Nouveau site internet, page facebook enrichie et application iPhone, réalisée pour la première fois dans le cadre de l’évènement … en 2013, PHOTOQUAI étoffe sa boite à outils numériques et s’associe à l’école des GOBELINS.

Zhang Kechun ©musée du quai Branly, Photoquai 2013

Ces nouveaux outils permettront au public de préparer, d’accompagner ou d’approfondir la visite, d’échanger ses impressions ou encore de partager coups de cœur et conseils.

Un nouveau site internet

 

Donnant la priorité à l’image, le site www.photoquai.fr livre une information exhaustive sur la biennale, la programmation, l’agenda, les visites de médiation, la direction artistique et les coulisses.

Les travaux des 200 photographes présentés depuis la création de PHOTOQUAI en 2007 sont également accessibles en ligne. une fiche détaillée relate pour chacun d’entre eux leur parcours et leur démarche photographique . La carte du monde révèle de son côté l’accroissement du réseau de photographes d’une édition à l’autre. Le site internet s’inscrit ainsi dans la volonté du musée de valoriser la photographie non-occidentale de manière pérenne.

Développé en responsive web design, le site est accessible sur tous types d’écran et de terminaux. Il a été développé par la société Buzzaka.

Roberto Tondopo ©musée du quai Branly, Photoquai 2013

La page facebook dévoile les coulisses

La page facebook de l’événement dévoile en images les coulisses de production de PHOTOQUAI. Elle propose de rencontrer les photographes à travers une série d’interviews vidéo, de reportages photos et de retrouver toute l’actualité autour de la biennale. A la veille de l’ouverture 2013, la page facebook comptait 1 247 amis.

La page facebook dédiée à Photoquai est complétée par le compte twitter et le hashtag # Photoquai utilisable sur les réseaux sociaux.

Une première application mobile

Pour la première fois depuis 2007, PHOTOQUAI propose son application mobile. Disponible gratuitement sur Apple Store (il est peut-être un peu dommage d’en limiter ainsi l’accès),  l’application iPhone propose des contenus sur les photographes et les commissaires.

Spécialement conçue comme un outil de médiation, l’application propose :

  • Un parcours libre, avec géolocalisation, pour découvrir les 40 photographes et leurs œuvres
  • Quatre parcours thématiques à travers l’ensemble de l’exposition : L’homme et son territoire, Le portrait photographique, Le photographe metteur en scène, et un Focus sur la photographie latino-américaine.
  • Une chasse au trésor pour les jeunes visiteurs (6 -12 ans) : à l’aide d’une boussole, les enfants de 6 à 12 ans pourront partir à la recherche d’une photo, à retrouver dans l’exposition, première étape d’une enquête en images à travers le monde.

L’application a été également développée en partenariat avec GOBELINS, l’école de l’image. Développeurs / Graphistes: Vivien Cormier, Emmanuel Durgoni / Marine Pichard, Camille Boutier, Bastien Delmare. 

Mise en ligne le 17/09/2013. Présentation vidéo de l’application mobile

Partenariat original avec GOBELINS

Le musée du quai Branly, dans le cadre de sa Biennale des images du monde PHOTOQUAI, a souhaité conclure un partenariat avec GOBELINS, l’école de l’image.

PHOTOQUAI a ainsi fait appel aux jeunes talents photographes en 1ère année et aux spécialistes du design interactif de l’école pour réaliser un reportage photo tout au long du montage de l’exposition – dont les images seront présentées sur la
page Facebook et sur le site Internet de PHOTOQUAI – et de créer une application iPhone dédiée, fruit d’un workshop pédagogique.

Dans le cadre de ce partenariat, le musée du quai Branly a également fait l’objet d’un workshop photo sur le thème de l’architecture.

Une initiative originale qui créé autant d’opportunités pour mettre en pratique les compétences créatives et techniques des étudiants de cette école. Une très bonne idée que d’autres musées et lieux culturels devraient emprunter.

Un autre coup de chapeau à l’excellente bande annonce vidéo de l’évènement réalisée par Isaac Niemand.

  »L’ailleurs vu de l’ailleurs »

Depuis sa création en 2007 à l’initiative du musée du quai Branly, la biennale de photographie Photoquai met en valeur une photographie du monde entier qui donne à voir un ailleurs vu de l’ailleurs.

En quatre éditions, 200 photographes, la plupart inédits en France, ont été présentés au grand public. En 2013, Photoquai poursuit sa mission fondamentale : mettre en valeur et faire connaître des artistes non occidentaux dont l’œuvre reste inédite ou peu connue en France, susciter des échanges, des croisements de regards sur le monde.

Sa méthode originale consiste à confier les commissariats artistiques à des professionnels étrangers, qui aboutissent à la sélection de 40 photographes, et à créer un ensemble de réseaux autour des expositions, en associant des institutions parisiennes partenaires (fondation Cartier pour l’Art Contemporain, La Maison Européenne de la Photographie, Maison de l’Amérique Latine, galerie Baudoin Lebon, musée Albert Kahn, polka galerie, galerie Clémentine de la Féronnière, Espace Central DUPON Images, Paris Montmartre).

La sélection 2013, rassemblée sous le slogan « Regarde-moi », a un dénominateur commun : toutes les séries photographiques ont à voir avec la figure humaine. Paysages, objets, mode ou architecture y apparaissent comme des éléments d’accompagnement de la personne. Dans toutes les séries, c’est le corps qui est l’unité de mesure de notre univers.

Le samedi 05 octobre, le musée du quai Branly participe à la 12ème Nuit Blanche et donne libre accès, jusqu’à 1h du matin, à tous ses espaces où la photographie est mise à l’honneur.

Informations fournies par le Musée du Quai Branly et le Journal des Arts

Date de première publication : 16/09/2013