Google Arts and Culture propose de découvrir les hiéroglyphes de l’Égypte ancienne

Partager :

Si Fabricius est la porte d’entrée pour apprendre et écrire en hiéroglyphes, l’outil offre également de nouvelles voies pour la recherche universitaire.

« Jusqu’à présent, les experts ont dû fouiller manuellement des livres sur des livres pour traduire et déchiffrer la langue ancienne – un processus qui est resté pratiquement inchangé pendant plus d’un siècle. Fabricius inclut le premier outil numérique – qui est également publié en open source pour soutenir les développements ultérieurs dans l’étude des langues anciennes – qui décode les hiéroglyphes égyptiens basés sur l’apprentissage automatique, AutoML de Google Cloud«  explique Chance Coughenour, Responsable de programme, Google Arts & Culture.

La technologie, AutoML Vision, a été utilisée pour créer un modèle d’apprentissage automatique capable de donner un sens à ce qu’est un hiéroglyphe.

Disponible en anglais et en arabe, Fabricius porte le nom du père de l’épigraphie, l’étude des inscriptions anciennes.

Google Arts and Culture a créé l’outil en collaboration avec le Centre australien d’égyptologie de l’Université Macquarie, Psycle Interactive, Ubisoft et des égyptologues du monde entier. 

Partager :

Laisser un commentaire