Québec: le budget de la culture en hausse de 11% va fortement soutenir l’innovation muséale

Le mardi 27 mars 2018, le Québec a révélé le nouveau budget du ministère de la culture avec de bonnes nouvelles. Croissance de 11 % le budget du ministère et plus d’un demi-milliard consacrés à l’implantation de sa nouvelle politique culturelle, misant sur l’ouverture et l’innovation.

Au-delà des 509 millions de $ canadiens (308 millions d’euros) spécifiquement voués à la politique culturelle, le budget montre que le budget de dépenses de programmes du ministère passera de 701 millions en 2017-2018 à 778 millions en 2018-2019, ce qui représente une hausse de 11 %. Le budget pour cette année inclut toutefois 52 millions provenant du Fonds de suppléance. C’est « la plus importante hausse annuelle depuis deux décennies », annonce le gouvernement du Québec.

(c) Tetratech

Malgré cette belle croissance annuelle, le budget du ministère reste au dessous de la barre symbolique du 1 % du budget global du Québec.

De manière globale, en intégrant les dépenses des organismes, fonds spéciaux et dépenses financées par le régime fiscal, le financement gouvernemental pour le secteur culturel est établi à 1,2 milliard de $ canadiens, soit 752 millions d’euros) pour l’année 2018.

« Dans tous les sens, c’est un budget historique pour la culture » , a déclaré la ministre de la Culture, Marie Montpetit. « Les 539 millions de dollars canadiens [sur cinq ans] réservés pour la politique culturelle permettent d’asseoir le cadre financier et d’assurer des mesures concrètes ».

Le plan d’action précis de la politique culturelle sera dévoilé dans les prochaines semaines. Mais le budget dévoilé le 27 mars 2018 établit déjà quatre grands axes, faisant une belle part aux musées.

(c) Musée de la civilisation
  • Rapprocher la culture des jeunes : 113 millions de $ can (70 millions d’euros)

Le Québec consacrera 35 millions à l’augmentation des sorties culturelles pour les élèves. Les élèves québécois qui fréquentent les services de garde en milieu scolaire (c’est à dire les activités de fin d’après midi) auront ainsi le droit à davantage de sorties culturelles.

Un autre montant de 35 millions sera accordé à différentes institutions pour développer des projets spécifiques destinés à « renforcer leur action auprès des jeunes ». Les musées McCord (11 millions) et des beaux-arts de Montréal (10 millions), les orchestres symphoniques de Montréal (7,5 millions) et de Québec (3 millions) de même que l’Orchestre Métropolitain (2,5 millions) se partageront l’essentiel de cette nouvelle enveloppe.

  • Favoriser la création : 168,9 millions de $ can (106 millions d’euros)

L’aide à la création passera par une augmentation totale de 100 millions (sur cinq ans) des budgets du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et de la Société des entreprises culturelles du Québec (SODEC). L’argent est destiné aux budgets de soutien à la création, à la production et à la diffusion. À noter que la banque d’affaires de la SODEC — qui finance des prêts à des entreprises culturelles — recevra 30 millions supplémentaires en capital mis à sa disposition. Un nouveau crédit d’impôt pour le doublage de films coûtera par ailleurs trois millions.

En matière muséale, plus de 42 millions sont réservés à des projets de développement d’infrastructures culturelles — notamment pour le Musée d’art contemporain de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec.

Le MAC salue l’investissement supplémentaire de 3 millions du ministère de la Culture et des Communications pour soutenir son projet de transformation architecturale.

« Je suis vraiment ravi de ce geste posé par le ministère qui témoigne d’une belle marque de confiance envers le Musée », estime John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art contemporain de Montréal (MAC). « Cette aide financière augmente notre capacité à programmer activement pendant la période des travaux et nous permettra de rester vivants et impliqués dans la communauté. »

La transformation à venir de l’édifice du MAC survient alors que le musée public bat des records de fréquentation : plus de 600 000 visiteurs pour sa saison 2017-2018.

(c) Musée d’art contemporain de Montréal
  • Appuyer la culture dans toutes les régions : 110,7 millions de $ can (69 millions d’euros)

Québec va bonifier de 35 millions le Fonds du patrimoine culturel québécois, créé en 2006 pour soutenir la protection et la mise en valeur de ce patrimoine.

Une autre somme de 5 millions servira à offrir des visites gratuites dans les musées du Québec — un dimanche par mois. Près de 100 musées situés dans toutes les régions du Québec ouvriront ainsi leurs portes gratuitement un dimanche par mois.

« C’est une mesure à laquelle je tenais beaucoup. Je voulais rejoindre le modèle européen la-dessus », a commenté la ministre de la Culture, qui dit avoir pensé aux familles nombreuses ou à celles qui ont un faible revenu.

La directrice générale et conservatrice en chef du Musée national des beaux-arts du Québec, Line Ouellet, a salué sur le site lapresse.ca l’initiative de Québec de consacrer 5 millions sur cinq ans pour offrir des visites gratuites un dimanche par mois dans quelques musées de la province dont le sien.

« C’est une formidable nouvelle! dit-elle. Il s’agit d’un pas de plus vers une plus grande accessibilité de tous les publics aux institutions muséales. En investissant ainsi, le gouvernement du Québec porte un regard résolument tourné vers l’avenir, vers la sensibilisation d’un maximum de gens à la culture. Par cette mesure, il agit directement sur leur ouverture aux arts et aux artistes. »

« Dans un monde idéal, le Musée serait gratuit tous les jours, donc je me réjouis de cette annonce, estime de son côté John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art contemporain de Montréal (MAC). C’est un geste qui répond réellement à la mission du MAC de rendre l’art contemporain accessible au plus grand nombre de personnes. »

 

(c) SMQ
  • Déployer la culture dans l’espace numérique : 116,3 millions de $ can (73 millions d’euros)

Le document budgétaire annonce: « Des actions visant à faciliter l’utilisation des technologies numériques à chacune des étapes menant à la consommation des contenus culturels doivent continuer à être mises en oeuvre ».

Le gouvernement du Québec consacrera 40 millions au soutien des entreprises culturelles dans l’environnement numérique — notamment pour qu’elles aient accès à des moyens technologiques de diffusion des oeuvres.

Netflix devra payer la TVA

A compter du 1er janvier 2019, les produits numériques dématérialisés — comme la musique et les programmes audiovisuels tv et cinéma — offerts par les plateformes numériques étrangères de type Netflix ou Apple seront assujettis à la TVQ, l’équivalent québécois de notre TVA . Après l’avoir promis en septembre 2017, le gouvernement du Québec est en cours d’adoption des mesures législatives et réglementaires permettant cette taxation.

SOURCES: gouvernement du Québec, ledevoir.com, latribune.ca, lapresse.ca

Date de première publication: 28/03/2018

Photos: Société des Musées du Québec, tetratech.com

Le gouvernement du Québec et la région de Laval attribuent 3 M$ canadiens à 9 institutions muséales à vocation scientifique et technologique

Appel à projets dans le cadre de l’accord France-Canada pour la coopération et les échanges dans le domaine des musées

A Ottawa, le Musée des sciences et de la technologie du Canada rouvre ses portes après 3 ans de rénovation

Des start-ups du secteur patrimoine au second forum Enterprising Culture, au Canada, du 31 octobre au 3 novembre 2017

Le Conseil des arts du Canada créé un fonds de 88 millions $ canadiens pour « penser les arts à l’ère du numérique »

La ville de Québec et le Canada renouvellent leur Entente de développement culturel et financent de nouveaux projets numériques culturels

David Alexander (RBC Museum of Victoria / Canada): « nous allons créer davantage de passerelles entre les visiteurs et les experts du musée »

Laisser un commentaire