[Covid-19] La National Gallery de Londres continue d’offrir à ses « visiteurs » une riche programmation numérique

Alors qu’elle à du refermer ses portes en raison de la nouvelle vague du Covid-19 qui touche le Royaume-Uni, et plus précisément Londres, la National Gallery reste ouverte en ligne, continuant ainsi à « faire entrer la galerie nationale dans les foyers du pays ». Grâce à sa programme numérique, l’institution est ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, offrant à tous un accès à des œuvres d’art à tout moment, partout dans le monde.

« Bien que les portes de la Galerie restent fermées, l’art continue d’être une source d’espoir, d’inspiration et de réconfort pour beaucoup » annonce l’institution sur son site web.

Depuis mars 2020, la National Gallery a constaté une augmentation de 1 125% du nombre de visiteurs sur la page « stories » de son site Web, qui offre de manière régulière de nouveaux contenus numériques, des événements en ligne et des archives de longs métrages et de films récents produits en interne.

Le temps moyen passé sur les pages présentant les œuvres a augmenté de 71% et la durée moyenne des sessions individuelles a globalement augmenté de 30% depuis mars 2020, par rapport à la même période l’année précédente.

  • Pres de 3.8 millions d’abonnés cumulés à ses réseaux sociaux

Depuis janvier 2020, la National Gallery a gagné 408 451 abonnés sur les quatre canaux de médias sociaux (Twitter, Facebook, Instagram et YouTube), ce qui porte le nombre total d’abonnés à 3 775 680.

La Galerie dispose ainsi d’un « public numérique » de plus de dix millions de personnes chaque année, avec une portée numérique de centaines de millions de personnes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par National Gallery (@nationalgallery)

  • Plus de 31 000 participants aux activités numériques

Depuis le début du programme d’événements en ligne en juin 2020, 31 742 personnes dans le monde ont participé à nos sessions.

Pendant le premier confinement, en septembre 2020, le musée avait lancé des activités de formation en ligne (souvent payantes) pour la première fois avec un grand succès, avec environ 2 368 participants à ce jour. La majorité des participants étaient basés au Royaume-Uni, mais les sessions sont également populaires auprès du public aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Irlande et en France et même plus loin avec des personnes venant de pays comme le Pérou, la Russie et l’Afrique du Sud.

« Il y a eu une réponse extrêmement positive au programme en ligne avec des participants écrivant avec des notes de remerciement. Le programme numérique de la Galerie a fourni un réconfort et une chance de se connecter avec les amateurs d’art au Royaume-Uni et au-delà à une époque où beaucoup sont confinés chez eux » explique la National Gallery.

Retours d’utilisateurs:

. « Je voudrais dire à quel point j’ai apprécié le Talk and Draw. L’heure passait, mon esprit était retenu et je me sens plus humain, faisant partie de la vie. J’ai été enfermé trop longtemps ».

. « Je voulais juste vous remercier de proposer ces activités, de rendre notre vie plus agréable. Pour ceux qui sont seuls et confinés, ils doivent être une grande source d’encouragement. C’est formidable que nous ayons été rejoints par des gens du monde entier ».

. « C’était très amusant et vraiment intéressant. Je vous remercie! Je suis à Bournemouth, sans emploi, en difficulté financière et en essayant de ne pas trop utiliser les transports en commun. Je suis donc très reconnaissant à tous à la National Gallery d’avoir fourni ces opportunités en ligne pour en apprendre davantage sur l’art et entendre les experts. Continuez comme ça »

. « Bravo à la National Gallery de nous avoir nourris culturellement en ces temps difficiles! »

  • Visite vidéo d’exposition à la demande

Au cours de cette période, le Musée des beaux-arts a continué de créer du contenu numérique novateur et frais. Novembre 2020 a vu la commercialisation d’un nouveau film à la demande de la visite de l’exposition d’Artemisia dirigé par la commissaire.

Les « téléspectateurs » peuvent rejoindre la commissaire d’exposition, Letizia Treves, pour une visite en ligne de 30 minutes de l’émission pour écouter l’histoire d’Artemisia et de ses peintures les plus connues. La visite coûte 8 £ (gratuit pour les membres) et peut être réservée sur nationalgallery.org.uk/whats-on/artemisia-curator-led-exhibition-film.

2 mois après le lancement de cette expérience monétisée, l’institution n’a pas communiqué de nombre d’achats. (Article Clic France: La National Gallery commercialise la visite virtuelle vidéo de son exposition consacrée à Artemisia)

  • D’autres évènements numériques à venir

De nouvelles activités numériques sont d’ores et déjà annoncées par la National Gallery en janvier et février 2021:

Les discussions sur l’art autour des expositions et de la collection de la galerie incluent un nouvel événement en ligne gratuit (21 janvier 2021) pendant lequel Theresa Lola, ancienne lauréate du projet Young People for London, discutera de la façon dont le retable de Gossaert a inspiré son poème « Look at the Revival » qui a été commandé par la galerie dans le cadre de l’exposition immersive, « Sensing the Unseen: Entrez dans «l’Adoration» de Gossaert ». Lola sera en discussion avec une des médiatrices de la NG.

Dans la perspective de la prochaine exposition « Les voyages de Dürer: les voyages d’un artiste de la Renaissance », le commissaire Imogen Tedbury discutera de l’art, de la vie et de l’époque de l’artiste dans une conférence en ligne « Crossing Borders: Albrecht Dürer’s Renaissance » (18 février 2021).

D’autres discussions sur l’art centrées autour de la collection incluent « Art et handicap » (4 février 2021) au cours desquelles le cinéaste et artiste Richard Butchins explorera l’aveuglement de la société face au handicap dans l’art. Dans la série « À notre place », « Where we belong » (gratuite), le 12 février 2021, des artistes et des professionnels de musée mènent une visite des faits saillants de la collection pour le Mois de l’histoire LGBT.

Les autres événements numériques à venir comprennent:

• « Unexpected Views » (17 février 2021), une série de discussions mensuelles (gratuites) sur l’art avec certains des plus grands experts d’aujourd’hui, se poursuit avec Harold Offeh discutant d’un chef-d’œuvre sélectionné de la collection avec nos conservateurs nationalgallery.org.uk/events/unexpected-views -2020

• Les activités créatives telles que « Talk and Draw » (gratuit) se poursuivent avec notamment une session sur « L’exécution de Lady Jane Gray » de Paul Delaroche et « Portrait de Margaret Gainsborough » de Thomas Gainsborough (14 janvier, 26 février); « Sketchbook » (gratuit) samedi (21 janvier) et « L’art par les mots » (28 janvier, 25 février) pour les visiteurs aveugles et malvoyants; et les cours payants « histoires d’art » (13, 20 et 27 janvier et 10 février)

  • Des activités pour les familles et les membres

Les activités familiales pratiques se poursuivent également avec notamment « Decoding pictures » (15 février), une visite en ligne en direct gratuite, où les familles travailleront ensemble pour rassembler des indices dans des peintures; « Contes musicaux » (16 février), un événement de narration musicale en ligne pour les bébés et les tout-petits; et « Story Studio » (17 février), une session Zoom en direct gratuite, où les familles peuvent écouter une histoire, puis créer une œuvre d’art inspirée de l’histoire d’une oeuvre d’art.

La Galerie a également créé une série hebdomadaire d’événements en ligne exclusifs pour ses membres, tels que des Q&A sur Zoom, « afin qu’ils continuent à se rapprocher encore plus du grand art, où qu’ils se trouvent ». Avec cette nouvelle offre qui s’ajoute à l’accès gratuit à la visite vidéo de l’exposition Artemisia et Titian: l’amour, le désir, la mort, la National Gallery veille « à ce que tous ceux qui soutiennent son travail continuent de profiter d’un contact étroit et régulier avec l’art, même lorsque les portes de la Galerie sont fermées ».

Les membres du Clic France peuvent écouter l’interview audio de Chris Michaels, directeur du numérique de la National Gallery, sur la page compte rendu de l’atelier webinar 5 du Clic France: Atelier webinar Clic France N°5: «Peut-on monétiser les contenus et activités numériques ?» – compte-rendu)

SOURCE: National Gallery London (CP)

PHOTOS: National Gallery London

Date de première publication: 12/01/2021

Mucem Marseille, Museo Thyssen-Bornemisza Madrid, National Gallery Londres: 3 lauréats du 1er Prix européen Art Explora – Académie des beaux-arts

La National Gallery commercialise la visite virtuelle vidéo de son exposition consacrée à Artemisia

Covid-19 / La National Gallery London et Nikon s’associent pour enrichir l’expérience visiteur pendant le confinement

La National Gallery et Google accompagnent l’exposition Artemisia avec de riches contenus numériques en ligne

Une nouvelle installation artistique en ligne révèle les sons et les couleur des chefs d’oeuvres de la National Gallery de Londres

Covid-19 / Tout en restant fermée, la National Gallery « accroche » ses chefs d’oeuvres en très grand format dans les rues du Royaume Uni

Covid-19 / La National Gallery de Londres mobilise ses équipes pour proposer de la médiation vidéo à domicile

La National Gallery de Londres propose un voyage numérique immersif dans l’un des chefs d’oeuvre de Léonard de Vinci

Laisser un commentaire