En rejoignant Snapchat, le Lacma incite son public à jouer avec sa collection

Au moment où la France publiait un code de bonne conduite des photographes au musée, le Los Angeles Museum of Art (LACMA) rejoignait l’application sociale Snapchat pour encourager cette pratique ainsi que le  détournement des œuvres de sa collection.

Snapchat

Le musée a annoncé son arrivée sur la plateforme de photographie éphémère le 17 juillet par un message sur son blog.

Contrairement à ce qu’annonçait Hyperallergic le 21 août, le LACMA n’est pas le premier musée américain à entrer sur Snapchat, mais c’est le premier qui en encourage l’utilisation d’une manière aussi radicale.

Avec son compte Snapchat lacma_museum, le LACMA fait sa promotion de façon décalée. Des œuvres sont ainsi photographiées et accompagnées d’une légende leur donnant un tout autre sens.

Sélection d’œuvres du lacma détournées (lacma_museum):

snapchat lacma 1snapchat lacma 2Snapchat lacma 3

Les visiteurs du musée abonnés à l’application peuvent ainsi accéder à des clichés des œuvres, et produire leur propre cliché en y ajoutant leur créativité. En effet, le musée propose son propre filtre qui permet de personnaliser leurs clichés.

Le LACMA utilise la nouvelle option de Snapchat, Geofilter qui permet de modifier ses images avec des filtres exclusifs, accessibles uniquement dans certains lieux et fournis par des marques ou institutions. Le Lacma a rejoint en juillet 2014 le Getty Museum, autre institution culturelle de Los Angeles partenaire de Geofilter. En intégrant le nom du musée au filtre, Snapchat et son utilisation devient un formidable outil marketing, particulièrement à destination du jeune public.

Un des outils mobiles préférés des jeunes

Maritza Yoes, le social media manager du LACMA a expliqué à Hypperallergic que « la décision de créer du contenu éphémère est un excellent moyen d’atteindre un public plus jeune pour le musée, mais aussi un véritable outil à envisager comme une plate-forme de jeu, c’est à dire un endroit où nous pouvons créer des histoires et des expériences à travers le musée, la collection, et notre personnel. »

snapchat logoAvec Snapchat, le musée tente de s’adresser à un public jeune et technophile, peu habitué des musées mais afficionado de ce réseau social. Selon un institut de recherche, le site est le quatrièmes réseau social le plus populaire parmi les jeunes américains, derrière Facebook, YouTube, et Instagram). Une autre source estime que 43% des 12-24 ans utiliseraient Snapchat au moins une fois par jour.

En pleine discussion pour ouvrir son capital à un chinois (pour une valorisation estimée à 10 milliards de $), Snapchat refuse de fournir son nombre d’utilisateurs actifs mensuels qui n’est sans doute pas très élevé, en comparaison avec Facebook, Twitter ou Instagram.

Il y a six mois, une estimation de Pew Study le plaçait aux alentours de 30 millions générant 350 millions de snaps quotidiens. Depuis, le service a été lancé dans de nombreux nouveaux pays et le nombre de clichés éphémères aurait doublé pour atteindre 700 millions.

Nouvelle composante d’une stratégie numérique

Le Lacma n’en est pas à sa première tentative de communication numérique innovante. Le musée est déjà présent sur Tumblr, Instagram et Twitter. En 2014, il a également créé un incubateur pour marier art et technologie et mis en ligne une librairie regroupant plus de 2 000 images d’œuvres en haute résolution et en libre d’accès.

A la suite d’autres musées

D’autres musées sont déjà présents sur Snapchat. Aux Etats-Unis: le Blanton Museum (blantonmuseum), le MCA Chicago (mcachicago), le SFMoma, le Met ou encore le The Georgia Museum of Art (georgiamuseum). En France, le Jeu de paume, les Champs Libres de Rennes et le Musée de Bretagne dans la même ville ont également expérimenté l’outil.

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

 

. DOSSIER / Snapchat et les lieux culturels

Les musées américains, LACMA et New Museum, souhaitent faire converger art et technologie

. 2000 oeuvres des collections du LACMA en libre téléchargement

SOURCES: Hyperallergic, thecreatorsproject.vice.com/fr, rslnmag.fr, 20minutes.fr,  

Date de première publication: 23/08/2014

Laisser un commentaire