« New Dimension In Testimony »: le Museum of Jewish Heritage New York propose une conversation virtuelle avec deux survivants de la Shoah

Depuis le 6 septembre 2017, avec sa nouvelle exposition « New Dimension in Testimony », le Museum of Jewish Heritage de New York rend interactif le récit de deux survivants de la Shoah. Le musée a recueilli plusieurs heures de témoignages filmés de manière à sensibiliser les générations futures. Grace à la 3D hologramme, les visiteurs du musée peuvent maintenant écouter les témoignages et même dialoguer avec ces 2 témoins.

sd

New Dimensions in Testimony℠, l’installation de témoignage interactif , a été conçue par l’organisation à but non lucratif USC Shoah Foundation — créée par Steven Spielberg afin de filmer les témoignages de survivants du génocide — et l’Institute for Creative Technologies, en Californie. Les deux organismes travaillent depuis plusieurs années sur ce types d’expositions virtuelles, régulièrement testées dans les musées pour permettre aux visiteurs de poser leurs questions aux survivants de la Shoah.

Mais c’est la première expérience du genre dans la région de New York.

Cette installation permet aux visiteurs du Museum of Jewish Heritage d’engager des «conversations virtuelles» avec deux des survivants de la Seconde Guerre Mondiale et de la Shoah: Eva Schloss et Pinchas Gutter.

Eva Schloss, la belle-fille d’Anne Frank, est une survivante du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau qui vit aujourd’hui à Londres, en Angleterre tandis que Pinchas Gutter est un survivant de six camps de concentration qui vit aujourd’hui à Toronto, au Canada.

Dans cette expérience interactive, les visiteurs posent des questions aux 2 témoins, qui répondent en temps réel, grace à des projections reconstituées en 3D. Ce dialogue virtuel propose un vrai sentiment de réalisme, et des informations précieuses sur leurs vies avant et après la Seconde Guerre Mondiale.

Immortaliser les témoignages pour les générations futures

L’installation New Dimensions in Testimony® du Musée présente pour la première fois dans le monde le témoignage d’Eva Schloss et pour la première fois à New York le témoignage de Pinchas Gutter. Pour réaliser cette exposition interactive, le musée a utilisé plusieurs heures de vidéo enregistrées en HD, ainsi qu’une technologie de reconnaissance automatique de la parole.

La reconstitution holographique s’appuie sur plus de 29 000 réponses des deux survivants, déclenchées automatiquement par les questions des visiteurs, permettant une conversation directe et transparente avec les deux survivants.

sqd

Ces technologies nouvelles d’enregistrement et de restitution 3D pourraient révolutionner la manière de communiquer et de perpétrer le devoir de mémoire collective. Pour le musée, la nouvelle expérience New Dimensions in Testimony℠ ​​espère ainsi que les générations futures pourront encore apprendre des survivants et témoigner pour eux.

Reportage de Digital Trends:

Exposition New Dimensions in Testimony℠, au MJHNYC du 6 septembre au 22 décembre 2017

Sources : mjhnyc.org, phys.org, numerama.com

Mise en ligne le 22/09/17

À-lire-sur-le-site-du-CLIC12.

«The Enemy» à l’Institut du Monde Arabe: quand la guerre se raconte en réalité virtuelle

La British Library lance une collection en ligne de plus de 280 témoignages de survivants de l’Holocauste

Le musée du mémorial du 11 septembre lance un recueil en ligne de témoignages des survivants et sauveteurs

Europeana, la bibliothèque numérique européenne, relance sa collection thématique sur la Grande Guerre

Avec Rachel et Hannah, le Mémorial de Caen mobilise à nouveau des personnages fictifs sur les réseaux sociaux pour raconter la 2nde Guerre Mondiale

Laisser un commentaire