Un an avant son ouverture, le musée néerlandais Boijmans Van Beuningen (Rotterdam) a invité son public à découvrir ses nouvelles réserves

Le jeudi 23 septembre 2020, le musée néerlandais Boijmans Van Beuningen (Rotterdam) a dévoilé un immense bâtiment en forme de boule en miroir qui sera le premier au monde à offrir au public l’accès à la collection complète d’un musée. Le bâtiment géant, qui est encore en construction, permettra aux amateurs d’art de découvrir l’ensemble des plus de 150 000 chefs-d’œuvre de la collection, après son ouverture à l’automne 2021. En avant-première, le nouveau « dépôt » du musée a ouvert ses portes au public le week-end du 27 et 28 septembre 2020.

« Actuellement, le musée Boijmans Van Beuningen de la ville portuaire de Rotterdam ne présente qu’environ 6% de sa collection, mais cela va changer avec notre nouvel espace de réserves, qui sera totalement ouvert au public » a déclaré à l’AFP le directeur Sjarel Ex, en guidant les journalistes dans le chantier du « dépôt ». « Et nous sommes les premiers au monde à proposer une telle expérience ».

 

La collection du musée comprend 151 000 objets, et notamment des œuvres des peintres néerlandais Rembrandt et Vincent van Gogh, de l’impressionniste français Claude Monet et du surréaliste espagnol Salvador Dali.

Alors que certains musées autorisent un accès limité à leurs espaces de stockage, l’objectif est de maintenir en permanence la collection Boijmans Van Beuningen ouverte, le public pouvant même assister à la restauration des œuvres d’art.

Un concept unique au monde

En 2017, le projet a vraiment vu le jour. Le directeur du musée, Sjarel Ex, en poste depuis 2004 après avoir géré le Central Museum d’Utrecht, a considéré qu’il devenait intolérable que 92 % des collections historiques et contemporaines demeurent invisibles du public. Il a donc imaginé avec son équipe des réserves visitables, dans un nouveau bâtiment à construire à quelques mètres du Boijmans. Soit un second lieu muséal pouvant contenir tout ce que l’ancien ne pouvait pas accueillir.

Le projet architectural gagnant est celui du studio néerlandais MVRDV, qui regroupe depuis 1993 Winy Maas, Jacob van Rijs et Nathalie de Vries.

Les trois architectes de Rotterdam, sont déjà connus pour le Pavillon néerlandais de l’Exposition universelle de Hanovre en 2000 mais également des réalisations à Tokyo, Shanghai, Madrid…

Le rez-de-chaussée de ce bâtiment de plus de 39 mètres de haut, avec un diamètre de 40 mètres à la base et de 60 au sommet, comprendra la billetterie, l’espace d’accueil et un café.

Puis le visiteur pourra explorer les différents étages et y découvrir les espaces de réserves, les ateliers de restauration et les centres de recherches.

A l’issue de sa visite découverte des coulisses du musée, le public pourra se reposer au sommet du bâtiment, sur l’immense terrasse-jardin, avec ses arbres et son restaurant.

Pour Sjarel Ex, « le Depot mettra en évidence le rôle du musée comme lieu qui fait et non plus seulement comme lieu qui possède. Le visiteur verra ainsi comment les éléments de notre patrimoine et de notre culture sont gérés, en plus des découvertes artistiques qu’il fera. »

L’accès au dépôt sera libre, grâce à des parcours avec ou sans guides. Le dépôt espère accueillir plus de 90 000 visiteurs en année pleine.

Winy Maas, architecte et co-fondateur de l’agence MVRDV qui a conçu le dépôt, a déclaré: « Je vois que ce projet unique ouvre les esprits dans d’autres musées et dans d’autres pays. Nous avons une responsabilité publique de notre collection et conserver plus de 90% dans un lieu de stockage fermé n’est vraiment pas une bonne idée ! ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

The interior and roof of Depot Boijmans Van Beuningen captured by @bluntspeakers from @almostnotdone and @almostnotdone_studios.

Une publication partagée par Boijmans Van Beuningen (@boijmans) le

La seule installation comparable offrant un accès limité à sa collection est la réserve du Schaulager à Bâle, en Suisse. « Nous avons appris de cette expérience et élargit l’ouverture au public au maximum », a ajouté Winy Maas.

Partenariat public privé

Le budget global du projet est estimé à 55 millions d’euros avec un financement public et privé. Les coûts pour le bâtiment lui-même sont déjà couverts, grâce à des apports publics (ville et état) et à un généreux don de la Fondation De Verre Bergen.

Afin d’offrir « une expérience de visiteur unique », le musée a décidé de collecter 13 millions d’euros de dons supplémentaires privés. « Ces sommes serviront à payer une terrasse sur le toit, des systèmes d’interprétation à la pointe de la technologie et un atrium avec une vitrine en verre flottante remplie d’œuvres d’art: une expérience éblouissante pour chaque visiteur » explique le musée.

Onze millions d’euros, soit 85%, ont déjà été levés. Pour concrétiser ses projets d’aménagement du bâtiment, le musée doit encore collecter moins de 2 millions d’euros.

Les généreux donateurs peuvent ainsi par exemple acheter un jeu puzzle de 1 000 pièces (pour 29.95 euros), choisir et adopter un des 1 664 miroirs de la façade (1 000 euros), devenir un pionnier fondateur et être mentionné dans le lobby (50 000 euros ou plus), nommer un espace dans le bâtiment (à partir de 75 000 euros) ou contribuer au fonds de dotation durable du projet. Une majeure partie de ces dons sont défiscalisables aux Pays-Bas et aux Etats Unis.

Pour compléter le financement et garantir des revenus commerciaux récurrents, Le Dépôt louera certains de ses espaces de stockage à des collections extérieures, qui pourront être d’autres musées, mais surtout des institutions ou entreprises privées. Cette partie des 15 500 mètres carrés de surface utile ne sera sans doute pas visitable.

Le week-end portes ouvertes du 27-29 septembre 2020 s’est déroulé à guichets fermés et a accueilli plusieurs centaines de curieux.

A cette occasion, le musée s’était associé à d’autres institutions culturelles et des artistes locaux pour créer une série d’événements.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

For the Silver Opening of Depot Boijmans Van Beuningen, Boijmans reached out to various creatives from the city for a collaboration. Designer duo AnoukXVera, residents of De Wasserij, designed and developed silver tool belts, inspired by construction vests. The tool belts were made from leftover material from Susan Bijl bags that were specially developed for Depot Boijmans van Beuningen as well. The tool belts are worn by the depot employees during the Silver Opening, to make the event even more shiny. Design: AnoukxVera x Depot Boijmans van Beuningen • @anoukxvera Styling & Art direction: AnoukxVera Photography: Bo Bannink • @bobannink Models: Thijs Jansen & Sjadela Doné

Une publication partagée par Boijmans Van Beuningen (@boijmans) le

L’ouverture du dépôt est annoncée pour septembre ou octobre 2021. 

4 QUESTIONS A … Said Kasmi, maire adjoint pour l’éducation, la culture et le tourisme de Rotterdam

Comment le dépôt peut-il jouer un rôle pour rendre l’art et la culture plus accessibles à tous à Rotterdam?

Photo: Fred Ernst.

La culture connecte toujours parce qu’elle suscite des rencontres. Dans les musées et les théâtres, par exemple, où vous rencontrez des personnes partageant les mêmes idées. L’effet du dépôt est encore plus fort en raison de la diversité des groupes de personnes qu’il rassemblera. Certains viendront pour l’architecture, d’autres veulent voir la collection et d’autres encore viennent pour le parc ou le restaurant. Le dépôt offrira quelque chose pour tout le monde, indépendamment de l’âge, de l’éducation ou de l’expérience.

Quelle est votre opinion personnelle sur le dépôt?

Un vrai accroche-regard! Un bâtiment accueillant et audacieux qui s’intègre parfaitement à Rotterdam. C’est très inhabituel. J’ai beaucoup voyagé et visité de nombreux pays et villes, mais je n’ai jamais rien vu de tel.

En tant que maire adjoint, je suis fier qu’après l’Euromast, les Cube Houses et la halle du marché, il y ait un autre bâtiment emblématique à Rotterdam. Autre chose que je veux mentionner, le dépôt fait partie d’un projet de ville plus grand. Par exemple, nous allons rendre Museumpark et ses environs plus verts et plus attractifs.

Le dépôt est sûr d’être un aimant pour le public, mais tout le monde n’est pas convaincu par le tourisme de masse de nos jours …

Le problème est que dans le passé, le tourisme était considéré uniquement comme un facteur économique. À Rotterdam, nous procédons différemment. Comment le tourisme peut-il contribuer aux défis et objectifs de la ville? La réponse à cette question est au cœur de ma politique.

Le point clé est que vous devez commencer par analyser ce qui est bon pour Rotterdam et ses habitants, vous devez développer votre politique dans ce contexte. À Rotterdam, nous voulons cibler le tourisme, entre autres, sur les amateurs de culture et d’architecture. Le nouveau dépôt s’inscrit parfaitement dans cette vision. (interview extraite du site web du musée)

SOURCES: Boijmans van Beuningen

PHOTOS: Boijmans van Beuningen, MVRDV 

Date de première publication: 30/09/2020

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

A Rotterdam, le Musée Boijmans Van Beuningen construit les premières réserves muséales qui pourront se visiter

Le Centre national des arts plastiques propose une visite virtuelle de ses réserves actuelles et futures

S. Amic (MBA Rouen) : « Faire choisir par le public les œuvres que l’on va sortir des réserves est le prolongement de notre mission de service public »

Le nouveau portail collection du musée Boijmans de Rotterdam invite à découvrir les histoires de plus de 17.000 œuvres d’art

Le musée Boijmans Van Beuningen (Rotterdam) annonce le succès de son programme de numérisation en public de l’art contemporain

 

Laisser un commentaire