La cité de la musique offre une exposition très immersive dans les coulisses des comédies musicales

Du 19 octobre 2018 au 27 janvier 2019, la Cité de la musique invite le visiteur à découvrir l’univers des comédies musicales, en films et en chansons, dans une exposition ludique et très immersive.

Emma Stone et Ryan Gosling dans La La Land, réal. Damien Chazelle, 2016 © SND

. Les thématiques de l’exposition 

« C’est le genre que j’aime le plus. Je dirais même que c’est l’aristocratie
du cinéma ! »
Claude Lelouch

L’exposition s’ouvre sur l’incontournable « Singin’in the rain », un classique réalisé en 1952 et considéré comme la meilleure comédie musicale jamais jouée. On découvre ensuite une chronologie de la comédie musicale américaine au cinéma depuis l’arrivée du cinéma parlant à la fin des années 1920 jusqu’à aujourd’hui. Plus de 80 images et extraits de films racontent cette épopée.

La visite se poursuit dans les coulisses de la fabrication des comédies musicales, où l’on découvre les impératifs inhérents au genre qui en fait l’un des plus coûteux à produire. Enfin, on fait un tour du monde des comédies musicales, pour se rendre compte à quel point elles sont populaires dans tous les pays ou presque.

. Une exposition immersive

« Le musical vous embarque dans un monde magique où vous pouvez faire
des choses qu’aucune autre forme cinématographique n’accepterait…
Cela vous donne comme artiste une très grande liberté. »
Woody Allen

L’exposition prend le parti d’immerger les visiteurs dans les films eux-mêmes, par des projections géantes, accompagnées de photographies et de documents rares.

La scénographie a été confiée à Pierre Giner qui a imaginé un espace ouvert, faisant la part belle aux montages d’extraits thématiques peuplés de personnages qui dansent, de Fred Astaire à John Travolta, de Cyd Charisse aux héroïnes de Jacques Demy, de West Side Story aux objets virevoltants de La Belle et la Bête. Un panorama en musique pour découvrir la richesse et la diversité des comédies musicales.

L’exposition se visite à l’aide d’un casque individuel que l’on branche sur des prises jack disposées devant les écrans (souvent interactifs) répartis tout au long du parcours pour écouter de manière individuelle les musiques que chaque écran diffuse.

Crédit photo : Trafik / Scénographie Pierre Giner

Si chaque espace est riche de vidéos, le plus impressionnant d’entre eux est sans conteste la scène centrale et son écran géant de plus de 20m de long, tel un vrai cinéma, diffusant en permanence une sélection d’extraits de films, devant lesquels les visiteurs s’arrêtent longuement. On retrouvera par exemple « La belle et la bête » « My fair lady » « West side story » « Les demoiselles de Rochefort » et bien d’autres.

Les visiteurs peuvent aussi s’initier aux claquettes, grâce à des ateliers participatifs animés par un claquettiste professionnel ou à l’aide d’un tutoriel réalisé par l’entreprise Buzzing Light (qui a également mis en place tout les interactifs numériques de l’exposition).

À noter que le site internet de la Cité de la musique-Philharmonie de Paris propose également de retrouver sa sélection musicale dans une playlist de 18 titres.

. Une exposition familiale 

Mary Poppins. © Bridgeman Images.

Dès l’entrée, les enfants peuvent se glisser dans la peau de personnages de comédies musicales en se déguisant. Puis, au sein du parcours de l’exposition, une salle leur est tout particulièrement dédiée avec une projection d’extraits sélectionnés. Dans ce cinéma des enfants aux murs décorés de dessins des Aristochats de Disney, sont projetés des extraits de comédies musicales de légende. Un quiz permet de tester ses connaissances en famille et de découvrir des anecdotes sur les extraits projetés.

À la fin des parcours, un espace offre une malle d’accessoires improbables avec lesquels les visiteurs peuvent se déguiser pour prendre un selfie et partager leur photo sur les réseaux sociaux.

La bande-annonce très décalée de l’exposition:

Source : Cité de la musique / Philarmonie de Paris

Date de première publication : 06/11/2018

La Cité de la musique / Philarmonie de Paris est membre du CLIC France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

La Philharmonie de Paris s’offre une signature sonore en harmonie avec son architecture

DOSSIER / Tour de France 2018 des nouveaux dispositifs numériques muséaux et patrimoniaux permanents (24/10/2018)

En Suisse et en France, les musiques électroniques construisent leur mémoire numérique

Avec son nouveau musée virtuel, la SACEM souhaite raconter l’histoire de la musique en France

Laisser un commentaire