Alibaba Group va aider le British Museum à vendre ses produits dérivés en Chine, sur le web et dans des boutiques propres

Le 31 octobre 2016, le British Museum et Alibaba Group, la plus grande entreprise de commerce numérique de détail en Chine et dans le monde par le volume de marchandises brut, ont annoncé un partenariat stratégique et historique. Une première dans la sphère muséale.

(c) Gregory Davies, Alibaba Group
(c) Gregory Davies, Alibaba Group

Dans le cadre de ce partenariat, Alifish, département licencing d’Alibaba (le « Amazon » chinois) a été choisi comme partenaire exclusif  du British Museum en Chine pour le e-commerce de détail et la license sur les produits dérivés. Cet accord prévoit qu’une large gamme de produits dérivés du British Museum seront mis à la disposition des consommateurs en Chine dans une boutique en ligne dédiée du British Museum sur la principale plateforme e-commerche chinoise Alibaba Tmall.com. En outre, Alifish apportera son expertise et son savoir-faire en matière de e-commerce de détail pour adapter le catalogue produits dérivés du British Museum au marché chinois.

L’accord prévoit enfin qu’une sélection de produits British Museum sera vendue dans une série de points de vente physiques lancés sous la marque British Museum par Alfilo Brands, une société chinoise qui a obtenu cette license.

Avec une collection qui raconte l’histoire des cultures à travers le monde, depuis l’aube de l’histoire humaine à l’heure actuelle, le British Museum attire des millions de visiteurs chaque année. Il est particulièrement populaire parmi les visiteurs chinois à Londres, dont beaucoup visitent le British Museum dans le cadre de leur voyage.

Craig Bendle, directeur des produits dérivés et du licensing du British Museum, a expliqué: « C’est une perspective excitante pour le British Museum de travailler avec une entreprise de la stature de Alibaba dans le cadre d’un programme de distribution des produits du Musée. Le British Museum est un musée du monde, pour le monde et ce partenariat offre une occasion unique de partager le musée à travers les deux activités de vente de produits dérivés, en ligne et dans des lieux physiques. Nous sommes très heureux de pouvoir présenter en exclusivité la collection du British Museum en Chine sur la plate-forme de licence Alifish et de voir également l’ouverture de magasins British Museum à travers la Chine, dont les rayons présenteront des produits attractifs et de qualité inspirés par des objets de la collection du Musée ».

Hong Ying, directeur général de la société Alifish, unité divertissement et licensing d’Alibaba Group, a ajouté: « Alibaba est fier de devenir le partenaire du British Museum en mettant à sa disposition une plate-forme en ligne pour impliquer de nouveaux publics et amener l’histoire de l’art racontée par le British Museum au domicile du consommateur chinois. Nous allons tirer parti des données sophistiquées dont nous disposons et de nos idées pour connecter les fabricants avec le portefeuille de produits dérivés du British Museum et ainsi développer de nouveaux produits autorisés, sous la marque British Museum. Le musée est l’attraction culturelle la plus visitée du Royaume-Uni et notre collaboration avec le Musée va permettre à des centaines de millions de consommateurs chinois de vivre cette expérience et de profiter de quelques-uns des chefs d’oeuvres les plus importants dans l’histoire humaine ».

Le PDG d’Alfilo Brands, Yizan Il, a présenté avec excitation ce nouveau partenariat. « En plus du magasin en ligne développé par le British Museum et Alibaba Group, Alfilo Brands va également déployer des magasins physiques en Chine, afin de créer une synergie parfaite entre la vente en ligne et hors ligne des produits dérivés du British Museum en Chine ».

Ce partenariat noué entre le British Museum et le groupe industriel Alibaba n’est qu’une nouvelle façette de la stratégie ambitieuse de développement du musée de Londres dans l’Empire du milieu.

Version chinoise du site web du British Museum
Version chinoise du site web du British Museum

La vente en ligne de ses produits dérivés vient compléter un site web totalement traduit en chinois, un audioguide également proposé en langue chinoise, une présence récente sur le réseau social chinois Wechat (depuis mars 2016) et surtout l’annonce que le musée fera tourner plusieurs expositions dans une dizaine de villes chinoises à partir de 2017, et notamment son exposition itinérante à succès « l’histoire du monde en 100 objets ». Depuis le 7 octobre 2016, l’exposition « dessins de la Renaissance » célèbre d’ailleurs le 10ème anniversaire du musée de Suzhou. Le British Museum a prêté 49 croquis de plus de 40 artistes célèbres de la Renaissance en Italie, y compris les œuvres de Michel-Ange, Raphaël et Leonardo da Vinci qui  peuvent être admirées gratuitement par les visiteurs chinois..

SOURCE: British Museum,  Alibaba Group, retailtimes.co.uk

Date de première publication: 01/11/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le Petit Palais de Paris: premier musée non-chinois à proposer une visite live sur les réseaux sociaux chinois

Le Van Gogh Museum lance à Pékin la tournée mondiale de son expo immersive itinérante « Rencontrer Vincent Van Gogh »

Roei Amit (RMN-GP): « Dans l’exposition Monet à Hong Kong, le numérique cherche à atteindre un nouveau public malgré le nombre limité d’œuvres »

Les grottes bouddhistes chinoises de Mogao se visitent maintenant à distance en haute définition et en immersion

La Cité interdite de Pékin lance une galerie numérique pour explorer l’histoire et la riche collection du Musée et Palais

Verus Art annonce une première coopération avec la Galerie Nationale du Canada pour commercialiser la reproduction 3D d’un chef d’oeuvre de Van Gogh

Les clones numériques des œuvres de Van Gogh s’exposent et se vendent à Dubai

L’Art Institute of Chicago loue une réplique de la chambre de Van Gogh sur Airbnb pour promouvoir une exposition de l’artiste

Avec Fujifilm, le musée Van Gogh d’Amsterdam commercialise et exporte les œuvres du maître hollandais en 3D

Laisser un commentaire