Le Musée National des Douanes décline son audioguide en quatre langues dont le mandarin

En 2013, soucieux d’améliorer et de diversifier son offre culturelle au public, le Musée National des Douanes (situé à Bordeaux) s’est équipé d’un outil audioguide dans son parcours permanent. Téléchargeable sur Itunes et Android, l’application est depuis la fin de l’année 2015 disponible en quatre langues dont le mandarin.

screen568x568

Depuis 2001, le service de médiation culturelle propose à tous les publics, du plus jeune aux adultes, des visites de groupe : ateliers ludiques pour les familles, activités pédagogiques à destination des scolaires, visites guidées pour les adultes. Pour élargir la palette d’offres, le Musée des Douanes a lancé son audioguide, guide personnel à utiliser au gré du parcours en s’arrêtant devant les pictogrammes correspondant aux 31 pistes proposées.

Les thèmes développés dans le musée prennent vie au sein de l’audioguide et évoquent tour à tour l’histoire de la douane, des taxes, les douaniers et les contrebandiers, l’uniforme et les équipements, l’art et sa représentation, les missions de cette administration et ses combats. Et pour ceux qui souhaitent développer un peu plus la visite, les pistes « En savoir + » sont disponibles à l’issue de certains points d’écoute.

L’audioguide est téléchargeable sur Itunes et Android. Il est disponible à l’accueil du Musée sur iPod touch 4 d’Apple. Intuitif et pédagogique, il veut « séduire toutes les générations ». Sa performance et son interactivité multimédia enrichissent le parcours de visite en le présentant de façon dynamique:

Pour se repérer, des visuels identiques aux objets phares présentés dans le parcours permanent apparaissent à l’écran et indiquent aux visiteurs où se diriger.L’habillage sonore invite les visiteurs à plonger dans une découverte sensorielle du musée.

screen568x568 (1) screen568x568 (2)

Une réalisation de professionnels : « Dessine-moi un son »

Ce projet a été confié à l’agence « Dessine moi un son », qui a développé la scénarisation et l’habillage sonore de la visite. Au-delà d’un parcours accompagné, les dialogues mis en scène entre un douanier et une guide, vous entraînent à la découverte de l’histoire de la douane. L’ambiance sonore et musicale complètent l’immersion.

Durée d’écoute totale : 1h30 pour 41 points d’écoute

Nombre de pistes : 31

Nombre d’écoute « En savoir + » : 10

Plusieurs langues sont disponibles à l’écoute : français, anglais, espagnol et mandarin

Un tarif unique : 2 €. D’une valeur modique, il s’intègre dans le cadre d’une politique tarifaire privilégiant l’accessibilité.

Aurélie Guichemerre, Chargée de communication et Médiatrice culturelle au Musée national des Douanes, répond aux questions du CLIC France.

Pouvez-vous présenter le Musée national des Douanes ?

Le Musée national des douanes présente l’histoire de cette administration de l’Antiquité à nos jours. Unique en France, il propose une redécouverte originale et inattendue de l’Histoire à travers celle d’une de ses plus anciennes administrations.

Créé en 1984, le Musée national des douanes est un service à compétence nationale de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects, il est ainsi sous tutelle du ministère des Finances et des Comptes publics. D’une superficie totale d’environ 550 m2, le MND reçoit tous les ans plus de 20.000 visiteurs (29.464 en 2014, année des 30 ans du musée).

Les collections conservées (plus de 13.000 pièces) illustrent l’évolution de l’organisation des douanes, l’influence des théories économiques, les liens avec l’armée, le développement des moyens de transport et la contrebande, etc. Parmi les œuvres exposées, un tableau authentique de Claude Monet, « Cabane des douaniers, effet d’après midi » (1882).

3

Le musée offre une programmation variée et des expositions temporaires régulières, offrant ainsi des possibilités de découverte accessibles à tous, ouvertes sur le monde et ses évolutions. Le Centre de Documentation Historique du musée propose au public de nombreux produits documentaires, notamment généalogiques.

L’application est en ligne depuis deux ans ; quel bilan tirez-vous de son utilisation par vos visiteurs ? 

Le bilan est excellent et le public se montre très satisfait de l’audioguide. Conçu comme un outil grand public, scénarisé avec deux voix et un habillage sonore, c’est un outil de médiation qui vient compléter utilement l’offre de visite du musée pour un prix raisonnable (2€).

Quel bilan quantitatif pouvez-vous dresser ? 

Les 20 audioguides disponibles sont loués près de 500 fois par an depuis leur mise en place. Les téléchargements (gratuits) sur l’Apple Store et Android sont très limités du fait d’une faible visibilité de notre offre. Mais son existence nous semble néanmoins importante notamment en termes de médiation vers des publics éloignées ou empêchés.

12

L’application est désormais en français, en anglais, en espagnol mais aussi en chinois; était-ce une demande de la part de vos visiteurs ? 

Proposer une version en mandarin de nos audioguides constitue un pari sur un type de public qui va croissant dans la région bordelaise. Il s’agit d’avoir une offre la plus large possible pour des publics variés.

Les effets sur la fréquentation de ce public ne sont pas encore notables car ils nécessitent un long travail de communication pour valoriser et faire connaître cette offre auprès du public et des organisateurs de voyages.

Quelle évolution souhaiteriez vous lui apporter si vous en aviez le budget ?

Une version spécifique pour les enfants avec un parcours adapté serait une évolution intéressante du produit, elle permettrait de compléter les offres ludiques déjà mises en place.

Avez-vous d’autres outils numériques (in situ) déjà installés ou en cours de développement ?

Nous n’avons pas à l’heure actuelle d’autre outil numérique d’installé dans le parcours mais un projet de borne interactive est en cours avec le service communication de notre direction générale.

SOURCE: Musée national des douanes

PHOTOS: Musée national des douanes

Interview réalisée par mail le 01/03/2016

Date de première publication: 02/03/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

[Visite Clic] Le Musée Français de la Carte à Jouer d’Issy adopte le LiFi pour un nouveau guide de visite d’expo

I.d.Gourcuff (Château de Fontainebleau) et B.d.s.Moreira (Histovery): « L’idée est de proposer une visite augmentée du musée chinois »

Musée du Louvre et Centre des monuments nationaux: premières institutions patrimoniales non chinoises à rejoindre Weibo et Wechat

Avec un circuit géolocalisé sur tablette et un centre d’interprétation très numérique, Biotopia aide à comprendre la faune et la flore du littoral vendéen

F.Durand (SmartApps) : « Nous souhaitons exporter notre savoir-faire et voir émerger en France une entreprise avec une véritable ambition internationale »

HeritageApp, une nouvelle application pour améliorer l’expérience des visiteurs dans les musées et lieux de patrimoine flamands

Artips diffuse sur une nouvelle application ses anecdotes originales au sujet d’un artiste ou d’une oeuvre d’art

Le Musée Solomon R. Guggenheim de NYC ajoute la géolocalisation iBeacon à son application mobile guide de visite

Le British Museum présente son nouveau guide multimédia avec des contenus enrichis et la géolocalisation Google Maps

Laisser un commentaire