Sites internet, financement participatif, médiation numérique et projets pédagogiques : le CMN dévoile ses projets numériques 2016

Depuis plusieurs années, le Centre des monuments nationaux étoffe sa stratégie numérique en la diversifiant: réalité augmentée (abbaye de Cluny, 2010), financement participatif patrimonial au service de la restauration de monuments (« Tous mécènes », 2013), robot de visite à destination des personnes en situation de handicap (NORIO au château d’Oiron, 2013, récompensé par le CLIC France) et les cartels numériques (château de Champs-sur-Marne, 2013). 

La nouvelle feuille de route numérique du CMN en 2016 vise tout d’abord à structurer et enrichir cet écosystème avec de nouveaux sites internet, le lancement d’une plateforme de financement participatif, des projets de médiation numérique et des partenariats pédagogiques et numériques. Pour mettre en oeuvre ces nombreux projets, le CMN annonce un budget prévisionnel numérique de 600 000€ pour l’année 2016 .

Un nouvel écosystème internet

Le mécénat participatif en ligne

De nouveaux projets de médiation

De nouveaux projets pédagogiques numériques

Le financement du numérique au CMN

Des chiffres clefs sur le numérique au CMN 2014-2015

Un nouvel écosystème internet

Le premier des nouveaux sites a été celui de l’exposition « Quatre vies en résistance » disponible depuis le début du mois de mai 2015, suivi en juin 2015 de sites dédiés de l’Hôtel de Sade et de la villa Cavrois, à l’occasion de leur ouverture au public, du site dédié du château d’Azay-le-Rideau à l’automne et de celui de la villa Kérylos et de l’Hôtel de la Marine au 1er janvier 2016.

FireShot Screen Capture #504 - 'Quatre vies en résistance Exposition au Panthéon' - www_quatreviesenresistance_fr

Ces sites ont préfiguré la mise en ligne d’un environnement numérique entièrement refondu pour un accès à l’information autour des monuments optimisé et modernisé, centré sur les besoins de l’internaute. À la place d’un site Internet unique, le CMN a fait le choix de mettre en place une usine à sites. Il s’agit d’une plateforme qui permet d’industrialiser la création de sites Internet. Cette structure permet d’automatiser le processus de création de sites à partir d’un modèle générique personnalisable.

Il est donc possible de décliner à partir de cette usine un nombre de sites illimités, selon quatre modèles majeurs : site institutionnel, site monument, site exposition, et site thématique. Certains modèles sont uniques (le site institutionnel), d’autres sont utilisés de nombreuses fois (le modèle de site monument a été utilisé près de 100 fois).

Ce système permet une souplesse de production, une plus grande rapidité et une limitation des coûts. Il est en cohérence avec la logique de réseau et de péréquation du CMN.

Le parti pris graphique et fonctionnel repose sur :
– une structuration claire et un certain minimalisme
– une volonté de rendre la navigation simple
– une forte présence de l’image
– un ancrage des réseaux sociaux

Le site institutionnel est le portail permettant de mettre en valeur le réseau du CMN ainsi que ses partenaires. Mettant en avant l’actualité culturelle et patrimoniale de l’établissement, le site Internet valorise aussi la richesse de son activité à travers une page « Inspirez-moi » qui propose des suggestions de visites pour différents publics. Les différentes thématiques (« Sous les blancs manteaux », « Vue sur mer », « Et bien dansez maintenant ! », « Elles ont fait l’histoire », …) permettent à tous de s’approprier le patrimoine. Cette rubrique évolutive propose des contenus pensés pour inviter à la découverte et à l’étonnement.

FireShot Screen Capture #100 - 'Centre des monuments nationaux' - www_monuments-nationaux_fr

Le mécénat participatif en ligne

Après le succès de l’opération « Tous mécènes », menée en partenariat avec My Major Company en 2013, le Centre des monuments nationaux se dote, au sein de sa nouvelle galaxie numérique, d’une plateforme propre de dons en ligne : « Ma pierre à l’édifice ».

Cette plateforme présentera plusieurs projets afin de permettre aux internautes d’effectuer un don selon leur sensibilité. Dans un premier temps, elle leur propose de soutenir:
– la restauration des épis de faîtage du château d’Azay-le-Rideau, dans le cadre de la campagne de restauration et de valorisation #AzayRenaissance
– la restauration de deux groupes sculptés « Sphinx et Amour » au château de Champs sur Marne (Seine-et-Marne)
– la réalisation d’un ouvrage audio-tactile sur la villa Cavrois (Nord), destiné aux nonvoyants et malvoyants
– la restauration de l’ermitage Saint-Pierre de l’abbaye de Montmajour (Bouches-duRhône)
– ou de faire un don pour leur monument préféré parmi les 100 monuments gérés par le CMN

FireShot Screen Capture #101 - 'Ma pierre à l'édifice' - www_monuments-nationaux_fr_Devenez-mecene-des-monuments-nationaux_Ma-pierre-a-l-edifice#

Très vite, cette liste s’enrichira. Les internautes auront ainsi, très  prochainement, la possibilité de soutenir la restauration du cloître de l’abbaye du Mont-Saint-Michel.

De nouveaux projets de médiation

L’HistoPad à la Conciergerie

L’HistoPad est un dispositif de médiation numérique, qui permet au visiteur équipé d’une tablette tactile (iPad mini Retina de 8 pouces) proposée sur place à la location, de faire une visite « augmentée », enrichie dans les espaces d’un monument, grâce à de la réalité augmentée, des reconstitutions 3D et des fonctionnalités interactives à travers des points d’intérêt et dans une version disponible en plusieurs langues.

Ce dispositif sera développé à l’automne 2016 à la Conciergerie par la société Histovery, en coproduction avec le Centre des monuments nationaux, qui assure notamment un accompagnement éditorial, scientifique, iconographique et historique ainsi que le suivi de la production et de la commercialisation. Après le château de Falaise en 2013 et le château de Chambord en 2015, le CMN est donc le 3ème opérateur à se doter de ce dispositif novateur.

98

Interface de la salle des Gens d’Armes (à gauche) et reconstitution virtuelle à 360° (à droite)

Des informations visuelles et parfois sonores accompagneront le visiteur tout au long du parcours de visite et lui permettront de découvrir certaines pièces du Palais de la Cité au XIVème siècle sous Philippe Le Bel et au XVIIIème sous la Révolution française. Reconstitutions virtuelles d’espaces disparus, objets 3D et images interactives traitent d’une manière dynamique l’histoire du Palais royal de l’Ancien Régime au Palais de Justice. Grâce à un système de balises radio BLE (« Bluetooth Low Energy »), l’HistoPad détecte dans quelle pièce le visiteur pénètre ; il affiche alors automatiquement à l’écran le scan les contenus proposés pour la pièce et actualise le plan interactif sur la tablette.

Cette dernière permet en outre de recueillir quotidiennement les commentaires des visiteurs sous la forme d’un livre d’or électronique et d’un questionnaire de fin de visite qui permettront à la Conciergerie d’établir un lien direct avec ses visiteurs. Les visiteurs pourront également conserver des souvenirs de leur visite grâce à l’onglet « Ma visite ». Enfin, ce dispositif propose à petits et grands une chasse au trésor au sein du monument.

La Fabrique à Histoires au château de Cadillac, à l’abbaye de la Sauve-Majeure et à la tour de Pey-Berland. 

« La Fabrique à Histoires » propose au jeune visiteur ou au flâneur aquitain des parcours scénarisés qui invitent à retisser l’histoire des monuments à travers leurs récits et leurs collections.

Le dispositif est principalement conçu pour le jeune public (6-9 ans et 9-12 ans) et pour une découverte en famille. Il est suffisamment ludique et riche pour s’adresser à tous. Ce dispositif transmédia s’articule autour de trois éléments complémentaires :

– des applications de visite in situ qui utilisent l’usine à applications CMN
– un site internet transversal qui utilise l’usine à sites CMN
– des ateliers “Do It Yourself” (DIY) dans un monument (site pilote : le château de Cadillac)

Dans chaque lieu, une application de visite construite sur le principe du jeu et d’une série d’histoires propose un parcours d’une durée d’une heure environ. Le parcours s’articule autour d’une dizaine de points d’intérêts (POI) qui révèlent la richesse historique et patrimoniale du monument. Chaque POI se dévoile par une mécanique de jeu simple, amusante pour petits et grands. La résolution de chaque jeu débloque un élément de l’histoire scénarisée qui se recompose.

En fin de parcours, le participant est invité à replacer dans l’ordre les éléments récoltés de l’histoire, pour écouter le récit imagé de sa visite. Pour rendre la visite plus ludique encore pour les plus jeunes, une « lanterne magique » peut servir de fil lumineux à l’expérience : elle change de couleur à l’approche d’un POI selon le principe du chaud-froid bien connu des enfants.

Pour préparer l’histoire avant la visite ou, surtout, la poursuivre après, et pour rendre tangibles le réseau de monuments comme le tissu d’histoires, un site Internet fait le lien entre les applications, et donc les lieux. Il ouvre sur des contenus complémentaires. Le participant découvre le récit imagé de l’espace visité et des lieux partenaires où d’autres récits peuvent être recomposés, invitant à la visite de ces derniers.

Enfin, pour associer le geste à la découverte numérique, et comprendre en manipulant, des ateliers DIY “Do It Yourself” seront proposées au château de Cadillac aux enfants au cours de l’année pour fabriquer leur machine à tisser des histoires. La machine sera composée d’éléments papiers et cartons. S’y ajoutent la manipulation et l’agencement d’éléments électroniques (des Little Bits) permettant d’animer/illuminer la machine.

À l’automne 2016, ce dispositif sera lancé au château de Cadillac et à l’abbaye de la Sauve-Majeure, où il deviendra un outil de médiation numérique durable et pérenne à l’horizon 2017, particulièrement comme une offre jeune public.

Projet d’une borne d’accès aux personnes en situation de handicap

Le Centre des monuments nationaux s’est rapproché de l’Ecole centrale d’électronique (ECE) afin de conduire un projet étudiant avec des élèves-ingénieurs, ayant pour objectif la conception d’une borne dédiée à l’accueil des personnes en situation de handicap dans les monuments du réseau. Le cahier des charges comprend la volonté de s’adapter aux cinq types de handicap (personnes à mobilité réduite, déficients visuels, sourds et malentendants, déficients intellectuels), tant en travaillant l’ergonomie de la borne que son contenu.

Ce partenariat, lancé en septembre 2015, aboutira sur la création d’un prototype fonctionnel en avril 2016, qui sera testé par la suite dans le site des mégalithes de Locmariaquer.

Projet de visite à l’aide de tablettes numériques à l’attention du public sourd et malentendant au château de Talcy

Dans le cadre de ses missions de service public d’accueil pour tous dans les monuments et de la loi de 2005 sur le handicap, le Centre des monuments nationaux prépare pour le château de Talcy (Loir-et-Cher) un projet innovant d’aide à la visite à l’attention des publics sourd et malentendant en toute autonomie.

A l’aide d’une tablette numérique remise à l’accueil, ces publics profiteront, à leur rythme, d’une présentation adaptée et didactique en langue des signes française (LSF) aux différentes étapes du parcours dans le monument. Rédigés spécialement en direction des publics spécifiques, ces textes sont traduits en LSF puis filmés en vidéo pour offrir une visite descriptive de qualité replaçant le site dans son contexte général.

FireShot Screen Capture #102 - 'Château de Talcy' - www_chateau-talcy_fr

Ce projet est mené en étroite collaboration avec l’association CALM (Communiquer Avec Les Mains) basée dans le Loir-et-Cher depuis 1998. Ce dispositif sera disponible à compter de mai 2016.

De nouveaux projets pédagogiques numériques

Projet pédagogique numérique au Château d’Azay-le-Rideau avec l’Ecole de Druye

Les élèves des deux classes participantes (niveau CE2/CM1 et CM1/CM2) créent pendant l’année scolaire 2015-2016 une visite en réalité augmentée au château d’Azay-le-Rideau. Ils choisissent des œuvres qu’ils étudient dans les collections du château et restituent leurs recherches à l’aide d’outils numériques sous forme de capsules vidéo, de cartes mentales, de fichiers son ou de photos.

Un QR Code est conçu pour chaque œuvre. Présentés dans un livret qui sera remis aux visiteurs intéressés, les QR Codes permettent d’effectuer une visite en réalité augmentée du monument en accédant aux vidéos et autres productions multimédia des élèves.

Une émission Web radio est organisée le 27 mai 2016 dans la grande Salle du château

FireShot Screen Capture #103 - 'Château d'Azay-le-Rideau' - www_azay-le-rideau_fr

Des élèves de 3ème réalisent également un audioguide poétique et subjectif sur le château d’Azay-le-Rideau après avoir effectué plusieurs visites du monument et de son parc. Pour ce faire, ils produisent des notices scientifiques, des poèmes, des fiches botaniques… en détournant l’Histoire et la science.

Ce projet est mené en interdisciplinarité (SVT, histoire, français). La mise en son des productions des élèves fait l’objet d’un partenariat avec la radio tourangelle Radio Béton, la Drac Orléans-Tours, la médiathèque d’Azay-le-Rideau,
l’Université François Rabelais de Tours et l’artiste, David Christoffel. La restitution du projet se tiendra en deux temps : en mars à la médiathèque d’Azay-leRideau, la Canopée, en plein cœur de la ville en partenariat avec la municipalité d’Azay-leRideau et durant la semaine du 23 mai au château. La mise en ligne des productions des élèves sur le site Internet du château est aussi envisagée.

Le financement du numérique au CMN

Les dépenses annuelles étaient de l’ordre de 100 000 € par an en 2012 et 2013 sur des projets ponctuels comme la reconstitution en réalité augmentée du cabinet de Charles V au château de Vincennes.

Le budget suit la courbe d’accélération de la politique numérique : 600 000€ en 2014 et près d’un million d’euros en 2015. Ces budgets comprennent à la fois des investissements majeurs, comme la création de l’usine à sites et de l’usine à applications, et des dépenses de fonctionnement mobilisées sur des tests et des prototypes. Les investissements lourds ont concerné l’Intranet et la création de l’usine à sites Internet, sur laquelle reposent plus de 90 sites du nouvel écosystème.

Ainsi, si la refonte du site Internet et la création de l’usine à site correspond à un budget de l’ordre de 500 000€, rapporté à l’unité, cela revient à environ 6 000€ par site Internet produit. Le budget prévisionnel pour l’année 2016 est estimé à 600 000€, orienté sur des projets innovants et des évolutions des structures créées.

Des chiffres clefs sur le numérique au CMN 2014-2015

Site Internet (en 2015) :
. Plus de 9 millions de pages vues et 3 millions de visiteurs uniques
. Environ 500 actualités mises en ligne par an
. Près de 900 000 visiteurs uniques et 375 000 pages vues sur le site Internet de la villa Cavrois depuis son ouverture, le 13 juin 2015, 600 internautes connectés pour la retransmission live de son inauguration, le 12 juin 2015.
Réseaux sociaux (au 3 mars 2016) :
. 34 850 fans sur Facebook
. 23 130 followers sur Twitter, 13 600 tweets postés sur le compte Twitter
. 8 730 abonnés sur Instagram
. 490 followers sur Vine
. +440 000 vues sur Youtube, 120 vidéos postées sur le compte
. 30 Live-tweets par an
. 10 instameets par an
Le dispositif numérique de « Quatre vies en résistance » :
. Près de 10 500 visites sur le site Internet,
. 40 000 pages vues
. Près de 300 témoignages vidéo recueillis in situ et sur le site
. Près de 800 téléchargements de l’application de visite, toutes langues confondues (français, anglais, espagnol)
Application saint Louis à Angers (2014) :
. Plus de 1 500 téléchargements de l’application Saint Louis, roi de France en Anjou.
. Téléchargement depuis 11 pays dont le Brésil, la Russie, la Nouvelle-Zélande
Au Panthéon ! :
. Plus de 5 000 portraits déposés
. 1 869 mentions du hashtag #AuPantheon, 3 millions de personnes touchées en 24h
Jeu « Le Roi et la Salamandre » :
. Plus de 4 600 téléchargements du jeu depuis son lancement en mai 2015
Application Cavrois 3D :
. Plus de 5 460 locations de tablettes équipées de la version 3D aux caisses du monument (au 4 mars 2016).
Livre d’or numérique :
. Plus de 5 000 contributions dans les livres d’or installés dans les 6 sites pilotes
. 92% de visiteurs satisfaits

SOURCE: CMN

Date de première publication: 09/03/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le Centre des Monuments Nationaux, nouveau partenaire de covoiture-art avec quatre de ses monuments

Musée du Louvre et Centre des monuments nationaux: premières institutions patrimoniales non chinoises à rejoindre Weibo et Wechat

Le CMN et Pinpin Team lancent le jeu « Le Roi et la Salamandre » pour découvrir les monuments de François Ier

Villa Cavrois restaurée: une visite enrichie par une application géolocalisée de réalité augmentée

I.d.Gourcuff (Château de Fontainebleau) et B.d.s.Moreira (Histovery): « L’idée est de proposer une visite augmentée du musée chinois »

Le numérique redonne vie aux 4 résistants qui entrent au Panthéon

1er Prix Patrimoine & Innovation(s): les 3 gagnants 2015

OFabulis, un jeu sérieux pour faire découvrir 19 monuments français

Commentaires fermés.