L’exposition Hergé au Grand Palais, « L’Enfer selon Rodin » au Musée Rodin, « Tout est art ? Ben au Musée Maillol », « Brest, Port de la Liberté » au Musée de la Marine de Brest, « Antarctica » au Musée des Confluences, « Mamie, c’était comment la guerre ? » au Centre Juno Beach, « Guerres secrètes » au Musée de l’Armée… Le CLIC France vous offre un tour de France des expositions et de leurs dispositifs numériques. 

N’hésitez pas à nous faire part de vos propres innovations à redaction@club-innovation-culture.fr.

Retrouvez les archives du tour de France des expositions et dispositifs numériques en France sur cette page du site. 

« Mamie, c’était comment la guerre ? », Centre Juno Beach, du 1er janvier au 31 décembre 2016

« Antarctica », Musée des Confluences, du 26 avril au 31 décembre 2016 

« Océan et climat : chaud devant ! », Cité de l’Océan, du 20 novembre 2015 au 31 décembre 2016 

« Chagall, songes d’une nuit d’été », Carrières de Lumières / Les Baux-de-Provence – du 4 mars 2016 au 8 janvier 2017

Exposition « Tout est art ? Ben au Musée Maillol », Musée Maillol, du 14 septembre 2016 au 15 janvier 2017 

Exposition Hergé au Grand Palais, du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017

Exposition « Oscar Wilde », Petit Palais, du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017

Exposition « Brest, Port de la Liberté », Musée de la Marine de Brest, du au

Exposition « Soulèvements », Jeu de Paume, du 18 octobre 2016 au 15 janvier 2017

Exposition « L’Enfer selon Rodin », Musée Rodin, du 18 octobre 2016 au 22 janvier 2017

Exposition « Guerres secrètes », Musée de l’Armée, du 12 octobre 2016 au 29 janvier 2017

Exposition « Ludwig Van, le Mythe Beethoven », Philharmonie de Paris, du 14 octobre 2016 au 29 janvier 2017

Exposition « L’Ours dans l’art préhistorique », Musée d’Archéologie nationale, du 16 octobre 2016 au 30 janvier 2017

Exposition « Fantin-Latour – À Fleur de peau », Musée du Luxembourg, du 14 septembre 2016 au 12 février 2017 – Musée de Grenoble, du 18 mars au 18 juin 2017

  • « Mamie, c’était comment la guerre ? », Centre Juno Beach, du 1er janvier au 31 décembre 2016

Avec contenus historiques interactifs adaptés à notre exposition temporaire « Mamie, c’était comment pendant la guerre ? »  L’application vous permettra de mieux comprendre le vécu des enfants durant la Seconde guerre mondiale, tout en passant un moment en famille ou entre amis. Partagez ensuite vos expérience sur nos réseaux sociaux !

Explore Juno Beach Centre est une application vous permettant de participer à une expérience interactive au sein du Centre Juno Beach de Courseulles-sur-Mer (Le musée canadien des plages du Débarquement en Normandie, France), disponible sur Android et IOs.

En 2015 et 2016, l’application vous permet d’obtenir un contenu culturel et interactif supplémentaire lors de votre visite. Vous pourrez améliorer votre connaissance au travers d’un quiz interactif au sein de l’exposition temporaire ‘Mamie, C’était comment pendant la guerre ?’.
Cette expérience ludique à partager en famille vous permet de connecter les générations et de compléter votre visite.

  • « Antarctica », Musée des Confluences, du 26 avril au 31 décembre 2016

La scénographie conçue par Wild-Touch et le musée des Confluences est basée sur l’immersion visuelle, sonore et la diffusion de films en haute définition, embarquant véritablement le visiteur dans cette expédition. Chacun fait l’expérience d’un monde pourtant inaccessible, qu’il soit sous l’eau à des profondeurs extrêmes ou sur la banquise, entouré de colonies de manchots.

Antarctica – une exposition au musée des Confluences par le Musée des Confluences

La plongée

Sautons à l’eau ! Deux écrans vidéo côte à côte, montrant respectivement les images d’un plongeur se préparant à l’immersion et les animaux de la banquise prêts à se
précipiter dans une eau à -2°.

Un peu plus loin, c’est au tour du visiteur de plonger à son tour dans l’océan. En pénétrant dans un espace sombre d’où émanent des sons subaquatiques – bulles, mouvements d’eau –, il découvre sur grand écran des images sous-marines montrant cette fois animaux et plongeurs sous l’eau. 

Photo: Musée des Confluences

Photo: Musée des Confluences

Sous la banquise

Puis, ce sont trois box qui permettent à chacun de s’immerger, en passant la tête à travers les trous d’une paroi pour se retrouver, dans une série de petits films, au cœur d’un univers féérique, aux dimensions, aux reliefs et aux lumières déroutantes.

Retour sur la banquise

Dans une pièce entièrement pourvue d’écrans géants disposés à 360°, au son du vent et des cris des oiseaux, le visiteur est véritablement au beau milieu de la banquise. Entouré des paysages somptueux des massifs se découpant dans le ciel, des étendues de glace à perte de vue, le visiteur est aux premières loges pour observer attentivement une colonie de manchots empereurs aux différentes étapes de leur vie, des poussins qui pour la première fois vont à l’eau, à leurs aînés, qui peuvent vivre jusqu’à 45 ans, en passant par ceux qui tergiversent longtemps avant de traverser une rivière de peur d’être attaqués par un léopard de mer.

Site web de l’exposition

  • « Océan et climat : chaud devant ! », Cité de l’Océan, du 20 novembre 2015 au 31 décembre 2016

L’exposition débute avec une immersion dans des images spectaculaires… De part et d’autre de l’espace, de multiples projections. Des vagues déferlent lors des grandes marées ; dans le village, les habitants se retrouvent les pieds dans l’eau. Au pied des visiteurs, l’eau coule sur le sol et semble vouloir leur mouiller les pieds.

21

Plus loin, une borne multimédia interactive permet d’aller plus loin sur les thèmes scientifiques: qu’est-ce que l’effet de serre, comment peut-on réaliser des prévisions climatiques, quelles sont les données dont nous disposons aujourd’hui ? Jomo, le manchot, guide la navigation dans cet outil pédagogique et ludique qui rassemble des animations, des vidéos une riche iconographie pour expliquer les enjeux lié au thème de l’Océan et du Climat.

Cap sur le climat avec Tara Expéditions

Dans une alcôve de glace, plusieurs éléments vont permettre de visiter grâce à un procédé de réalité augmentée une maquette virtuelle de Tara. L’intérieur du bateau de recherche scientifique est visible en cliquant sur certaines zones à définir du bateau, alors que d’autres icônes permettent de visualiser films et diaporamas sur la mission de Tara en Arctique pour évaluer le changement climatique. Deux tablettes sont mises à disposition du public et les images sont retransmises sur un écran de retour installé sur le mur.

1

 

  • « Chagall, songes d’une nuit d’été », Carrières de Lumières / Les Baux-de-Provence – du 4 mars 2016 au 8 janvier 2017

Numérisés et projetés sur les 5000 m² des Carrières de Lumières avec des murs allant jusqu’à 14 mètres de hauteur, les chefs-d’œuvre les plus évocateurs de Chagall dialoguent avec le visiteur, pour une expérience novatrice, spectaculaire et particulièrement dynamique. Pour la première fois, des prises de vue de détails effectuées par les réalisateurs sur certaines œuvres qui figurent dans la collection du Musée national Marc Chagall à Nice permettront au spectateur d’approcher l’œuvre de façon inédite et d’en percevoir toute la densité et la richesse expressive. 

1

Le choix musical destiné à la bande-son du spectacle a été nourri des conseils du pianiste Mikhaïl Rudy, proche de Marc Chagall. Ainsi, musique et image se répondent dans un scénario faisant écho avec la monumentalité de l’espace. Les reproductions des œuvres d’art prennent vie sur le sol, les parois et les piliers des Carrières, qui se transforment alors en gigantesques cimaises

Grâce à un DISPOSITIF HORS-NORME composé de 100 vidéoprojecteurs et de 27 enceintes, le spectateur « entre dans l’œuvre » pour découvrir de nombreux détails insoupçonnés jusque-là inaccessibles.

  • Exposition Hergé, Grand Palais, du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017

clic

Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017, la RMN-Grand Palais et le Musée Hergé organisent une exposition consacrée à l’auteur des Aventures de Tintin.

Une application disponible pour les terminaux iPhone et Android permet de découvrir l’exposition (contenus gratuits de découverte, offre culturelle, activités pédagogiques) et bénéficier d’audioguides en Français et en Anglais (2,99€). Cette application permet également de télécharger gratuitement le module ludique Photo bullée, qui propose d’ajouter à ses propres photos des phylactères et des onomatopées inspirés du style d’Hergé.

Sur les réseaux sociaux, deux jeux sont également rendus disponibles :

Hashtag expo: # EXPOHERGE

Au sein de l’exposition, un mur des selfies permet aux visiteurs de se photographier devant les personnages d’Hergé et de partager leurs images, et sur le site de la RMN, le jeune public pourra participer à des jeux les initiant à cet univers.

Enfin, le film documentaire Hergé à l’ombre de Tintin, de Hughes Nancy, retrace pendant 81 minutes la vie de l’auteur à travers les archives des Studios Hergé et de Moulinsart SA. Il sera disponible en VOD sur ArteVOD et iTunes dès le 28 septembre 2016 et sera aussi diffusé sur la plateforme Curiosity, sur Arte (le 16 octobre 2016 à 16h30), en Belgique sur RTBF et en Suisse sur RTS.

  • Exposition « Oscar Wilde », Petit Palais, du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017

clicDu 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017, l’exposition Oscar Wilde s’enrichit d’une application pour les terminaux  iPhone et Android. Cette application est divisée en deux parties distinctes :

  • Un accompagnement gratuit tout au long des 35 points d’intérêt de la visite, avec des documents audio ou iconographiques.
  • Un carnet de découverte (3,99€) conçu de manière thématique avec une entrée chronologique, une mappemonde, un abécédaire et des entretiens exclusifs.

Cette double application comporte d’interventions de commissaires, de comédiens (dont Rupert Everett), ainsi que du petit-fils d’Oscar Wilde, Merlin Holland. Elle contient également l’ensemble des informations et des évènements organisés autour de l’exposition.

Hashtag : #expowilde

  • Exposition « Tout est art ? Ben au Musée Maillol », Musée Maillol, du 14 septembre 2016 au 15 janvier 2017

À l’occasion de sa réouverture en septembre 2016, le Musée Maillol présente la première exposition d’envergure à Paris consacrée à Ben, figure majeure de la scène artistique contemporaine en France. Rassemblant plus de 200 œuvres issues pour la plupart de sa collection personnelle et de collections particulières, cette rétrospective révèle les multiples facettes d’un artiste iconoclaste et provocateur qui récuse la pensée unique depuis plus de 50 ans.

L’application officielle de l’exposition « Tout est art ? Ben au Musée Maillol », présentée du 14 septembre 2016 au 15 janvier 2017, vous propose une visite guidée de l’exposition grâce aux commentaires audio présentant les grandes thématiques abordées, des interviews de l’artiste ainsi que des vidéos.

Application réalisée par smArtapps.fr

Réalisation des contenus audio : Sycomore

L’application est disponible sur Android et iOs


screen696x696-1 screen696x696

  • Exposition « Brest, Port de la Liberté », Musée de la Marine de Brest, du au

Dans le cadre du 240e anniversaire de l’indépendance américaine, le musée de la Marine de Brest présente sa nouvelle exposition « Brest port de la Liberté, au temps de l’Indépendance américaine ». En amont des commémorations du centenaire du débarquement des Américains à Brest en 1917, cette exposition rappelle les liens forts tissés entre notre pays et les Etats-Unis. Elle retrace l’engagement de la France de Louis XVI dans la guerre opposant les colonies d’Amérique du Nord à la Grande-Bretagne de 1775 à 1783 et met en lumière le rôle stratégique joué alors par le port de Brest.

Votre ancêtre dans la guerre d’Indépendance américaine ?

À tester dans l’exposition, une application qui permet de rechercher par votre nom si l’un de vos ancêtres a participé à cet épisode historique.

L’application de l’exposition

Cette toute première application du château de Brest vous propose de revivre la guerre d’indépendance américaine au côté de ses héros. Avec un parcours enrichi d’images, de vidéos, de sons, suivez le corsaire John Paul Jones et découvrez les vestiges de la guerre d’indépendance au cœur de Brest. Pour les jeunes visiteurs place au jeu, ils entrent dans la peau du second de John Paul Jones pour libérer les Etats-Unis et remporter les 13 étoiles du drapeau américain.

L’application a été réalisée par smArtapps et est disponible sur Android et iOs

screen322x572 (1) screen322x572

  • Exposition « Soulèvements », Jeu de Paume, du 18 octobre 2016 au 15 janvier 2017

clicAutour de son exposition « Soulèvements », organisée du 18 octobre 2016 au 15 janvier 2017, le Jeu de Paume propose la plateforme qui réunit un parcours en images, une cartographie des soulèvements, de nombreuses ressources et activités éducatives et culturelles, ainsi que des images publiées sur les réseaux sociaux par les visiteurs avec le #soulèvement.

- Le parcours en images propose 25 œuvres sélectionnées parmi les cinq grands thèmes de l’exposition introduits par Georges Didi-Huberman : éléments (déchaînés), gestes (intenses), mots (exclamés), conflits (embrasés) et désirs (indestructibles). Cela permet aux visiteurs de bénéficier de commentaires de la part des conférenciers du service éducatif du Jeu de Paume.

- La cartographie des soulèvements propose une carte permettant de naviguer parmi une sélection d’œuvres ou d’articles proposés par plus d’une vingtaine d’institutions culturelles, en résonance avec le thème des soulèvements. Cette cartographie permet ainsi d’explorer des modes d’expression, des périodes ou des zones géographiques non abordées dans l’exposition et de se plonger dans la diversité des soulèvements et de leurs aspirations à travers plus de 200 contenus.

Financé par le mécénat de la styliste Isabel Marant, le site internet a été conçu par Matter of Fact. Parmi les institutions partenaires figurent notamment la BnF, le Centre Pompidou, la RMN-Grand Palais, le Musée du Louvre ou le Palais de Tokyo. 

  •  Exposition « L’Enfer selon Rodin », Musée Rodin, du 18 octobre 2016 au 22 janvier 2017

clicÀ l’occasion de l’exposition « L’Enfer selon Rodin », organisée du 18 octobre 2016 au 22 janvier 2017, le Musée Rodin présente un outil en ligne permettant aux visiteurs d’explorer en détail l’une des œuvres les plus emblématiques du sculpteur : La Porte de l’Enfer. Conçu comme un prolongement de la visite, cet outil possède deux grandes caractéristiques :

- Une fenêtre permettant de zoomer sur l’œuvre et de découvrir un éventail de plus d’une cinquantaine de sujets allant du Penseur à Ugolin.

- Un volet latéral permettant de classer les figures selon quelques grands thèmes (« Désespoir et lamentation », « Séduction et provocation », « Enlacement », etc…). Chacun de ces thèmes est accompagné d’une notice qui dispose d’un corpus d’œuvres associées et présentes dans l’exposition, ainsi que des liens et citations littéraires.

  • Exposition « Guerres secrètes », Musée de l’Armée, du 12 octobre 2016 au 29 janvier 2017

guerres-secretesDu 12 octobre 2016 au 29 janvier 2017, le Musée de l’Armée présente l’exposition « Guerres secrètes ». Cette exposition aborde le sujet des acteurs, des mécanismes et des enjeux liés à l’espionnage, au contre-espionnage et aux opérations d’intoxication et de propagande du XIXème siècle au XXème siècle.

Le dispositif numérique mis à la disposition des visiteurs est riche :

- Une quarantaine de dispositifs multimédia in situ : des dispositifs interactifs comprenant notamment un jeu (qui sera par ailleurs bientôt en ligne), des montages d’archives et de films de fiction, des interviews intégrées dans les dispositifs interactifs, deux animations 3D (dont la reconstitution de la machine Enigma).

- Une énigme à résoudre dans le parcours jeune public, consistant à démasquer un personnage mystère avec les indices fournis par des QR Codes placés sur les cartels.

- Un livre d’or électronique sur tablette en fin de parcours.

- Une playlist sur YouTube.

- Une rubrique dédiée sur l’application Musée de l’Armée.

  • Exposition « Ludwig Van, le Mythe Beethoven », Philharmonie de Paris, du 14 octobre 2016 au 29 janvier 2017

clicDu 14 octobre 2016 au 29 janvier 2017, la Philharmonie de Paris présente son exposition « Ludwig Van, le mythe Beethoven » à travers un parcours visuel et sonore mettant en scène plus de 250 œuvres retraçant deux siècles de créations et mettant en lumière les prolongements contemporains de ce mythe.

Afin de plonger le visiteur au cœur de l’œuvre du compositeur, la musique est très présente tout au long du parcours. Les œuvres de Beethoven sont diffusées dans les salles de manière directive, avec des assises en regard des œuvres d’art auxquelles elles font écho. Un audioguide avec casque individuel est distribué gratuitement à chaque visiteur à l’entrée de l’exposition. Ce système permet :

  • d’écouter les pièces du compositeur directement liées aux œuvres visuelles ou aux documents présentés
  • d’écouter les œuvres musicales d’artistes héritiers de Beethoven traitées au même titre que les œuvres plastiques
  • d’entendre de riches témoignages d’admirateurs de Beethoven (écrivains, philosophes, artistes, etc.)
  • d’écouter le parcours sonore conçu pour les enfants.

Concernant l’accessibilité, un parcours audiotactile propose aux visiteurs des découvrir des images tactiles, des sculptures à toucher, des partitions en Braille, ainsi qu’une audiodescription pour les visiteurs déficients visuels. De plus, les visiteurs déficients intellectuels sont accompagnés dans leur découverte de l’exposition par un parcours sonore adapté.

Enfin, l’imaginaire entourant la surdité de Beethoven a fortement contribué à la sacralisation du musicien. En devenant sourd, Beethoven aurait reçu le privilège de percevoir les harmonies du Ciel, ou même « d’entendre Dieu » selon Antoine Bourdelle. En référence à cela, un instrument solidien – un dispositif d’écoute par conduction osseuse créé par Samuel Aden – est mis à disposition du public afin de faire l’expérience d’une autre forme d’audition, rendue possible grâce au soutien de la fondation Gecina et au Fonds Handicap et Société.

      • Exposition « L’Ours dans l’art préhistorique »,  Musée d’Archéologie nationale, du 16 octobre 2016 au 30 janvier 2017

especes-dours-applicationDéveloppée en collaboration avec la RMN-GP et présentée du 16 octobre 2016 au 30 janvier 2017, l’exposition « L’Ours dans l’art préhistorique » permet au public de découvrir l’art de la Préhistoire à travers l’un des animaux les plus emblématiques de la période.

Dévoilant non seulement des représentations artistiques d’ours bruns ou d’ours des cavernes datant de l’Aurignacien au Magdalénien, cette exposition se prolonge également en numérique avec une application gratuite pour tablettes (iPad et Android).

Sa mise en page se veut ludique et interactive avec une sélection d’œuvres pour lesquelles des animations 3D ont été réalisées pour aider à la compréhension. Des illustrations reconstituent également l’environnement historique des objets et un jeu permet de reconstituer le squelette d’un ours des cavernes.

Il s’agit d’une première e-publication qui intègre des reproductions 3D et 2D des œuvres, réalisées pour l’occasion dans le cadre de France Collection 3D. Ce projet porté par l’Agence photographique de la RMN-GP accompagne les musées nationaux dans le développement de l’imagerie 3D et de la diffusion numérique de leurs œuvres emblématiques.

Quelques exemples d’œuvres reconstituées en 3D :

– Statuette en bois de renne figurant un petit ours assis

– Tête d’ours

– Rondelle découpée et gravée de figures humaines et pattes d’ours

      • Exposition « Fantin-Latour – À Fleur de peau », Musée du Luxembourg, du 14 septembre 2016 au 12 février 2017 – Musée de Grenoble, du 18 mars au 18 juin 2017

La RMN-Grand Palais et le Musée de Grenoble organise une rétrospective mettant en avant plus de 120 œuvres de Henri Fantin-Latour. Elle a lieu au Musée du Luxembourg à Paris du 14 septembre 2016 au 12 février 2017 et au Musée de Grenoble du 18 mars au 18 juin 2017.

Un e-album est proposé avec notamment 50 reproductions en très haute résolution. iTunes / GooglePlay

Une application (au prix de 3,99€) sera mise à disposition pour télécharger des audioguides avec quatre langues au choix.

Hashtag : # FANTINLATOUR

SOURCES : Maison Européenne de la Photographie, Sisso, BNF, Ville de Bordeaux, Arts Décoratifs, Paris Musées, Culturespaces, Mosquito, RMN-GP, Arts Ludiques

Date de première publication : 12/06/2015

Date de mise à jour : 28/11/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Tour de France des nouveaux dispositifs numériques muséaux et patrimoniaux

355 applications mobiles muséales, patrimoniales et culturelles en France (au 8 juin 2015)

Le numérique redonne vie aux 4 résistants qui entrent au Panthéon

Le musée d’Orsay et Orange s’associent pour faire vivre « l’atelier du peintre » de Courbet