Contrairement à d’autres musées américains, le BMA  a conservé tout son personnel pendant la pandémie, « sans licenciements ni congés à ce jour ».

Les nouvelles initiatives du musée est « une reconnaissance que les rôles des institutions publiques doivent changer en réponse à cette nouvelle réalité »

Le développement de ces programmes découle de la série de conférences et activités en cours au Musée d’Art de Baltimore, « The Necessity of Tomorrow (s) », qui a été créée pour « imaginer un avenir qui englobe les questions de justice sociale, d’équité et de pratique créative ».

« Baltimore est une ville riche en innovations créatives et en expériences artistiques. Dans le cadre de notre mission d’engagement civique, nous avons estimé qu’il nous incombait de développer de nouvelles opportunités pour soutenir le tissu culturel de notre communauté, d’autant plus que les artistes, les organisations artistiques et le public sont confrontés à des défis différents mais très réels lors de la pandémie de coronavirus » a déclaré Christopher Bedford, directeur du BMA. « Nos nouvelles initiatives s’appuient sur des idées qui nous sont essentielles en tant qu’institution, de la mise en relation du public avec des œuvres d’art passionnantes et stimulantes à la promotion de l’expérimentation artistique et au positionnement de la production créative au cœur du changement social. Ces trois nouvelles initiatives représentent un changement dans l’approche de BMA pour passer de la discussion et de la présentation à une collaboration plus active et impliquante ».

Les 3 nouvelles initiatives proposées par le BMA sont:

. Salon BMA: Le BMA invitera une sélection de 20 galeries et collectifs basés à Baltimore à utiliser la plateforme numérique du musée « The Necessity of Tomorrow (s) » (bmatomorrows.org) pour toucher de nouveaux publics. Le BMA fournira à chaque participant une subvention de 2 500 $ pour l’aider à réaliser ses présentations numériques. Toutes les transactions seront effectuées directement par les galeries, qui conserveront tous les revenus des ventes.

« L’initiative fournit aux partenaires un petit afflux de fonds, tout en contribuant à accroître la visibilité de leur travail à l’appui d’une réussite à long terme » explique le BMA. Les conservateurs d’art contemporain du BMA sélectionneront les participants, qui comprennent déjà les organisations suivantes: as they lay, C. Grimaldis Gallery, Catalyst Contemporary, Connect + Collect, Creative Alliance, Current Space, ICA Baltimore, Galerie Myrtis, Goya Contemporary, Resort, St. Charles Projects, ‘sindikit, Springsteen, et The Parlour.

. BMA Screening Room: Un nouveau service de streaming vidéo est en cours de lancement sur le site Web pour présenter les œuvres de 50 artistes basés à Baltimore. Ils seront sélectionnés par des conservateurs du département d’art contemporain du musée et recevront une « modique redevance » allant de 500 $ à 750 $. Les œuvres vidéo seront visibles progressivement sur le site Web du BMA, « fournissant une exposition accrue pour les artistes à un moment où il y a peu de possibilités d’exposition ». De même, la salle de projection numérique du musée offrira de nouveaux contenus avec lesquels le public du musée pourra s’engager.

Les artistes vidéo confirmés pour le lancement sont: Rahne Alexander, Abdu Ali and Karryl Eugene of as they lay, Stephanie Barber, Mollye Bendell, Erick Antonio Benitez, Nicoletta Daríta de la Brown, Emily Eaglin, Markele Cullins, Tanya Garcia, Nia Hampton, Chung-Wei Huang, Nia June, Jaimes Mayhew, Meredith Moore, Devin N. Morris, Clifford Owens, Margaret Rorison, Jules Rosskam, Lendl Tellington, Stephanie J. Williams, Caroline Xia, and Monsieur Zohore.

  • 1 400 kits créatifs distribués dans la ville

. BMA Studio: l’équipe du BMA va créer au moins 1 400 kits de création d’art prêts à l’emploi qui seront distribués par le Greenmount West Community Center à la Maryland Food Bank, à World Central Kitchen et aux familles du quartier. Les « trousses » comprendront des instructions et du matériel, inspirés par les activités prévues pour le programme gratuit des dimanches en famille du musée.

Depuis sa fermeture, le BMA a décidé de fournir des activités artistiques téléchargeables mais cette nouvelle initiative vise à combler « les disparités dans l’accès numérique et complète d’autres efforts de sensibilisation ».

Le BMA précise qu’il suivra « toutes les directives appropriées en matière de santé et de sécurité lors de la création et de la distribution des kits ».

  • Des activités mécénées par une ancienne administratrice du musée

Les 3 nouveaux programmes du BMA sont rendus possibles grâce aux fonds déjà affectés au projet « The Necessity of Tomorrow (s) », et notamment 100 000 $ non dépenses pour des événements programmés durant la période mars – juin 2020.

Ce fonds a été constitués grâce au généreux soutien de Suzanne F. Cohen et du Cohen Opportunity Fund. Suzanne Cohen, décédée en 2018. Suzanne F. Cohen était une administratrice de musée de longue date et a présidé le conseil d’administration de 2003 à 2006.

Au cours de ses quatre décennies d’implication avec la BMA, Cohen a soutenu des dizaines d’expositions et a plaidé pour des initiatives d’accessibilité qui ont façonné le musée, sa vision et son approche, y compris l’admission générale gratuite et les services de transport pour les étudiants de Baltimore City pour visiter le musée. « Son amour des arts concordait avec son engagement dans les questions de justice sociale, et son soutien au programme The Necessity of Tomorrow (s) a témoigné de sa croyance en l’intersection critique de l’art et de la justice sociale ».

« L’approche avant-gardiste de Sue et son engagement envers les arts et la responsabilité civique ont propulsé le dévouement du BMA à explorer et à mettre en œuvre de nouvelles façons de servir notre communauté. L’expansion et l’évolution de The Necessity of Tomorrow (s) à bien des égards continue son travail en érodant les frontières entre ces univers, en aidant à garantir que les artistes ont les moyens de jouer un rôle actif dans la construction de notre avenir collectif » a précisé Christopher Bedford.

Depuis sa fermeture au public, le 11 mars 2020, le BMA est très actif sur les réseaux sociaux, avec de nombreuses activités éducatives en ligne ainsi qu’une série de vidéos sur la collection du musée et ses chefs d’oeuvres.

Déambulation vidéo dans le musée et ses galeries (17 min 25): 

Le musée organise également des visites live sur sa page Facebook.

SOURCE: Baltimore Museum of Art 

PHOTOS: Baltimore Museum of Art

Date de première publication: 28/05/2020

Covid-19 / Quand les artistes, les galeries et les maisons de vente se portent au chevet des soignants et des victimes du confinement 

Covid-19 / Avec ses voyages et ses cocktails, le conservateur en chef de la Frick Collection rend le confinement plus agréable

Covid-19 / Les galeries et foires d’art misent sur les visites numériques et virtuelles pour « exposer » leurs artistes 

Covid-19 / La National Gallery de Londres mobilise ses équipes pour proposer de la médiation vidéo à domicile

Covid-19 / « Together In Art »: la Art Gallery of New South Wales partage avec le monde un coup de pouce quotidien pour l’art

Laisser un commentaire