Le Ministère de la Culture annonce le lancement d’un loto spécial pour le financement du patrimoine en péril

Le vendredi 17 novembre 2017, Françoise Nyssen, la ministre de la culture, a annoncé le lancement d’un « Loto du Patrimoine » dont les recettes seront affectées à l’aide au financement du patrimoine en péril. Les fonds récoltés seront gérés par la Fondation du patrimoine. Cette nouvelle forme de financement populaire sera mise en place en septembre 2018, à l’occasion des journées du patrimoine. 

mcc strategie patrimoine 17 11 2017 2

Ce tirage spécial du loto, qui pourra être renouvelé chaque année, sera organisé par la Française des Jeux, en septembre 2018 en même temps que les journées du patrimoine.

La création de ce loto est inscrit dans le projet de loi de finance rectificative pour 2017. Le ministère espère pouvoir collecter «jusqu’à 20 millions d’euros», qui seront gérés par la Fondation du patrimoine. Une somme qui pourrait être complétée par la création d’un nouveau jeu de grattage, conçu par La Française des Jeux.

Cette annonce a été faite lors d’une présentation de la «stratégie pluriannuelle du ministère de la culture en faveur du patrimoine». 

Le nouveau fonds servira à financer des réhabilitations du patrimoine protégé et non protégé.

«Un quart des monuments protégés sont jugés en mauvais état, a précisé la ministreet environ 2 000 monuments sont considérés en état de péril».

Françoise Nyssen a également annoncé que 362 millions d’euros seraient attribués chaque année au patrimoine bâti pendant cinq ans. Un fonds d’une valeur de 15 millions d’euros, sera aussi créé pour la restauration du patrimoine protégé dans les communes de moins de 2 000 habitants. «Nous avions pris l’engagement de bâtir une stratégie pour le patrimoine sur ce quinquennat. Il est tenu aujourd’hui», a-t-elle ajouté.

Un projet de longue date, inspiré des expériences européennes

Cette initiative, inédite en France, est déjà pratiquée au Royaume-Uni (avec le Heritage Lottery Fund créé en 1994), en Allemagne et en Italie. 

L’idée n’est pas nouvelle. Elle avait déjà été évoquée en 2014, sur proposition d’un amendement par le maire de Versailles François de Mazières, ancien président de la Cité de l’architecture et du patrimoine. 

Ce projet avait également été évoqué par Emmanuel Macron, dans son programme électoral, et à nouveau par Stéphane Bern, lorsqu’il s’est vu confié en septembre 2017 une missions sur la conservation du patrimoine local.

portmarlymontecristo

Stéphane Bern propose de rendre payant l’accès aux cathédrales 

Dans le cadre de de sa mission sur le patrimoine, Stéphane Bern a également proposé de rendre payant l’accès aux cathédrales afin d’aider au financement de l’entretien du patrimoine. Cette idée, critiquée par les autorités de l’Eglise Française, est justifiée selon lui par un manque de financement pour l’entretien des édifices religieux.

L’animateur de télévision poursuit sa mission. Le 6 novembre, il a annoncé qu’il se rapprochait de la Fondation du Patrimoine pour procéder au recensement des sites patrimoniaux en danger et proposer les solutions adéquates. L’objectif est d’identifier plus de 1500 sites à protéger d’urgence. Dès aujourd’hui, chacun peut aider à identifier les monuments en péril sur le territoire français et cliquer ici pour proposer un projet pour la mission Bern.

mcc Francoise-Nyssen-strategie-pluriannuelle-sur-le-patrimoine

Les principales mesures annoncées par la ministre de la culture

Donner un nouvel élan à la politique de l’État en matière de patrimoine : telle est l’ambition affirmée de Françoise Nyssen, ministre de la Culture, qui a présenté, le 17 novembre, sa stratégie pluriannuelle en faveur du patrimoine. Celle-ci répond à un « objectif » : « se donner le temps pour les mettre en œuvre et offrir de la visibilité aux acteurs ».

« Nous avons en France une chance immense, [celle] d’avoir un patrimoine abondant, qui constelle notre territoire[C’est] une chance pour les citoyens (un levier d’émancipation et un motif de fierté) et une chance pour les territoires (un exceptionnel facteur d’attractivité) », a-t-elle souligné.

Dans le cadre d’une politique culturelle tournée vers la « proximité », dont le patrimoine est l’un des « piliers », la ministre de la Culture a identifié quatre défis pour le patrimoine : le restaurer, le valoriser, le transmettre et faire avancer l’Europe.

Vidéo de l’intervention de la ministre:

  • 1er défi : restaurer le patrimoine

. Le budget dédié à l’entretien et à la restauration du patrimoine augmentera de 5% l’an prochain pour être porté à 326 millions d’euros ;

. Il sera sanctuarisé pendant la durée du quinquennat ;

. Un fonds spécifique de 15 M€ sera créé dès 2018 pour les petites communes, pour les aider à restaurer le patrimoine fragilisé qu’elles abritent ;

. Lancement dès aujourd’hui d’une plateforme participative pour permettre aux citoyens de signaler des monuments en périlCette plateforme accompagnera la mission que le président de la République a confié à Stéphane Bern ;

. Création d’un tirage spécial du Loto pour le patrimoine proposé par dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2017 ;

. Simplification des démarches des propriétaires de patrimoine protégé.

  • 2e défi : valoriser le patrimoine

image001. Revitalisation des centres-villes anciens : le gouvernement a lancé cette automne une expérimentation dans 17 villes. Objectif : faire de la restauration patrimoniale un levier d’attractivité et de dynamisme économique ;

. Création d’une marque « Patrimoine de France » pour rassembler derrière une même bannière la multitude de labels qui identifient le patrimoine aujourd’hui ;

. Nous allons faire évoluer le rôle des Architectes des Bâtiments de France : renforcer le conseil et la pédagogie en amont pour mieux répondre aux enjeux du développement durable et accélérer la délivrance des autorisations.

  • 3e défi : transmettre le patrimoine

. Création d’une plateforme numérique pour promouvoir les métiers du patrimoine et les formations pour y parvenir ;

. Lever les freins à l’apprentissage dans les métiers du patrimoine : nous y travaillerons dans le cadre de la réforme de l’apprentissage portée par le gouvernement ;

. Sensibiliser nos enfants aux enjeux et à la diversité du patrimoine, gardien de notre mémoire, pour lutter contre ceux qui tentent de simplifier ou de détourner le passé ;

. Développement des partenariats entre les écoles et les sites patrimoniaux à proximité pour favoriser les sorties et les activités culturelles des élèves ;

. Parce que le patrimoine doit être accessible à tous, les monuments et les sites devront poursuivre leurs investissements en direction des publics en situation de handicap ;

. Pour que le numérique soit une chance pour le patrimoine, nous allons lancer un appel à projets pour soutenir les initiatives en matière de réalité augmentée.

  • 4e défi : faire avancer l’Europe

. Création d’un « Grand Tour » du patrimoine pour inviter les citoyens français et européens à voyager sur des itinéraires communs ;

.Projet d’un Erasmus de la culture et proposition de lancement d’un projet-pilote autour des métiers du patrimoine en 2018.

Sources: Ministère de la culture, Le Figaro, Culture-Box

Photos: Ministère de la culture

Date de première publication: 18/11/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC133

. En abondant les dons, la région Île-de-France s’engage aux côtés de la Fondation du Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine local

. Le Ministère de la Culture lance un appel à projet « le musée sort de ses murs » 2018

. 20 nouveaux services numériques innovants retenus pour l’appel à projets 2017 du Ministère de la Culture et de la Communication

. En 2015, la Fondation du Patrimoine voit exploser le nombre de ses dons en ligne

Laisser un commentaire