En 2017, afin de valoriser son patrimoine, le département de l’Isère a multiplié les initiatives en matière d’innovation numérique. De nouveaux outils de médiation ont été déployés dans des sites culturels en s’appuyant sur la modélisation 3D, les tablettes tactiles ou des application mobiles tandis qu’une web série lancée en 2015 continue à s’enrichir. Du 6 au 10 novembre 2017, un des musées isérois accueillera également le projet participatif : À main levée.

 Dans cet article, nous avons choisi de mettre en lumière l’innovation dans trois lieux sites culturels du département de l’Isère:

. le musée de Saint-Antoine-l’Abbaye,

. le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère – Maison des Droits de l’Homme,

. le Domaine de Vizille

ainsi que l’enrichissement de la web série « Une affaire patrimoniale ».

© DR

  • Le parcours de l’exposition « Chroniques d’une abbaye » du  musée de Saint-Antoine-l’Abbaye

Le nouveau parcours permanent du musée de Saint-Antoine-l’Abbaye, « Chroniques d’une abbaye », conçu comme une fenêtre ouverte sur le site abbatial propose des dispositifs multimédias variés pour prolonger la visite et découvrir l’histoire riche de l’abbaye et du bourg de Saint-Antoine.

. Dispositif embarqué : Pour la visite de ce nouveau parcours, l’agent d’accueil remet aux visiteurs un smartphone équipé d’un casque. Grâce à cet appareil, les visiteurs peuvent écouter les bandes audio des différents dispositifs multimédias et lire les cartels développés en présentant l’appareil vers les balises indiquées par le tau, symbole des hospitaliers de Saint-Antoine. Ce dispositif embarqué est bilingue (français – anglais) ainsi que les applications présentées au sein du parcours ;

Image1

. Vidéos de contextualisation : Quatre vidéos de trois à quatre minutes jalonnent le parcours et permettent de contextualiser le discours de l’exposition en abordant des thématiques générales :

- Le monachisme

- Le blanc manteau d’églises

- Les pèlerinages

- La médecine au Moyen Âge.

Des spécialistes de ces thématiques ont été interviewés et de l’iconographie appuie leur discours.

Maquette : l’abbaye au Moyen Âge Il s’agit d’une représentation au trait de l’abbaye aujourd’hui. Les visiteurs sont invités à jouer avec cette maquette pour connaître les fonctions de l’abbaye au Moyen Âge. Ils déplacent ainsi un « pion » représentant un pèlerin ou un religieux. En les déplaçant sur les cases indiquant différents lieux de l’abbaye, l’emplacement supposé de ce lieu au Moyen Âge s’éclaire et un commentaire audio assorti d’iconographie sur un écran précise la fonction de ce lieu. Cette maquette permet de découvrir les fonctions de ces différents lieux et de faire la distinction entre les lieux réservés aux religieux et ceux auxquels les pèlerins peuvent avoir accès

. Application : les bâtisseurs Afin de découvrir le chantier de construction de l’église abbatiale, cette table tactile permet aux visiteurs d’en savoir plus sur le chevet de l’église abbatiale, le décor peint ou la façade. Chaque lieu est illustré par un dessin de Gilbert Bouchard face un court texte historique. Les visiteurs peuvent ensuite en apprendre plus sur les corps de métiers liés à la construction, le décor peint de l’église, le décor sculpté de la façade et jouer avec les outils de ces bâtisseurs.

Image3

. Cartes interactives : l’expansion territoriale des hospitaliers de Saint-Antoine et l’expansion du mal des Ardents (mises en place en 2018) Ces écrans tactiles permettent de représenter sur des cartes l’expansion territoriale des hospitaliers de Saint-Antoine et l’expansion du mal des Ardents grâce à un curseur qui pourra être déplacé par période historique.

. Récits de pèlerins : Lorsque le visiteur badge devant la balise des récits de pèlerins, la lecture d’un extrait de récit d’un pèlerin insigne tel que le cardinal d’Aragon est activée dans le dispositif embarqué.

. L’autel des outils Les instruments de chirurgie reproduits d’après une iconographie ancienne sont disposés sur une grande table blanche. Grâce au dispositif embarqué, le visiteur peut découvrir ces instruments et leurs fonctions à travers le commentaire proposé pour chaque instrument.

. Maquette : l’abbaye au XVIIIe siècle Cette table tactile fait écho à la maquette de l’abbaye au Moyen Âge. A partir d’une vue 3D de l’abbaye, les visiteurs peuvent découvrir les fonctions de certains bâtiments encore visibles aujourd’hui. Pendant le commentaire audio diffusé par le dispositif embarqué, différents détails de vues de l’abbaye s’affichent sur la table tactile : deux vues du XVIIIe siècle conservées à Saint-Antoine-l’Abbaye et une vue aérienne aujourd’hui.

Ce parcours, déjà très innovant, va s’enrichir au fil des prochains mois.

Livre des détails et livre des enluminures (mise en place partielle, déploiement progressif jusqu’en 2018) Devant un vitrail représentant les tentations de saint Antoine, un livre est posé sur un lutrin. Sur les pages de ce livre sont imprimés des détails du vitrail. Lorsque les visiteurs tournent les pages du livre, une caméra reconnaît le détail et lance une bande son expliquant quel est ce détail. Les détails retenus permettent aux visiteurs d’appréhender les différents attributs de saint Antoine.

. Les objets du cabinet de curiosités (mise en place en 2018) Dans l’espace consacré aux collections anciennes de l’abbaye et au cabinet de curiosités des écrans diffuseront des images des objets provenant de ces collections et qui n’ont pu être déposés au musée. Ces objets seront filmés dans leur lieu de conservation.

  • Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère – Maison des Droits de l’Homme

La nouvelle scénographie de cet espace, imaginée par Jean-Noël Duru, fait place à des dispositifs numériques et interactifs qui facilitent l’appréhension des contenus et intensifient l’immersion des visiteurs, tout en s’intégrant parfaitement à l’ambiance générale du parcours de longue durée.

Image5

Nouvel espace muséographique « Automne 1943, Résistance et répressions » © coll. MRD

L’ouverture du nouvel espace muséographique s’est inscrit dans le cadre de la Journée internationale des musées organisée par l’ICOM (Conseil international des musées) dont le thème cette année est Musées et histoires douloureuses : dire l’indicible dans les musées.

La nouvelle scénographie de cet espace fait place à des dispositifs numériques et interactifs qui facilitent l’appréhension des contenus et intensifient l’immersion des visiteurs. Le choix a été fait de limiter les textes, pour laisser place à l’ambiance, aux images et aux symboles.

. Des projections vidéo sur les murs pour créer une ambiance immersive.

. Deux films expliquent la manifestation patriotique du 11 novembre 1943 et la « Saint-Barthélemy grenobloise », faits majeurs de la répression à Grenoble.

. Les portraits des victimes de cette répression défileront sur des écrans placés au centre de six silhouettes.

. Un dispositif, réalisé avec l’agence de design Sèt Lègo, doit permettre aux publics de comprendre en moins d’une minute les différentes formes de collaboration. L’outil est installé dans un meuble à tiroirs inspiré du mobilier administratif de l’époque. Trois tiroirs seront ouverts et accueilleront chacun un écran tactile sur lesquels les visiteurs pourront découvrir les différentes formes de collaboration à travers les portraits de cinq collaborateurs : Francis André, Guy Éclache, Claire Darré-touche, Julien Berthon et Daniel Matringe.

Dispositif numérique, « La Collaboration » © coll. MRDI

Dispositif numérique, « La Collaboration » © coll. MRDI

Domaine de Vizille

Le Domaine de Vizille qui accueille depuis 1983 le Musée de la Révolution française, propose depuis 2013 sur son site internet une visite à 360° de ses différents espaces, mais multiplie également les dispositifs numériques in-situ.
. Projection de la reconstitution 3D de la création et de l’évolution du Domaine de Vizille de l’arrivée des Lesdiguières (en 1593) jusqu’à l’incendie de 1865. Cette animation présentée dans le cadre de l’exposition : La splendeur des Lesdiguières, le Domaine de Vizille au XVIIe siècle, rejoindra le parcours permanent après le 18 mars. Réalisation : ColocArts.
. Un dispositif de médiation numérique amènera, à partir de mars 2018, du contenu complémentaire sous forme de commentaires et de visuels et comportera un onglet ludique réservé au jeune public. Réalisation : ColocArts.
Image7
Restitution numérique en 3D d’une des bornes aux armes des Gondi située dans la forêt couvrant l’extrémité sud de la chaîne de Belledonne entre Vizille, Séchilienne et Vaulnaveys-le-bas (1712). Réalisation : IMA Solutions.
. Restitution numérique de l’agrafe à tête d’Hercule sur le linteau de la porte monumentale, au sommet de l’escalier Créqui (1676-1677). Réalisation : IMA Solutions.
. Dans le parcours permanent du Musée de la Révolution française, une tablette tactile à disposition du public permet d’explorer le tableau de Le Barbier grâce à un zoom sur l’œuvre et un ajout de commentaires et de visuels. Un onglet ludique complète le dispositif à destination du jeune public. En partenariat avec le musée lorrain.
Du 6 au 10 novembre 2017, le musée accueillera le projet participatif : À main levée. Les participants seront amenés à dessiner dans un espace virtuel (ils seront équipés d’un casque immersif et d’une palette graphique) avec pour support au sol une carte IGN du territoire dans lequel il se trouve. Réalisation : Pauline de Chalendar en partenariat avec l’Hexagone de Meylan.
Image8
  • « Une affaire patrimoniale »: une websérie du Département de l’Isère

Initiée en 2015 à l’occasion de l’acquisition par le Département du piano Erard ayant appartenu à l’épouse d’Hector Berlioz, cette websérie présente, via des mini épisodes rythmés et synthétiques, des objets ou sites remarquables du patrimoine isérois.

Construits suivant un scénario identique (principe d’une enquête), commençant par le même générique et se terminant par une même phrase de conclusion, ils sont enrichis d’extraits d’interviews et d’animations en motion design.

La websérie se décline en deux rubriques :

. ACQUISITION raconte l’histoire d’un objet ou d’un ensemble de collection et les circonstances de son acquisition. Elle comprend actuellement trois épisodes, le quatrième sur le décor monumental peint par Arcabas entre 1953 et 1985 dans l’église Saint-Hugues étant en cours de réalisation.

épisode 1 – 2015 – LE PIANO D’HECTOR (Musée Hector-Berlioz) retrace l’histoire d’un piano ayant appartenu à l’épouse du compositeur et les circonstances de son acquisition par le Département, de sa (re)découverte en 2014 sur les réseaux sociaux à son installation au Musée après restauration.

épisode 2 – 2016 – LA FONTAINE DE SAINT-ANTOINE-L’ABBAYE (Musée de Saint-Antoine-l’Abbaye) relate la conception et la réalisation d’une nouvelle fontaine pour le jardin médiéval de Saint-Antoine-l’Abbaye.

épisode 3 – 2016 – LA RÉPUBLIQUE EN AVANT-PREMIÈRE (Domaine de Vizille – Musée de la Révolution française) revient sur l’histoire de la première représentation peinte de la République française, de sa conception jusqu’à son acquisition par le Département.

épisode 4 – 2017 – ARCABAS À SAINT-HUGUES (titre provisoire) (Musée d’art sacré contemporain Saint-Hugues-de-Chartreuse), en cours de réalisation

. ARCHÉO présente des sites archéologiques en cours de fouilles.

épisode 1 – 2016 – SUR LA ROUTE DE PANOSSAS, fouille d’un vaste site antique rural en excellent état de conservation.

Episode 1  de la rubrique Archéo « Sur la route de Panossas »

épisode 2 – 2016 – LES OSSEMENTS DE MOIRANS, fouille d’une ancienne église prieurale et paroissiale.

épisode 3 – 2017 – L’ÉGLISE CACHÉE DE VIENNE, fouille d’une ancienne abbaye de femme.

épisode 4 – 2017 – LA BERGERIE PREHISTORIQUE DE SASSENAGE, fouille d’un abri-sous-roche dans le Vercors.

Source : Département de l’Isère 

Le département de l’Isère et IMA Solutions sont membres du CLIC France.

Mise en ligne le 25/10/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Paysages-in-situ: un jeu sur internet et application mobile pour retrouver les lieux d’inspiration des artistes en Isère

Le musée de Grenoble et le musée de la résistance et de la déportation de l’Isère imaginent ensemble l’exploration numérique d’une œuvre

Modélisations 3D, VR, hologramme … pour son exposition « Gauguin l’alchimiste », la RMN-GP déploie de nouveaux outils numériques de médiation

Rhône-Alpes Tourisme veut valoriser son patrimoine avec la série TV « Secrets de Musée »

La Fondation Cartier lance deux webséries qui dévoilent les trésors et les coulisses de sa collection