Le 11 octobre 2016, le Nationalmuseum de Suède a annoncé qu’il allait mettre à disposition 3 000 images haute résolution de ses œuvres les plus populaires en téléchargement gratuit sur Wikimedia Commons. Des images de qualité identique et zoomables seront également ajoutées à la base de données en ligne du musée. Cette démarche Open Content, extrêmement volontariste, s’intègre dans une stratégie plus large de numérisation et de développement de l’accessibilité des collections du Nationalmuseum.

nationalmuseum-sweden-wikimedia_commons_3000_images_501x250

Alors que le bâtiment du Nationalmuseum est encore en cours de rénovation, seule une petite partie des collections est aujourd’hui accessible au public. Pour permettre aux publics de continuer à accéder à ses oeuvres d’art, le musée s’est lancé, en 2015, dans un vaste programme de coopération avec Wikimedia Suède.

La dernière et ultime étape de ce partenariat est la mise en ligne des images haute résolution de quelque 3 000 peintures des collections, tombées dans le domaine public, qui sont maintenant disponibles pour un téléchargement gratuit sur Wikimedia Commons. Cela signifie qu’ils « font partie de notre patrimoine culturel commun et peuvent être utilisés librement pour tous usages ». Les mêmes images sont maintenant zoomables, mais pas encore téléchargeables, depuis la base de données en ligne du Nationalmuseum.

« Nous souhaitons remplir notre mission de promouvoir l’art, l’intérêt pour l’art et l’histoire de l’art en créant des images de nos collections qui feront partie intégrante de l’environnement numérique d’aujourd’hui » a déclaré Berndt Arell, directeur général du Nationalmuseum. « Nous voulons souligner que ces œuvres appartiennent et sont là pour nous tous, indépendamment de la façon dont les images sont utilisées. Nous espérons que notre collection encore plus ouverte inspirera de nouvelles utilisations et interprétations des oeuvres créatives ».

Berthe Morisot, dans le Bois de Boulogne, avant 1880. Photo: Erik Cornelius / Nationalmuseum

Berthe Morisot, dans le Bois de Boulogne, avant 1880. Photo: Erik Cornelius / Nationalmuseum

Un hackaton pour réinterpréter la collection

Le Nationalmuseum explique qu’il « continuera à rendre ses collections encore plus accessibles à mesure que le programme de numérisation se poursuit et s’accélère et que l’infrastructure numérique s’améliore. L’objectif à long terme est de créer un portail offrant un accès rapide et facile à l’ensemble des collections et archives beaux-arts du musée.

Le Nationalmuseum se joint à un nombre croissant de musées suédois qui ont déjà publié des images de leurs collections, y compris The Royal Armoury et le château de Skokloster avec la Fondation Hallwyl Museum en Suède, ou le Rijksmuseum à Amsterdam, et la National Gallery of Denmark à Copenhague.

Les données concernant les images déposées sur Wikipedia Commons, y compris des liens vers les versions zoomables, sont disponible sur GitHub. Elles serviront de matière première pour les codeurs et développeurs prenant part à Hack4Heritage, un événement organisé par Digisam, l’organisme de coordination de la numérisation du patrimoine culturel de la Suède, en partenariat avec le Stockholm City Archives, les 14-16 Octobre 2016.

Lien vers les images sur Wikimedia Commons

Lien vers GitHub

Liens vers des œuvres de la base de données en ligne du Nationalmuseum offrant la fonctionnalité zoom: 

Anne Vallayer-Coster, Portrait d’un Violoniste 1773

Berthe Morisot, dans le Bois de Boulogne, avant 1880

Alexander Roslin, La Dame à la Voile 1768

Agnolo Bronzino, Isabella de ‘Medici

Bertha Wegmann, l’artiste Jeanna Bauck 1881

Anders Zorn, châteaux en l’air 1885

Bartholomeus Bassen, Intérieur d’une église baroque, 1602


Le Nationalmuseum est le premier musée d’art et du design de Suède. Ses collections comprennent des peintures anciennes, des sculptures, des dessins et des arts graphiques, des objets du design appliqué. Le bâtiment du musée est actuellement en rénovation et devrait ouvrir ses portes à nouveau en 2018. En attendant, le musée poursuit ses activités grâce à des collaborations à la fois en Suède et à l’étranger, ainsi que des expositions temporaires au Nationalmuseum Design (Kulturhuset Stadsteatern) à Stockholm.