Le week-end du 1er et 2 mai 2016, Samsung Electronics et le musée Victoria and Albert Museum (V & A) ont organisé un nouvel atelier pédagogique numérique avec comme thème: la réalité virtuelle (RV). Cette activité de la nouvelle classe numérique du Musée a donné l’occasion pour le V & A de faire utiliser la technologie RV dans le musée et d’en explorer le potentiel en terme de médiation et de communication. A l’issue de cet atelier, le musée a annoncé qu’il chercherait à créer plus d’expériences RV  pour ceux qui visitent le musée, à la fois au Royaume-Uni et au niveau international.

vam samsung digital classroom

Intitulée Conception pour la Réalité Virtuelle, l’atelier du 1er et 2 mai 2016 a permis à des jeunes de 16-19 ans de se familiariser avec la réalité virtuelle, d’en apprendre davantage sur les modalités de production pour la RV. Lors d’une visite dans les galeries du musée, les participants ont pu capturer des images 3D de certains des objets du musée, avant de les transformer en contenus RV.

A l’issue de cet atelier, le musée a révélé être « en train d’élaborer des projets pour investir dans la technologie RV qui permettrait à ses collections d’atteindre un plus large public. L’objectif est de créer des liens entre le réseau de musées V & A à travers le monde, d’enrichissant l’expérience des visiteurs et de générer le dialogue entre les collections, les cultures et les pays ».

Alex Flowers, chef de projet programmes numériques au Victoria and Albert Museum, a déclaré: « la réalité virtuelle est une expérience unique qui a un énorme potentiel pour mettre en valeur les collections du musée auprès d’un public à la fois national et international. Actuellement, nous étudions comment la vidéo 360° et du contenu interactif pourraient permettre d’apporter les contenus et richesses du V & A dans au domicile de notre public afin qu’ils puissent visiter des expositions de leurs canapés. Cette technologie pourrait également permettre aux publics scolaires à travers le pays, élèves scolarisés sur l’île écossaise de Skye ou étudiants de Manchester, d’accéder à nos collections et à de l’information contextuelle de qualité et de manière immersive ».

Rachel Derbyshire, co-fondatrice de la société ChroniclesVR et organisatrice de cet atelier, a expliqué sur le blog du V&A comment elle voyait l’avenir de la RV dans un contexte muséal et patrimonial. « La RV est encore une technologie fraiche et pour cette raison elle attire particulièrement les jeunes publics. D’ores et déjà, les casques peuvent ainsi faire partie d’une exposition et créer une nouvelle expérience, qui attirera de nouveaux publics et qui peut même générer de nouveaux revenus. Certaines expositions en RV ont été conçues et proposées presque comme une installation de style arcade. Bien sûr, la réalité virtuelle peut également permettre de visiter les archives ou les réserves du musée, ces espaces ou oeuvres que le musée n’a pas la capacité ou l’ espace d’accrocher ou que le musée ne peut pas ouvrir au public pour d’ autres raisons. Si vous en faites une expérience en RV, vous pouvez l’afficher dans votre musée ou vous pouvez l’offrir à des visiteurs distants résidant de l’autre côté du monde, sans autres risques pour ces oeuvres. Chez ChroniclesVR, nous avons déjà travaillé pour le Musée Great North Museum Hancock (Newscastle), pour lequel nous avons scanné des objets de la collection en 3D et nous les avons intégré dans un univers en réalité virtuelle pour une utilisation sur les casques Oculus Rift. Cette expérience de visite immersive a même été proposée dans les galeries et il a été mis à disposition sur la plateforme Oculus Share, pour une utilisation hors du musée ».

Expérience de modélisation 3D des objets de la collection du V&A et intégration dans un univers réalité virtuelle pendant l'atelier (c) V&A Museum

Expérience de modélisation 3D des objets de la collection du V&A et intégration dans un univers réalité virtuelle pendant l’atelier (c) V&A Museum

Une série de 6 ateliers

L’événement du 17 mai 2016 était la 4ème étape d’une série d’ateliers classe numérique organisée avec Samsung qui devrait avoir lieu au musée en 2016 et qui vise à faciliter l’éducation artistique dans un contexte numérique. En s’appuyant sur l’usage des téléphones mobiles, tablettes et ordinateurs portables, les ateliers s’appuient sur les galeries, la collection et les expositions du V & A et sont conçus pour fournir aux jeunes les compétences numériques nécessaires pour les aider à réussir  leur carrière dans les industries créatives, y compris l’art, la mode, la conception et le design industriel.

Les prochains ateliers Samsung Digital Classroom au V & A sont consacrés aux thèmes suivants:

Marques et médias sociaux

Samedi 28 mai 2016, de 10,30 à 17,00

« Les participants vont pouvoir travailler avec des experts de l’industrie pour découvrir la meilleure façon de se promouvoir et de promouvoir leur marque et de bien utiliser les médias sociaux. »

Technique de portrait contemporain

Samedi 11 Juin 2016, de 10,30 à 17,00

« Les participants vont pouvoir découvrir l’art du portrait contemporain dans cet atelier pratique. ILs pourront apprendre à dessiner, utilisez l’éclairage et traiter les images pour créer des portraits originaux et saisissants. »

SOURCE: V&A, avinteractive.com

Date de première publication: 27/05/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

. Samsung et le V & A lancent de nouveaux ateliers numériques mobiles pour stimuler les compétences numériques dans les arts chez les 16-19 ans

Avec un nouveau jeu en ligne, le V&A invite les internautes à créer leur propre perruque Marie-Antoinette

Durant un week-end, Samsung et le British Museum ont proposé un voyage à l’âge du bronze en réalité virtuelle

Le Victoria & Albert Museum accueille son premier game designer en résidence