Une première française: un robot élit domicile dans un museum d’histoire naturelle pour en permettre les visites notamment scolaires à distance. Une initiative de la ville d’Autun, en partenariat avec la société Awabot et l’Académie de Dijon.

[RETOURS D’EXPERIENCES]

2 ans après le lancement de ce projet, le museum d’histoire naturelle d’Autun partage ses retours d expériences.

« L’expérience est concluante sur de nombreux points et notamment les retours d’usage qui sont positifs. Les publics scolaires, empêchés (notamment l’expérience menée avec un centre de réadaptation fonctionnelle) ont trouvé une nouvelle forme de médiation humaine correspondant à leurs attentes. L’ensemble des retours gomme totalement la technique pour l’usage. La technique est bien maîtrisée, même si on peut pointer quelques éléments à mettre en place en fonction des ressentis.

L’utilisation d’un outil de médiation dirigé à distance dans un musée, met de fait, en avant la sécurité des œuvres, mission première d’un conservateur d’établissement muséal. Des mises à distance, dans les salles ou par l’évolution des radars de détection du robot, sont certainement à regarder et à affiner. A l’usage, le reflet sur les vitrines peut perturber la compréhension optimale de la visite pour le visiteur distant, l’éclairage des salles doit jouer un rôle dans cette perception.

Pour Autun, l’enjeu est maintenant de passer de l’expérimentation à la commercialisation et de promouvoir cet outil. »

(Propos recueillis par mail le 14/02/2017)

autun robot2-d37c9 artculture

Après quelques semaines de test, le robot est comme chez lui et l’expérience fonctionne. Les participants aux 6èmes Rencontres Nationales Culture & Innovation(s) ont pu le voir par eux mêmes. Le muséum d’histoire naturelle d’Autun peut maintenant se visiter à distance via un  PC et un robot Beam.

Le vendredi 6 février 2015, Vincent Chauvet, adjoint au maire d’Autun en charge du développement du patrimoine historique et de l’accessibilité, était au Parc de la Villette sur la scène des RNCI15. Il a pu visiter le muséum d’histoire naturelle. Profitant des 6e rencontres nationales Culture et Innovation, Vincent Chauvet a ainsi fait une démonstration du robot de télé présence aux 250 professionnels présents aux RNCI15. Durant la même journée, plusieurs établissements scolaires, dont le lycée français de Phnom Penh au Cambodge avaient ainsi la possibilité de suivre le guide, pour l’occasion le conservateur du muséum lui-même, Dominique Chabard.

« Nous avons testé le robot Beam Pro. Ce robot de télé présence m’a permis, à distance, de me déplacer de salle en salle, d’interagir avec les personnes qui ont participé à ce test, de zoomer sur les œuvres exposées au musée comme si j’étais physiquement présent à Autun », explique l’adjoint au maire qui a pris la main sur la machine grâce à une tablette numérique.

De l’expérimentation à la pérennisation

L’expérience de visite patrimoniale via un robot avait déjà été tentée en 2007 au Château de Versailles ou plus récemment avec le même modèle de robot pendant la nuit des musées 2015 à la Cité des Sciences et au Grand Palais. Depuis le début de l’année 2014, un robot sert également de guide de visite au Château d’Oiron pour les personnes empêchées.

Mais c’est la première fois qu’un musée s’équipe de manière durable d’un robot pour en faire un outil de médiation numérique éducativeLe robot sera en garde partagée entre les deux musées de la ville d’Autun, le Muséum d’histoire naturelle et le Musée Rolin. 

autun illustration-museum

« Ce projet est très ambitieux et permettra aux personnes dites empêchées, et notamment aux enfants malades, de visiter les musées d’Autun sans avoir à s’y rendre physiquement », explique pour sa part, Bruno Lapetite, responsable des technologies d’information et de communication au Rectorat de Dijon.

Ce projet, comme les autres projets numériques, sont menés sous la houlette du service patrimoine de la Ville d’Autun, sous la responsabilité d’Anne Pasquet, Animateur de l’architecture et du patrimoine.

Visite à distance

Dès son lancement en septembre 2015, le robot Beam Pro permettra de visiter les musées autunois depuis un établissement scolaire via une connexion internet. Avec une qualité de son et d’images de haute définition, il permettra ainsi à un visiteur distant d’explorer le musée et d’en découvrir la richesse des collections (avec 800 000 échantillons).

autun robot-2-3d9d2 artculture.ac-dijonLes images prises sur place par les caméras du robot peuvent être reçues n’importe où et le public pourra poser des questions à distance avec le guide du musée. Le son est clair et les images, prises par la caméra, sont fluides et bénéficient d’un angle très large. Le robot se déplace à une vitesse similaire à celle d’un guide faisant une visite classique et sait éviter les obstacles.

L’objectif du musée n’est pas de remplacer le guide. « Le robot n’est qu’un outil, le guide restant maître du programme qu’il souhaite présenter à son public. Le guide peut d’ailleurs montrer toutes sortes de documents sélectionnés par avance et déposés sur une plate-forme ».

Le public visé est celui des scolaires, des personnes empêchées (personnes isolées, âgées, handicapées…) ou même de groupes touristiques habituels.

Une fois réservé son horaire de visite puis acquitté un droit d’utilisation dont le prix n’a pas encore validé, le public pourra prendre la main du Beam Pro depuis chez lui. Grâce à cette technologie, « cela donnera notamment la possibilité aux personnes empêchées de pouvoir visiter le musée », explique Anne Pasquet responsable du service patrimoine de la ville d’Autun.

Les derniers réglages

D’ici son lancement réel, la visite à distance du musée via le robot nécessite encore quelques règlages.

« Il reste quelques modifications à apporter. Le robot est équipé d’un radar qui empêche l’utilisateur de percuter les objets ou les vitrines. Mais celui-ci est parfois inefficace. Il faudra donc cartographier le musée de façon à interdire certains accès au robot », explique Vincent Chauvet sur le site lejsl.com. « Nous réfléchissons également à mettre en place des QR Code pour permettre au robot de renvoyer les visiteurs sur des pages Internet avec des contenus enrichis. Beam Pro est très ergonomique, facile d’utilisation et fonctionnel immédiatement sans attendre le déploiement du très haut débit sur Autun ».

Reportage vidéo sur le site « gens du Morvan » (12/02/2015)

Un projet à financement multiple

Selon le site lejsl.com, « d’un coût global avoisinant les 53 000 €, le projet comprend l’acquisition du robot, l’accès au réseau du concepteur Awabot, le développement du portail web et la communication ».

Pour couvrir cet investissement, l’État participera à hauteur de 18 000 €, via l’appel à projets culturels innovants du Ministère de la Culture. L’Europe devrait aussi contribuer. Quant à la Région, « l’accord éventuel pour une subvention sera connu le 17 mars prochain » a précisé Pascal Minguet chargé de mission numérique au conseil régional de Bourgogne.

La ville d’Autun ne compte pas s’arrêter là. A terme, un autre robot adapté pour rouler en ville, pourrait également faire des visites à l’extérieur, notamment de la cathédrale.

Un robot est également en cours d’installation au musée de la Grande Guerre de Meaux, en partenariat avec Orange.

Site web du Museum d’Autun

Site web du musée Rolin

Site du centre d’achéologie et du patrimoine d’Autun

SOURCES: syrobo.org, lejsl.com, artsculture.ac-dijon.fr

Date de première publication: 15/02/2015

Photos: artsculture.ac-dijon.fr

Clic-separateur EVENEMENT CLIC

Mardi 24 mars 2015: Atelier #27 du Clic France sur le thème « Robot & patrimoine: premier bilan et perspectives »

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

1er Prix Patrimoine & Innovation(s): Fin du vote lundi 19 à 15h, plus de 17 000 votes enregistrés

L’innovation dans les musées et lieux de patrimoine en France et dans le Monde: cahier des tendances 2014

Le Château Racconigi accueille Virgil, le premier robot italien pour visiter un musée

Du 13 au 17 août, le projet After Dark permet de visiter la tate la nuit via un robot

Au musée des Sciences émergentes de Tokyo, des robots humanoïdes guident les visiteurs

Avec Awabot et le Clic, des robots passent la nuit des musées … à la Cité des sciences, au Grand Palais et au Musée Gallo Romain de Lyon

Des robots télécommandés permettront bientôt de visiter la Tate Britain de nuit

Un robot-camera permet aux visiteurs à mobilité réduite d’explorer le château d’Oiron.

Bientôt des robots pour l’accueil et la médiation dans les musées ?