Le musée Rodin propose à ses visiteurs de cofinancer l’acquisition d’un dessin de l’artiste

Entre le 2 mai et le 30 octobre 2014, l’opération « 1 euro pour 1 Rodin » a permis au musée éponyme de collecter plus de 30 000 euros. Une somme qui va lui permettre d’acquérir un dessin de l’artiste.

rodin celle qui fut la belle heaumiere
Auguste Rodin, Celle qui fut la belle Heaulmière, 1889 © Musée Rodin

Après le musée du Louvre en 2012, le musée d’Art contemporain de Bordeaux CAPC en 2013, le musée Rodin a ainsi mobilisé et mis à contribution le public et surtout ses visiteurs pour enrichir ses collections publiques.

« Celle qui fut la belle Heaulmière », un dessin au fusain et estompe, que Rodin avait offert à son ami Maurice Guillemot  dont le prix avoisine les 300000 euros ne pouvait être acquis sur le seul budget dédié aux acquisitions. Afin de récolter les 40 000 euros manquants, le musée a donc mis en place le «billet mécénat», qui propose aux visiteurs d’ajouter 1 euro au prix de leur ticket d’entrée. Un «dispositif simple et innovant», selon le musée qui s’inspire largement de l’initiative « Ticket Mécène » lancée en 2013 par le CAPC de Bordeaux.

30 000 euros collectés en moins de 6 mois

Le premier mois, un premier cap de 10 000 dons a été atteint grâce à la générosité des visiteurs qui ont accepté d’ajouter un euro à leur billet d’entrée. Le 5 août, le cap des 20 000 tickets mécénat et donc des 20 000 euros de dons a été franchi au second moisLe 31 octobre 2014, 30 634 euros ont été réunis.

En complément des fonds propres du musée, cet apport du public a permis d’acquérir l’œuvre aussi majeure que singulière. 

rodin un euro pour un rodin flyerEn ajoutant un euro supplémentaire à son billet d’entrée, les visiteurs ont contribué à l’enrichissement des collections. Grâce à l’opération «1 euro pour 1 Rodin», le dessin exceptionnel dans la production de Rodin, « une pièce capitale, de part son sujet et son format tout à fait original », va rejoindre les collections publiques et intégrer le patrimoine français, au sein du musée Rodin.

Le dessin se caractérise par son format inédit (53,3 x 38,6) ainsi que par le thème de la vieillesse, rarement mis en lumière dans le monde l’art, montrant la décrépitude humaine, le temps qui passe et ses ravages.

Riche de 7000 dessins et aquarelles, le fonds du musée contribue à la valorisation de l’œuvre de Rodin ainsi qu’au rayonnement de l’artiste. Ce dessin s’inscrit dans la politique d’acquisition du musée Rodin, qui consacre chaque année une part de son budget à ces fins.

rodin pastille-1euro1rodin-200pxLe musée Rodin a remercié « tous ceux qui ont concouru à cette acquisition » mais n’a pas indiqué si l’opération de financement populaire serait renouvelée.

A son lancement en mai 2014, l’institution avait déclaré que «ce dispositif n’est pas voué à être pérennisé». Ce premier succès et les 700 000 visiteurs annuels du musée pourraient lui faire changer d’avis.

SOURCES: Musée Rodin, next.liberation.fr

Date de première publication: 02/11/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

.Le Musée Rodin de Paris met en ligne sa bibliothèque numérique

Le CAPC renouvelle son opération Ticket Mécène pour acquérir une seconde oeuvre

M. Maire du Poset (Ulule): « Nous avons déjà financé 105 projets dans le secteur du patrimoine et de nombreux acteurs sont en phase de réflexions »

Le musée d’Orsay lance une souscription populaire pour restaurer « L’Atelier » de Courbet

La fondation VMF lance une seconde collecte « Fous de Patrimoine » avec la plateforme Ulule

Le Musée Rodin, seul lieu français, sélectionné aux webby Awards 2012

Laisser un commentaire