Le Musée d’Art Moderne de Buenos Aires (MAMBA) propose à ses visiteurs de « chatboter » avec une oeuvre d’art

En mars 2017, le Musée d’Art Moderne de Buenos Aires (MAMBA) a été le premier musée à offrir un chatbot totalement inédit qui permet désormais aux visiteurs de dialoguer avec une œuvre d’art.

mamba chatbot-top

Cette expérimentation est actuellement appliquée à l’œuvre Bio Cosmos d’Emilio Renart, choisie pour débuter l’expérience en raison de son caractère avant-gardiste (au moins en son temps).

Des conversations entre humains et œuvres

Avec l’aide de l’agence de communication BBDO Argentina, le musée argentin MAMBA a développé ce projet basé sur l’intelligence artificielle « dialog with the artwork ».

Il a été conçu dans le but de rapprocher le public et l’œuvre de manière originale et actuelle, mais surtout de créer une véritable relation entre les deux.

Le visiteur a la possibilité de converser, via l’application Facebook Messenger, avec l’œuvre d’art. La conversation est « virtuelle » mais pas seulement puisque le visiteur, via son smartphone discute face à son interlocuteur, au sein du musée. Une réelle conversation animée est possible, l’œuvre renseignera son visiteur sur ses caractéristiques mais pas seulement; le visiteur pourra être surpris car l’oeuvre et son intelligence artificielle sont aussi capables de faire de l’humour… !

chabot

La personnalité de l’œuvre mise à l’honneur

Ramiro Rodriguez Cohen, directeur de la création chez BBDO Argentina met en évidence les capacités de l’outil : « Lors du développement du chatbot, nous avons pris en compte tous les détails historiques de l’œuvre d’art pour lui créer une personnalité cohérente avec la place qu’elle occupe dans l’histoire de l’art argentin et avec l’avant-gardisme de son créateur. »

Par cet outil très innovant, l’œuvre d’art acquiert donc une véritable personnalité. Chaque œuvre pourrait ainsi être dotée d’un caractère bien à elle, particulier, conçu et développé en prenant en considération l’histoire de l’œuvre mais aussi la personnalité même de son créateur.

Présentation vidéo de l’innovation:

Une expérience ludique

Selon le musée, « l’expérience ludique et amusante permet un rapport plus immersif et intimiste avec l’œuvre, moins formel que l’audioguide ».

Les visiteurs peuvent également poser des questions plus personnelles quant à la démarche du créateur.

Avec cette nouvelle forme de médiation, les institutions culturelles entendent créer un rapport particulier qui permettra peut-être de rendre plus accessible l’oeuvre d’art, notamment pour les jeunes, adeptes des réseaux sociaux, dont Facebook Messenger.

Sources: CNews Matin, La Réclame, The Rabbit Hole

Images/Vidéos: The Rabbit Hole, BBDO Argentina

Date de publication: 25/03/2017

a-lire-sur-le-site-du-clic

Avec le soutien de Facebook, la maison d’Anne Frank lance un « chat bot » sur Messenger

Avec « Living Joconde », la plus célébre des florentines s’anime en 3D

Laisser un commentaire