Covid-19 / Le CLIC France et ses partenaires lancent le concours national créatif « réinterprétez les œuvres des collections françaises » #artenquarantaine

Le Clic France, plus de 70 partenaires institutions muséales, Beaux Arts Magazine et Télérama sont heureux de lancer le concours national « réinterprétons les œuvres des musées français » #artenquarantaine, en partenariat avec le challenge mondial #tussenkunstenquarantaine, et dans le cadre de la campagne gouvernementale #culturecheznous. 

En partenariat avec les musées d’art et d’histoire de 42 collectivités françaises:

Aix, Ajaccio, Angers, Autun, Bayonne, Besancon, Boulogne Billancourt, Brest, Brives, Caen, Cassel, Chantilly, Cholet, Compiègne, Courbevoie, Dijon, Epinal, Fécamp, Grenoble, Isère, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nimes, Noumea, Paris, Pau, Rennes, Roubaix, Rouen, Saint Etienne, Strasbourg, Toulouse, Tours, Troyes, Ungersheim, Valence et Villeneuve d’Ascq.

Avec Beaux Arts Magazine, Télérama et Facebook France.

Avec le soutien de la RMN-GP.

Un challenge créatif et participatif

Ce challenge à la fois collectif, voire familial, et social, créatif et collaboratif, nous semble particulièrement en phase avec cette période de confinement. Il répond parfaitement à l’appétit des français pour l’art et la culture et à la recherche d’activités intelligentes et créatives, capables d’occuper le temps disponible des plus jeunes et des familles.

Quelques réinterprétations d’œuvres dans le cadre du challenge mondial #tussenkeuntenquarantaine: 

Ce concours national va prolonger et accentuer en France le succès mondial du challenge lancé le 16 mars 2020 par 3 jeunes femmes vivant à Amsterdam, qui a déjà permis de collecter des milliers de contributions créatives sous le #tussenkunstenquarantaine. (Lire l’interview de la fondatrice du challenge mondial sur le site du CLIC France: Covid-19 / Anneloes Officier (challenge #tussenkunstenqurantaine) « je suis si heureuse d’unir les gens en cette période d’isolement »)

Découvrir, réinterpréter et s’approprier les oeuvres des musées français

Le concours national #artetquarantaine s’inspire largement du défi #tussenkunstenquarantaine. Il invite donc à réinterpréter une oeuvre d’art, avec des objets du quotidien et sans logiciel de retouche.

Mais le concours national ajoute 2 conditions:
. il s’adresse à des participants vivant en France
. et il porte nécessairement sur des œuvres des collections des musées Français.

Plus de 70 musées associés

Plus de 70 musées, répartis dans toutes les régions françaises, ont accepté d’être partenaires de ce concours national et d’y associer ainsi leurs communautés respectives. Elles apporteront une partie des récompenses attribuées aux heureux gagnants.

Les partenaires culturels: musée archéologique de Dijon, musée de l’Armée, musée d’Art et d’Archéologie de Valence, musée d’art moderne et contemporain de Saint Etienne, musée d’Art Sacré (Dijon), musée d’Arts de Nantes, musée des Augustins de Toulouse, musée de Bretagne (Rennes), musée des Beaux-Arts de Caen, musée des Beaux-Arts de Dijon, musée des Beaux-Arts de Lyon, musée des Beaux-Arts de Nancy, musée des Beaux-Arts de Nîmes, musée Condé (Chantilly), musée Fabre (Montpellier), musée Granet (Aix en Provence), musée de Grenoble, musée des Plans-Reliefs, musée Rolin d’Autun, musée Rude (Dijon), musée Saint Raymond (Toulouse), musée de la vie bourguignonne (Dijon), musées d’Angers, musées du Département de l’Isère, musées de Nancy, musées de la Ville de Strasbourg, Palais des Beaux-Arts de Lille, Palais Fesch Ajaccio, Paris Musées (musées de la ville de Paris), La Piscine (Roubaix) et la RMN-GP, via son site web images d’art.

Quelques réinterprétations d’œuvres françaises déjà publiées sur les réseaux sociaux:

Source: Musée de l’Armée (« Napoléon Ier sur le trône impérial » Jean Auguste Dominiqe Ingres, réinterprété par © essi.huhta ; Musée Fabre Montpellier (« Portrait de la vénérable Baptistine Vernazza » Pierre Hubert Subleyras, réinterprété par Bruno et Laurence Leclercq)

Comment jouer ?

. Les participants peuvent choisir une oeuvre sur le site web d’un des musées partenaires ou sur toute autre oeuvre des collections françaises présentée sur le site web national images d’art art.rmngp.fr. (pour des raisons de droit d’auteur, l’auteur de l’oeuvre doit être décédé avant 1950)

. Une fois créée, la photo de la réinterprétation est publiée, associée à l’image de l’oeuvre originale sur le compte facebook (accès public) ou instagram du participant avec 3 mentions obligatoires:
. #artenquarantaine (en incluant cet #, vous autorisez la publication de votre photo sur les réseaux sociaux et les supports écrits des partenaires musées et médias)

. et le @ ou # du musée d’où est issue l’oeuvre.

Concours ouvert du 23/04 au 25/05/2020

Le concours est ouvert du 23 avril au 25 mai 2020. Mais les photos des réinterprétations ayant déjà été publiées avant la date de démarrage du concours pourront concourir de deux manières. La photo pourra être republiée sur le compte facebook ou instagram du participant avec les 3 tags mentionnés ci-dessus ou être envoyée par mail à challenge@club-innovation-culture.fr.
Les meilleures créations se verront remettre à la fin juin 2020 
. un prix du public (vote sur un site dédié) (3 à 5 gagnants)
. et/ou un prix du jury (constitué de la fondatrice du challenge mondial #tussenkunstquarantaine, de 2 directeurs/représentants de musées français, d’un artiste numérique, de 2 journalistes culture et d’un influenceur). (3 à 5 gagnants)

Le jury récompensera notamment la pertinence, l’originalité, l’esthétisme et l’humour des créations.

Des cadeaux culturels

Les gagnants seront récompensés par:
. une visibilité sur les sites web et réseaux sociaux des musées participants,
. une visibilité sur le site web et dans la version papier du magazine beaux arts,
. des dotations culturelles offertes par les partenaires (visites VIP, abonnements numériques, abonnements annuels famille dans les musées, catalogues d’expos et autres publications, coffrets dvd etc).

Quelques réinterprétations d’œuvres françaises déjà publiées sur les réseaux sociaux:

SOURCE: PBA de Lille (‘Jésus chez Marthe et Marie », d’Erasme II Quellin; par @laurence.remond); MBA de Lyon (« La Mort de Chioné », Nicolas Poussin, par Pierre Obrecht)

Partenaires

Le CLIC France remercie chaleureusement les partenaires du concours: le défi mondial #tussenkunstenquarantaine, Beaux Arts Magazine, BeauxArts.com, le site web images d’art art.rmngp.fr, Facebook France, Paris Musées parismuseescollections.paris.fr, les musées d’art et des beaux arts des 42 collectivités françaises: Aix, Ajaccio, Angers, Autun, Bayonne, Besancon, Boulogne Billancourt, Brest, Brives, Caen, Cassel, Chantilly, Cholet, Compiègne, Courbevoie, Dijon, Epinal, Fécamp, Grenoble, Isère, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nimes, Noumea, Paris, Pau, Rennes, Roubaix, Rouen, Saint Etienne, Strasbourg, Toulouse, Tours, Troyes, Ungersheim, Valence et Villeneuve d’Ascq.

SOURCE: CLIC France

PHOTOS: #tussenkunstenquarantaine, musées français 

Date de première publication: 22/04/2020

. « Les musées français lancent un concours de tableaux vivants » (Arts In the City, 27/04/2020)

. « «Tableaux vivants»: les musées français lancent un concours national » (Le Figaro, 25/04/2020)

. « #artenquarantaine : quelle œuvre célèbre êtes-vous ? À vous de jouer sur Facebook et Instagram » (Télérama, 24/04/2020)

. « Glissez-vous dans la peau d’un chef-d’œuvre avec notre concours #ArtEnQuarantaine ! » (Beaux Arts Magazine, 24/04/2020)

. « L’art en quarantaine : les chefs-d’œuvre des musées français réinterprétés sur Instagram » (Unik, 25/04/2020)

Covid-19 / Anneloes Officier (challenge #tussenkunstenqurantaine) « je suis si heureuse d’unir les gens en cette période d’isolement »

Covid-19 / Tour de France des initiatives musées & monuments dans un contexte de confinement 

Covid-19 / Innovations muséales et patrimoniales : quelques premières leçons d’un mois de confinement

Covid-19 / Tour du Monde des initiatives musées & monuments dans un contexte de confinement (18/04/2020)

Covid-19 / Quand le public confiné réinterprète les chefs d’oeuvres des musées du monde

Laisser un commentaire