La ville de Londres, qui accueillera les Jeux Olympiques de 2012 cet été, a décidé de faire évoluer sa signalétique grâce aux QR Codes et de revisiter sa médiation par l’intérmediaire de Charles Dickens.

Attractions, jardins, hôtels et bien entendu musées, de nombreux lieux arborent dorénavant le fameux pictogramme ! Ce dernier évolue et délaisse le noir et blanc pour devenir coloré ou même graphique, en harmonie avec le lieu qu’il renseigne.

 Les QR Code envahissent la ville !

Grâce à ces QR codes, les personnes disposant d’un Smartphone peuvent scanner le code et être instantanément renseignés sur l’identification de la rue et leur position. Ils peuvent ainsi retrouver également les restaurants, parcs, pubs ou autres magasins les plus proches. Certains lien, tel que celui du Kew Gardens, renvoie vers des vidéos et informations détaillées sur les plantes et le patrimoine du site.

 

Les musées londoniens ne sont pas en reste et se tourne aussi vers les QR code. Si les QR Codes s’installent dans les institutions culturelles (Dossier à lire), le réflexe n’est pas encore généralisé.

Des musées de l’University College of London tels que le Musée de zoologie de Grant et le Musée d’archéologie égyptienne Petrie lancent ainsi leurs premiers QR Codes en lien avec leurs expositions. Le Museum de Londres a également placé des QR Codes à l’entrée de chaque exposition ! Les visiteurs ont ainsi accès à courts métrages sur les oeuvres présentées dans l’exposition. Des iPads sont aussi disponibles à l’entrée du musée pour familiariser les visiteurs à ce nouvel usage et nouer une interaction entre la technologie et les oeuvres.

Devenez QRtor !

Les musées de l’University College of London (UCL) collaborent pour lancer un projet basé sur les QR Code et proposent aux visiteurs de devenir curator. Ce dispositif permet au public de partager leurs impressions, interprétations ou histoires sur les œuvres des musées via les QR Codes.

 

Une fois envoyée, les commentaires sont par la suite disponibles via le cartel numérique liés aux œuvres. Cette interaction repose sur la collaboration du public mais également l’usage plus que répandu des Smartphones.

Quand Charles Dickens devient guide touristique et culturel !

Saluons également le lancement de l’application du Museum de Londres pour son exposition The Dickens and London. Développée avec l’agence Brothers and Sisters ce dispositif mobile guide les mobinautes vers le côté sombre de l’écrivain et ses promenades nocturnes dans la ville ! Un moyen ludique de découvrir Londres et fêter le 200ème anniversaire de naissance de Charles Dickens. En 2011, Londres avait déjà lancé des parcours interactifs.

Retrouvez le site du Museum of London.

Auteur : Simon Hübe

A lire sur le site du CLIC France
01.03.2011 – DOSSIER. Le QR Code : nouvel outil de communication et médiation des institutions culturelles
18.11.2011 – Un jeu de piste via sms interactifs au coeur du Museum of London
05.08.2011. L’application Londinium augmente la réalité romaine de la capitale anglaise