Le Stadel Museum diffuse les images de plus de 22 000 oeuvres en Open Content

Le 21 août 2020, le Stadel Museum (Frankfurt) a annoncé la publication de plus de 22 000 œuvres de sa collection numérique, désormais disponibles en téléchargement gratuit sous la licence Creative Commons CC BY-SA 4.0. Des oeuvres populaires de la collection Städel, comme le portrait idéalisé d’une dame de Sandro Botticelli (Portrait de Simonetta Vespucci en nymphe) (vers 1480), le chien de Franz Marc couché dans la neige (vers 1911), l’homme couché de Paula Modersohn-Becker sous un arbre en fleurs (1903), l’autoportrait de Rembrandt appuyé sur un mur de pierre (1639), le géographe de Johannes Vermeer (1669) et bien d’autres sont ainsi disponibles en téléchargement gratuit via l site web de la collection numérique.

Le musée a fait le choix de l’Open Content en adoptant la licence Creative Commons CC BY-SA 4.0 qui permet à toute personne intéressée par l’art de reproduire et de partager les images d’œuvres d’art du domaine public, ainsi que de les utiliser et de les traiter à n’importe quelle fin, à condition que le Städel Museum soit identifié dans le crédit.

« Une part importante de la collection du Städel Museum est désormais librement accessible via la licence Creative Commons et l’interface OAI. Cela représente une étape importante vers une plus large jouissance des biens culturels communs et un échange international actif de connaissances. En rendant les œuvres d’art de Städel téléchargeables via notre collection numérique, nous avons ouvert la voie à une exploration profonde et approfondie de 700 ans d’art », a commenté Philipp Demandt, directeur de Städel.

Grâce à Creative Commons, les chercheurs ont accès à un riche fonds d’œuvres d’art dans le domaine public, « leur permettant d’éclairer le fonctionnement de la société à l’aide de matériel pictural, par exemple dans la recherche et l’enseignement universitaire ». Les artistes et les designers peuvent imaginer de nouveaux objets designs et formes d’expression « grâce à l’utilisation créative de l’art ». Les enseignants ont recours aux œuvres d’art du domaine public non seulement comme aide pour transmettre des connaissances esthétiques, culturelles et historiques, mais aussi comme outil pour travailler avec leurs élèves pour développer leurs propres projets créatifs. « Les œuvres d’art peuvent ainsi être placées dans de nouveaux contextes et utilisées à des fins individuelles; les visiteurs du musée peuvent télécharger leurs œuvres préférées pour les utiliser comme bon leur semble ».

Les métadata en OAI (Open Archives Initiative)

Les métadonnées de base des œuvres du domaine public, par exemple leurs titres et techniques, ainsi que des informations plus approfondies telles que des tags et des sources iconographiques sont accessibles au public via une interface OAI (Open Archives Initiative) et sous licence CC0 1.0.

Cela permet donc des liens croisés avec d’autres bases de données d’images et plates-formes de recherche.

« La licence des œuvres du domaine public sous Creative Commons, et l’offre des métadonnées via une interface OAI, est une nouvelle étape vers une nouvelle forme de conservation et de publication des collections numériques qui dépasse de loin la création d’une simple base de données et conduira à la mise en réseau des connaissances » explique le musée.

Cette initiative représente la suite logique de l’initiative d’expansion numérique lancée par le Städel Musée en 2015 pour faciliter la diffusion plus complète de sa collection.

Les initiatives numériques du Stadel Museum

Le large spectre des offres numériques rendues disponibles depuis lors comprend les cours en ligne sur l’art moderne, le projet d’histoire orale «Café Deutschland» sur la scène artistique allemande de la République fédérale et la collection numérique, un élément clé de l’accès illimité aux collections du musée Städel.

Cette collection numérique comprend des illustrations haute résolution avec une fonction de zoom et des informations sur les œuvres d’art avec des textes, des films et des pistes audio, tout en offrant également des informations sur les connexions avec d’autres œuvres, artistes et sujets d’intérêt pour la société à différentes époques. exemple: page web d’une des 4 oeuvres de Boticelli. En outre, au cours des dernières années, les fonctions de recherche et de filtrage de la collection numérique ont fait l’objet d’une amélioration continue.

La collection en ligne comprend également des contenus de recherche tels que l’origine des oeuvres et les rapports de restauration. Depuis 2018, une version anglaise a permis à un public international de bénéficier de cette offre. En 2019, la collection numérique a enregistré plus d’un million de vues.

URL Digital Collection: https://sammlung.staedelmuseum.de/en
URL Digital Collection, concept: https://sammlung.staedelmuseum.de/en/concept
URL Link to licence: https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.en
URL OAI interface (Open Archives Initiative): https://sammlung.staedelmuseum.de/en/oai
URL OAI interface (Open Archives Initiative), guide:
https://sammlung.staedelmuseum.de/en/oai/guide

SOURCE: Städelsches Kunstinstitut und Städtische Galerie Stadel Museum

Date de première publication: 24/08/2020

Photos: Städelsches Kunstinstitut und Städtische Galerie Stadel Museum

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Visites virtuelles et « art transfer » … le Getty Museum renforce son partenariat avec Google Arts & Culture

Le British Museum enrichit sa collection en ligne avec plus d’images, une fonction zoom et un accès libre, hors usage commercial

1 700 modèles 3D d’objets du patrimoine culturel et scientifique désormais disponibles en Open Access sur la plateforme Sketchfab

La Smithsonian Institution publie 2,8 millions d’images gratuites pour une utilisation totalement libre

OPINION / « Célébrons trois ans d’open Content au Met Museum »

Laisser un commentaire