iAfrica : le MIA se connecte à l’art sub-saharien

Partager :

L’Institut d’Arts de Minneapolis (MIA) présente une exposition innovante qui exploite des méthodes peu traditionnelles de (re)présentation. C’est la première étape d’un plan à long terme de réinstallation des galeries d’art africain de tout le musée.

Une exposition : iAfrica, Connecting with Sub-Saharan Art

Du 3 octobre 2009 au 4 avril 2010, le MIA expose 28 objets de ses collections avec des cadres différents voire expérimentaux qui permettent aux visiteurs d’apprécier les œuvres selon des perspectives différentes.

iafrica1

L’exposition iAfrica est organisée en fonction de 5 perspectives, identifiées par une question et une couleur. Le visiteur est invité à voir les objets qui abordent les questions d’esthétique (Qu’est-ce qui rend beau ?), d’ethnographie (Comment cet objet a été utilisé), de ressenti (Comment cet objet semble-t-il être ?), d’histoire (Quel âge a cet objet?) et de provenance (Comment est-il venu ici ?).

Lancement d’une application iPhone comme prolongement de l’exposition.

L’application iPhone du MIA prolongera l’expérience in situ. Ce dispositif, disponible gratuitement sur l’Apple Store dans les prochaines semaines, incorpore des informations détaillées sur les objets de l’exposition. L’application présente aussi un « lamellophone » numérique (une sorte de piano de pouce), donnant l’occasion virtuelle de jouer avec un des objets à l’exposition.

iafrica

Cette application est également liée à une enquête en ligne que le musée conduit. Chaque visiteur est en effet invité a répondre à des questions de conservation des objets depuis un ordinateur dans le musée ou au domicile des visiteurs.

Partager :

Leave a Comment