En 2021, le musée Art ludique revient à Paris, en s’installant à la gare Saint Lazare

Partager :

Contraint de fermer ses portes au printemps 2018, le musée Art ludique, anciennement installé à la Cité de la mode et de design (XIIIe), a trouvé de nouveaux locaux. Le lieu culturel s’installera dans la Gare Saint Lazare, la 2e plus grosse gare d’Europe en termes de trafic, qui voit passer près de 100 millions de voyageurs par an. Ouverture programmée à la fin de l’année 2021.

Inauguré en 2013, le musée Art ludique a été créé par un couple de passionnés : Jean-Jacques et Diane Launier, précurseurs dès 2004 avec l’exposition sur Moebius-Miyazaki, puis en 2009 avec une exposition sur le film « L’Âge de glace », par le biais de leur galerie Artludik.

Leur objectif : donner ses lettres de noblesse aux « arts contemporains » que sont la BD, l’animation et le jeu vidéo.

« C’est un courant artistique majeur qui irrigue toute la société. Art Ludique est le premier musée au monde consacré aux industries créatives. Abolissant les frontières entre jeu vidéo, film d’animation, bande dessinée, manga ou design de cinéma, l’Art Ludique met en valeur les œuvres des créateurs d’univers qui marquent notre imaginaire et influencent la culture de notre siècle. En exposant les œuvres issues des productions qui les passionnent, Art Ludique participe à transmettre à un large public l’attrait du dessin, de la peinture, des sculptures, traditionnels ou numériques », explique Jean-Jacques Launier.

Les premières expositions du musée consacrées aux personnages et héros des studios « Pixar » puis aux super-héros de Marvel, ont rencontré leur succès et permis d’accueillir 400 000 visiteurs la première année. Mais la seconde année, pour de multiples raisons, la fréquentation a baissé de moitié avant une fermeture du lieu au printemps 2018.

En attendant de trouver un autre lieu à Paris, Art Ludique a continué de faire voyager ses expositions dans le monde entier, de Londres à Séoul, de Tokyo à Melbourne, en passant par Los Angeles où l’exposition sur la trilogie des « Dragons » a été présentée en 2019.

En parallèle à ces itinérances, « nous nous sommes mis en recherche d’un autre lieu à Paris, un lieu susceptible d’accueillir un large public. Nous avons reçu un très bon accueil partout. Et puis nous avons rencontré les responsables de la SNCF qui nous ont proposé exactement ce que nous cherchions » raconte au Parisien Jean-Jacques Launier.

1 600 m2 derrière la grande horloge de la gare Saint Lazare

Le musée Art Ludique occupera donc un espace de 1 600 m2 au niveau 3 de la gare, derrière la grande horloge. 

Avec ces locaux libérés par le déménagement de la direction nationale de la SNCF, le musée bénéficiera d’une entrée directe, donnant sur le parvis, et sera donc indépendant du trafic voyageur.

« C’est vraiment un musée qui, pour la première fois, s’installe dans une gare. Cela correspond à la dynamique et l’envie de la SNCF de faire entrer l’art, notamment par le biais expositions temporaires, dans nos stations. D’autant qu’il s’agit là d’un art tourné, comme nous, vers l’avenir. Nous sommes très fiers de permettre prochainement aux 100 millions de voyageurs aux horizons très divers, qui fréquentent chaque année la gare, de découvrir l’univers des industries créatives qui imprègnent aujourd’hui l’imaginaire de chacun », se réjouit Claude Solard, directeur général de SNCF gares et connexions.

Outre la vaste superficie qu’elle propose, la gare Saint-Lazare a également été choisie pour son histoire. Fondée en 1837 par l’architecte Eugène Flachat, « elle a notamment  été source d’inspiration pour Claude Monet qui lui dédia une série de douze toile », dont “La Gare Saint-Lazare”, exposée au musée d’Orsay.

Une collection permanente et des expos temporaires

A la différence de sa première implantation, le musée accueillera désormais avant tout une collection permanente.

« Il s’agira d’un parcours chronologique sur cet art qui commence dès le XIXe siècle avec Daumier puis se poursuit avec Grimault et Tezuka, jusqu’aux derniers jeux vidéo. Nous avons déjà une partie des pièces. Mais nous avons aussi créé une association qui regroupe de grands studios internationaux et qui ont accepté de nous faire des prêts. La collection sera donc permanente mais évolutive », détaille Jean-Jacques Launier.

Cet espace permanent sera complété par plus de 600 m2 dédiés aux expositions temporaires. Et le musée évoque déjà des « discussions avec un grand studio d’animation français ».

« Nous allons avoir presque deux fois plus d’espace qu’auparavant. En ayant cette fois une collection permanente, nous allons pouvoir présenter de façon bien plus complète ce courant artistique contemporain » se réjouit le co-fondateur du musée.

Le nouvel lieu offrira également des ateliers pour les jeunes, notamment dans le domaine du jeu vidéo, mais aussi des rencontres avec les artistes, des masters class

  • Un bail de 15 ans

Site web du musée

https://artludique.com/saintlazare.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_ludique_-_Le_Mus%C3%A9e

SOURCES: Art Ludique, SNCF, presse

PHOTOS: Art Ludique, SNCF

Date de première publication: 10/10/2019

La SNCF est membre du CLIC France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

DOSSIER / Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine en 2021 

. Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine en 2020

. Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine, de 2021 à 2023

. Tour du monde des projets d’ouverture ou d’extension de lieux culturels 2021-2023 

La Ville d’Angers ambitionne de créer le premier « musée des collectionneurs » dans le monde

A partir de 2021, le nouveau musée Narbo Via racontera l’histoire romaine de Narbonne

Partager :

Laisser un commentaire