Le mardi 7 février 2017, le Metropolitan Museum a annoncé que toutes les images des œuvres d’art de sa collection tombées dans le domaine public, soit 375 000 images, étaient dorénavant en accès libre pour toute utilisation.

met open access mix

Le musée a précisé qu’il avait choisi une politique d’accès ouvert (Open Accessafin de permettre la libre utilisation sans restriction de toutes les images d’œuvres d’art du domaine public, en utilisant la licence Creative Commons Zero, CC0. Ce changement de politique est une mise à jour de la stratégie adoptée par le musée, en 2014, connue sous le nom d’initiative Open Access Scholarly Content (OASC).

« Cela a été notre priorité depuis plus d’une décennie » a déclaré Thomas P. Campbell, directeur du musée, lors d’une conférence de presse. « Il y a vingt ans, en tant que chercheur, nous avons même dû négocier l’accès aux textes des catalogues. Notre collection complète et diversifiée musée couvre 5 000 ans de culture du monde et notre mission principale est d’être ouvert et accessible pour tous ceux qui souhaitent étudier et apprécier les œuvres d’art. Accroître l’accès à la collection et l’érudition du public sert les intérêts du musée et les besoins de nos public du 21e siècle en offrant de nouvelles ressources pour la créativité, les connaissances et les idées. Nous remercions Creative Commons, un leader international en matière d’accès ouvert et de droit d’auteur, d’être un partenaire majeur dans cet effort. Aujourd’hui, le Met devient la collection de musée la plus grande et la plus diversifiée, offerte en accès libre dans le monde. »

« Le partage est fondamentale dans la façon dont nous faisons la promotion de la découverte, de l’innovation et de la collaboration à l’ère numérique » a déclaré Ryan Merkley, Directeur de Creative Commons. « Aujourd’hui, le Met donne au monde un cadeau incroyable fidèle à sa mission: le plus grand musée d’art encyclopédique en Amérique du Nord a éliminé les obstacles qui continuaient d’interdire ou de limiter l’accès à son contenu, et il invite le monde à utiliser, remixer, et partager ses collections tombées dans le domaine public, largement et sans restriction. Ceci est un énorme cadeau pour le monde, et il est un acte de leadership important de la part de l’institution. Je tiens à féliciter Thomas P. Campbell, le conseil d’administration et le personnel du Met pour un tel engagement fort et j’espère que d’ autres institutions, tant publiques que privées, vont suivre le chemin ouvert ici aujourd’hui. »

Dorénavant, tout utilisateur peut télécharger des images directement depuis le site web du Met. « Elles peuvent être utilisés pour n’importe quel usage », a déclaré Loic Tallon, directeur numérique du Met.

met vision of st john el grecomet nadar wife balloon

La Vision de Saint John de El Greco et une photographie de l’artiste Nadar et sa femme dans un ballon à air chaud (The Metropolitan Museum of Art, under CC0 1.0)

375 000 images libres de droit

Les 375 000 images disponibles représentent « le corps principal de nos collections », a déclaré M. Campbell.

met site open access

Parmi les nouvelles images d’oeuvres qui peuvent être dorénavant téléchargées en haute résolution depuis le site web du Met, sans aucune autorisation et gratuitement :

. La Vision de Saint John de El Greco (1609-1614),

. Washington traversant le Delaware (1851) d’Emmanuel Gottlieb Leutze,

. champs de blé avec Cyprès de Vincent Van Gogh

. une photographie de l’artiste Nadar et sa femme dans un ballon à air chaud,

. la Statue de Gudea

. ou la tapisserie La Licorne en Captivité (1495-1505).

met open access 1

met Washington_Crossing_the_Delaware_by_Emanuel_Leutze_MMA-NYC_1851

Washington traversant le Delaware (1851) d’Emmanuel Gottlieb Leutze (The Metropolitan Museum of Art, under CC0 1.0)

Cette ouverture ne concerne pas les 65 000 oeuvres d’art déjà numérisés mais qui ne sont pas encore tombées dans le domaine public. La collection du Met totalise environ 1,5 millions d’œuvres, mais M. Campbell a précisé que les oeuvres restant à numériser comprenaient des estampes, des gravures et d’autres documents très fragiles.

Une démarche partenariale

Pour « rendre cette collection du Met encore plus disponible et ouverte », Loic Tallon a annoncé que le musée avait uni ses forces avec plusieurs partenaires, et notamment Creative Commons, Wikimedia, Artstor, Digital Public Library of America (DPLA), et Pinterest.

Le musée accueille son premier Wikimédien en résidence, Richard Knipel, qui collaborera avec Wikimédiens à travers le monde pour apporter des images d’œuvres d’art du domaine public dans Wikimedia Commons, Wikipédia et les différentes initiatives Wiki-GLAM.

Creative Commons appuiera la recherche et la réutilisation de la collection Met avec sa version bêta de CCSearch. Le Met a également créé un public référentiel GitHub.

met champs de blé open access

Champs de blé avec Cyprès de Vincent Van Gogh (The Metropolitan Museum of Art, under CC0 1.0)

Le Met conclu également un accord avec Artstor, un service affilié à l’association éducative sans but lucratif ITHAKA, qui rendra ces images accessibles à travers ses ressources et plateformes numériques, mises à disposition de la communauté éducative mondiale et fournira des outils pour encourager l’utilisation des images dans le cadre de la recherche et de l’enseignement.

Loic Tallon, directeur numérique du Met, a déclaré: « Dans notre ère numérique, le public du musée n’est pas seulement seulement constitué des 6,7 millions de personnes qui ont visité le Met à New York en 2016, mais également les plus de trois milliards d’habitants de la planète connectés à internet à travers le monde. L’adoption de la norme CC0 pour la mise à disposition de nos images et données est l’un des moyens les plus efficaces du Musée pour aider le public à accéder à la collection et promouvoir son utilisation par les éducateurs et les étudiants, les artistes et les designers, les professionnels et les amateurs, ainsi que les créateurs de toutes sortes. »

« Le Met joue à nouveau son rôle de chef de file parmi les grandes institutions culturelles du monde en ouvrant sa vaste collection d’art et d’antiquités à un usage libre, sous Creative Commons Zero. Il ouvre la voie à d’ autres institutions » a déclaré Katherine Maher, directeur exécutif de la Fondation Wikimedia. « Les centaines de millions d’utilisateurs de Wikimedia dans le monde entier pourront désormais faire l’expérience des plus grands trésors du Met, peu importe où ils vivent. Ce patrimoine culturel remarquable peut maintenant être librement visualiser, partager, et utiliser par chacun ».

Evan Sharp, co-fondateur de Pinterest, a déclaré: « Pinterest est un espace où plus de 150 millions de personnes peuvent découvrir et partager des idées et des images. Nous sommes honorés de collaborer avec The Met pour rendre cette collection inédite accessible à la communauté Pinterest. »

L’initiative Open Access du Met est rendue possible grâce au soutien continu de Bloomberg Philanthropies.

« La nouvelle initiative  du Metropolitan Museum of Art met sa collection à disposition d’un public encore plus large. Déjà l’un des premiers musées à offrir des guides audio, à investir dans des applications mobiles, et à développer un site Web robuste, The Met continue d’être un chef de file dans la diffusion large et libre de ses ressources encyclopédiques pour des millions de personnes partout dans le monde » a déclaré Kate D. Levin de Bloomberg Philanthropies.

La vague mondiale de l’Open Content

Le Met n’est pas le premier musée du monde à surfer sur la nouvelle vague Open Content. D’autres institutions comme la National Gallery of Art à Washington et le Rijksmuseum à Amsterdam avaient joue les pionniers avec respectivement 45 000 oeuvres et plus de 150 000 images d’oeuvres en libre accès. Le Museum of Modern Art, le Dallas Museum of Art, le Getty Museum, le Los Angeles County Museum of Art, la Yale Art Gallery, et le Yale Center for British Art ont également rendu disponibles des milliers d’images de leur collection.

Plus d’informations sont disponibles sur le site web metmuseum.org/openaccess et avec #MetOpenAccess.

SOURCES: Met Museum, nytimes.com, artnews.com

Date de première publication: 07/02/2017

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

.En 2016, les voyageurs TripAdvisor choisissent Le Met (1er musée du monde) et Orsay (1er musée français)

Avec une nouvelle version de son site web et de son application mobile, le Met Museum de New York s’offre un « lifting numérique »

Le Met projette des animations couleurs sur le Temple de Dendour pour en restituer l’esthétique originel

Les rappeurs De Jay-Z, Kanye West et Drake vous guident dans la collection numérique du Metropolitan Museum of Art

Met Museum: un nouveau site web jeunesse et une troisième saison de la série vidéo The Artist Project

 

Rine Rodin (SMK) : « nous avons renoncé à nos droits d’auteur sur plus de 25 000 œuvres 2D et nous passons maintenant aux sculptures 3D »

Le Nationalmuseum de Suède « libère » 3 000 reproductions haute résolution de ses chefs d’oeuvres sur Wikimedia Commons

Plus de 164 000 images des oeuvres de la collection Rijksmuseum maintenant disponibles sur Google Arts

Le musée Albert Kahn offre ses « archives de la Planète » en open content sur la toile