Open data / Open content : la ville de Marseille choisit l’ouverture de ses données muséales et patrimoniales

Et de 5 ! Après Toulouse, Rennes, Paris et Pau, la ville de Marseille a décidé de prendre le train de l’Open Content muséal et patrimonial. Lors de son dernier Conseil municipal, Jean-Claude Gaudin, après 25 ans à la mairie de Marseille, a défendu et obtenu un vote majoritaire pour une délibération prévoyant l’ouverture des données culturelles de la ville de Marseille. Plus de 200 000 ressources patrimoniales (écrits, objets et oeuvres) déjà numérisées par la ville, seront prochainement accessibles et valorisées sur les plateformes open data de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Métropole Aix-Marseille Provence.

Lors de cette dernière séance, qui s’est tenue le 27 janvier 2020, la Direction de l’Action culturelle de la ville a proposé « une politique volontariste de libération des données et des contenus patrimoniaux, dans une volonté d’attractivité du territoire métropolitain autour d’une ville créative mais aussi d’inclusion numérique des populations ».

Une des salles du Musée des Beaux-Arts de Marseille. Photo: tripadvisor.fr

Cette stratégie de diffusion large et ouverte concernera les ressources issues des collections des archives, des bibliothèques, du Fonds communal d’art contemporain, des musées et du Muséum de la ville.

« La Ville de Marseille, la plus ancienne cité de France, possède un patrimoine à la hauteur de ce passé exceptionnel, qu’elle enrichit constamment par une politique active et ambitieuse. Archives, bibliothèques, Fonds communal d’art contemporain, musées, Muséum, détiennent des collections riches et de toute nature : archéologique, historique, artistique, scientifique, littéraire, etc. Cette richesse reste encore largement méconnue et peu utilisée par les nouveaux usages des différents types de publics, notamment des jeunes, dont l’approche culturelle et patrimoniale a évolué au rythme des progrès des technologies et des propositions innovantes d’accès à la connaissance. Aujourd’hui, Internet offre une occasion sans précédent de faire connaître à des publics innombrables notre patrimoine : découvrir, apprécier, apprendre et comprendre mais aussi contribuer, participer et partager nos collections numériques sont un moyen d’enrichir nos connaissances et de faire rayonner notre cité. Une politique dynamique et ambitieuse de numérisation de tous ces patrimoines, tant écrits qu’objets ou œuvres, a permis de numériser plus de 200 000 ressources. La Ville de Marseille souhaite les rendre librement accessibles sur des plates-formes
dédiées, et les valoriser grâce à différents partenariats. »
, explique la Direction de l’Action culturelle de Marseille.

Cette délibération est la suite logique de deux autres décisions du Conseil Municipal de Marseille, qui avait approuvé, le 8 octobre 2012, le principe d’ouverture des données publiques de la ville et, le 6 février 2017, la convention de partenariat avec la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la diffusion des données ouvertes et intelligentes.

Diffusion sur plusieurs plateformes

Le 27 janvier 2020, les élus ont ainsi approuvé l’accessibilité à tous des contenus issus de la numérisation des collections patrimoniales de Marseille ainsi que le principe de recherche de partenariats avec différents acteurs scientifiques et culturels pour valoriser le patrimoine numérique de la Ville de Marseille.

La délibération comportait 3 articles:

. Article 1 : Est approuvé le principe d’accessibilité à tous, au-delà des contingences financières, géographiques, horaires ou calendaires de chacun, des contenus issus de la numérisation des collections patrimoniales mais aussi des éléments de connaissance élaborés autour de ces contenus, sans créer de nouveaux droits.

. Article 2 : Est approuvée l’utilisation des plates-formes open data de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Métropole Aix-Marseille Provence pour la mise à disposition des contenus et données des institutions culturelles de la Ville de Marseille.

. Article 3 : Est approuvé le principe de recherche de partenariats avec différents acteurs scientifiques et culturels pour valoriser le patrimoine numérique de la Ville de Marseille.

La délibération était proposée conjointement par l’Adjointe déléguée à l’Action Culturelle, au Spectacle Vivant, aux Musées, à la Lecture Publique et aux Enseignements Artistiques et par le Conseiller délégué à la Vie Étudiante, aux Archives Municipales, au Cabinet des Monnaies et Médailles et à la Revue Marseille,

Le texte complet de la délibération du Conseil municipal du 27 janvier 2020, approuvant l’ouverture des
données culturelles 19-35164-DAC est disponible en ligne depuis le 5/02/202, à la page 82.

La ville de Marseille n’a pas encore précisé les modalités et le calendrier de diffusion libre de ses données et contenus culturels.

Présentation vidéo du Musée des Beaux-Arts de Marseille:

SOURCES: Ville de Marseille, Archimag, adbs.fr

PHOTOS: culture.marseille.fr

Date de première publication : 20/02/2020

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

 

Avec une édition du « roman de la Momie » de Théophile Gautier, Gallica franchit le cap des 6 millions de documents en ligne

Plus de 100 000 œuvres des collections des musées de la Ville de Paris en libre accès dès aujourd’hui

Open data, open content, open source … le musée Saint-Raymond de Toulouse publie le catalogue numérique des sculptures de la villa romaine de Chiragan

L’intelligence artificielle et l’Open Content vont contribuer à valoriser et diffuser la plus grande collection d’art du Danemark

Le musée des Beaux-Arts de Pau lance un vaste projet de numérisation et diffusion libre de ses œuvres, avec le soutien d’un mécène bancaire

Les musées de Normandie et la Fabrique de patrimoines diffusent les collections en ligne de 59 établissements

Laisser un commentaire