Google numérise 250 000 ouvrages de la British Library

google-ebook-edition

Google poursuit son développement numérique et vient de conclure un partenariat avec la Brtish Library. Cette collaboration prévoit la numérisation de plus de 250 000 ouvrages, sans droits d’auteur, de 1700 à 1870. L’objectif est de rendre ces documents publics, disponibles pour les internautes et téléchargeables gratuitement.

Du livre au Google Book

Ce partenariat vise à numériser des livres désormais tombés dans le domaine publics et ainsi créer près de 40 millions de pages sur Google Books et le site de la British Library. Google, qui coopère déjà avec près de 40 universités et librairies publiques, prend en charge les frais de numérisation. Un compromis qui permet à l’institution culturelle de sauvegarder son patrimoine et de le rendre accessible à coûts réduits…

british-library_1925358b

La sélection de la British Library comprend aussi bien des livres illustrés que des pamphlets ou des périodiques couvrant des évènements aussi importants que la Révolution française, la bataille de Trafalgar ou encore la fin de l’esclavage. La plateforme créée ensuite représente une nouvelle base de données pour la British Library mais également les chercheurs ou étudiants.

« De la page numérisée dans les idées »

Loin d’être exclusif, cet accord suit celui passé avec Microsoft pour numériser 65.000 autres ouvrages du XIXe siècle. Le projet Google Books a maintenant débuté en 2004 et le géant d’internet vise la mise en ligne de 15 millions de livres en 10 ans. Ce gigantesque chantier permettrait ainsi à Google de devenir la bibliothèque numérique la plus importante en termes de contenus.

google-book

Google multiplie les connexions puisqu’à terme les livres numérisés de la British Library seront également disponibles via la bibliothèque numérique européenne Europeana. En France, Google a déjà numérisé plusieurs Bibliothèque telle que celle de Lyon. La BnF a cependant résisté à « l’appel des sirènes » et choisit le concurrent Microsoft pour indexer (seulement pour l’instant) ses archives.

Auteur: Simon Hübe

Laisser un commentaire