Le muséum de Toulouse demande à ses visiteurs et aux internautes d’imaginer ses collections de demain

Dans un esprit de partage et d’intelligence collective, le Muséum de Toulouse lance l’expérience « IMAGINONS LE MUSEUM DE DEMAIN – Témoignez aujourd’hui pour les générations futures », dans laquelle les visiteurs et les internautes sont invités à réaliser une vitrine collective d’objets qui témoignent de nos relations Homme-Nature-Environnement et qui fera sens pour les générations futures.

tumblr_static_bemfdg58a9wgg0k04kgco8c4k

La vitrine « Et le Muséum de demain ? » de l’exposition temporaire LES SAVANTURIERS évoluera au fil des 9 mois d’exposition avec les prêts d’objets des visiteurs (infos ici) et les posts des internautes. En effet, à chacun ses usages : certains aimeront (et pourront) apporter et exposer leur objet , d’autres opteront pour une participation numérique. La vitrine équipée d’un grand écran diffusant les aggrégations #museumdemain de la toile, réunit l’ensemble des participations.

Toulouse, Muséum d'histoire naturelle, exposition Les Savantur

Il est possible pour un internaute de proposer l’image d’un objet accompagné de sa légende sur le blog en postant la photographie de l’objet et son commentaire, depuis Twitter avec le hashtag #museumdemain, depuis le groupe Facebook museumdemain ou depuis le groupe Flickr Souvenirs du muséum.

Le visiteur qui apporte son objet lors des rendez-vous programmés a aussi l’opportunité d’échanger en direct avec les équipes de conservation et de médiation sur l’objet, bien commun, témoin de notre Histoire. En quoi est-il porteur de sens ? Quelle mémoire porte-t-il ? Quelle trace de notre époque apportera-t-il aux visiteurs de demain ? Quand devient-il objet de patrimoine ? Une belle occasion de s’enrichir les uns les autres.

Muséum de Demain : collecte d'objets

Huit dates sont programmées :  7 novembre 2015, 5 décembre 2015, 9 janvier 2016, 6 février 2016, 5 mars 2016, 2 avril 2016, 20 mai 2016, 11 juin 2016 de 14h à 16h dans le grand hall du Muséum (entrée libre).

 Tous les objets prêtés sont photographiés et réunis dans un catalogue numérique. L’expérience est évaluée et donnera lieu à une présentation courant du premier semestre 2016. Le muséum va s’intéresser plus particulièrement aux typologies d’objets qui vont être proposées mais surtout aux les centres d’intérêts et de préoccupations de l’ homme de 2015 sur sa relation à la nature et à l’environnement. Et qu’est ce que l’homme a envie de transmettre aux générations futures ?

recipient mongol

SOURCES: Muséum de Toulouse

Date de première publication: 09/11/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Roger Nougaret (BNP Paribas) « Pour un Groupe aussi ancien que BNP-Paribas, l’histoire est un des éléments qui nourrit la marque »

Paysages-in-situ: un jeu sur internet et application mobile pour retrouver les lieux d’inspiration des artistes en Isère

Avec sa nouvelle campagne #startdrawing, le Rijksmuseum encourage les visiteurs à dessiner les œuvres qu’ils admirent

Le Chicago History Museum propose sa première exposition interactive dont le thème a été choisi par le public

La Tate et Zooniverse lancent AnnoTate, le site de crowdsourcing destiné à déchiffrer 17 000 manuscrits d’artistes britanniques

Le budget participatif Paris 2015 propose de soutenir deux projets numériques dans des musées de la capitale

40 musées et monuments français inscrits à la Journée #askacurator du 16 septembre 2015

Avec l’opération #museuminstaswap, 10 musées de Londres échangent leurs collections sur instagram pendant une semaine

Le Columbus Museum of Art présente #MobilePhotoNow, la plus grande expo de photos mobiles jamais organisée par un musée

Le Château de Versailles et le Musée Arles Antique lancent une collecte de photos de famille

Laisser un commentaire