« La créativité demande du courage »: le Musée Matisse du Cateau-Cambrésis présente les œuvres d’étudiants en art des Hauts-de-France.

Du 09 mars au 29 Septembre 2019, le Musée Matisse expose une sélection d’œuvres d’étudiants de neuf écoles des Hauts-de-France pour célébrer les 150 ans de la naissance du peintre. A la suite d’un concours organisé par le Cateau-Cambrésis, un jury à décerné trois prix parmi les nombreuses œuvres d’art sélectionnées et exposées temporairement au Musée.

Le Musée créé par Matisse lui-même en 1952 regroupe une importante collection de ses œuvres. Trente ans plus tard, celles-ci ont été transférées au Palais Fénélon – le lieu actuel du Musée – et font l’objet de nombreux prêts en réponse à cette vision de rayonnement de l’artiste à l’international.

Le musée Matisse présente aujourd’hui une grande diversité d’œuvres de l’artiste avec ses papiers découpés, ses tableaux fauvistes, la maquette de la chapelle de Vence ainsi qu’une reproduction à l’identique de son cabinet de dessin.

 « La créativité demande du courage », une exposition d’étudiants

Avec l’implication de 9 écoles, 100 participants et un jury professionnel, cette exposition collaborative mélange peinture, sculpture, vidéos, dessins, estampes, céramiques, design de son et réalité augmentée.

Suite à la rencontre d’étudiants de l’école de Tourcoing avec le directeur du musée lors de la foire d’art contemporain de Lille, la question de l’influence actuelle que pouvait encore exercer Matisse sur les jeunes artistes est ressortie. L’éducation artistique des nouvelles générations a donc poussé l’équipe du musée à organiser ce concours en collaboration avec les écoles supérieures d’art de Valenciennes, Amiens, Tourcoing et Dunkerque ainsi que la classe préparatoire de Beauvais, des écoles d’art amateur (Saint-Quentin et Denain) ainsi que l’école de stylisme de Roubaix et l’école de Fresnoy. Chacun a proposé un ensemble d’œuvres variées respectant chacun leur spécialité.

Au-delà de l’héritage laissé par Matisse, il s’agissait de mettre en lumière son emprunte sur les créations d’aujourd’hui. Lui qui s’était construit au contact du Nord, de ses paysages, de son patrimoine et de ses industries, affirmait qu’il fallait « regarder toute [sa] vie avec des yeux d’enfants. » ; de cette citation découle le nom « La créativité demande du courage ».

Pour Thomas Wierzbinski, directeur adjoint de musée depuis avril 2019 et commissaire de cette exposition: « Cela fait partie de nos vocations : mettre en avant des artistes peu connus, ne pas rester un temple dédié aux valeurs sûres, être une pépinière».

Une co-création artistique       

Cette rencontre a permis d’associer l’ensemble des acteurs intervenants dans le processus de création artistique – de l’étudiant dans son école à l’équipe du Musée Matisse.

Tous les participants s’unissent pour affirmer qu’il est en effet « déstabilisant » et « intimidant » de voir leurs œuvres exposées à côté de celles du maitre.

Au travers de toutes les étapes de réalisation, de l’idée à la l’exposition, les étudiants ont du apprendre à mettre en scène leur travail, estimer leur prix, les déplacer (emballage, assurance, etc ..) et porter un discours construit autour de celui-ci. De quoi leur donner un avantage certain au début de leur carrière.

« Le musée Matisse se transforme en écosystème qui associe l’ensemble des acteurs de la chaine du processus de création artistique, qui donne à voir un espace de germination pour enfin proposer la visite d’une pépinière de jeunes talents » (site web du musée)

Trois prix décernés

Le musée a souhaité remettre 3 prix.

. L’œuvre interactive de Laura Petit, étudiante à l’école supérieure d’art et du design (l’ENSAD) de Valenciennes, a reçu le premier prix du jury. Cette œuvre numérique, une vidéo-projection sur toile amène le spectateur à devenir partie intégrante de cette création graphique faite par ordinateur. Celle-ci sera ensuite exposée dans la galerie Smagghe – parraine de l’opération – à Paris.

Premier Prix – Laura Petit ©STACHOWICZ Pierre – ESA Valenciennes 

 . Le deuxième prix est également attribué à deux étudiants de l’ENSAD : Melissa Godbille et Pierre Stachowicz qui ont créé un ensemble de gravure sur carton non sans lien avec le paysage industriel du Nord et le domaine du textile.

. Antoine Watel, étudiant de l’école supérieure d’art de Tourcoing, est le troisième candidat sélectionné par le jury pour ses réalisations de peintures à l’huile. Son œuvre n’a pas été commandée pour l’évènement mais est en réalité l’aboutissement de plusieurs années d’étude au sein de son école. Une création déjà inspirée par les travaux de Matisse.

Les Lauréats – Antoine WATEL, Laura PETIT, Pierre STACHOWICZ, Lélie VILAIN

MASSON Elisa – ESA Valenciennes – ©HAREL VIVIER Mathieu

 

ALCMEON Diana – ESMOD Roubaix ©photo D.R

Depuis quelques années, le musée regorge d’activités qui invitent chacun à participer lui-même au processus de création artistique. Que le visiteur soit enfant, étudiant ou adulte, il y trouve de quoi s’exprimer pleinement !

L’année Matisse est loin d’être finie : la deuxième exposition « Ce que les maître ont de meilleur. Matisse élève et professeur, 1890-1911 », qui débute en Novembre 2019, est déjà au cœur des pensées de l’équipe muséale.

Informations pratiques:

La créativité demande du courage

CARTE BLANCHE AUX ÉTUDIANTS EN ART DES HAUTS-DE-FRANCE

9 mars – 29 septembre 2019

Musée départemental Matisse / Palais Fénelon

Place du Commandant Richez

59360 Le Cateau-Cambrésis

Tous publics. Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h Fermé les 1er janvier, 1er novembre et 25 décembre.

Commissariat de l’exposition : Thomas WIERZBINSKI, Directeur adjoint du musée départemental Matisse.
Une opération parrainée par la galerie d’art -SMAGGHE, Paris.

Page web de l’exposition

SOURCES: Musée départemental Matisse, Voix du Nord

Photos: Musée départemental Matisse, ESMOD Roubaix, ESA Valenciennes

Date de première publication: 22/04/2019

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

La Tate accueille Anna Lowe administratrice de la Jeunesse et plus jeune membre de son conseil d’administration

Le musée Guggenheim annonce l’entrée gratuite pour les étudiants, les professeurs et le personnel de cinq universités, grâce à la Fondation Stavros Niarchos

Le manuscrit original d’Alice au pays des merveilles transformé en jeu vidéo par des étudiants dans le cadre d’un concours de la British Library

Laisser un commentaire