Le Yale Center for British Art enrichit sa collection en ligne de 22.000 images haute résolution supplémentaires

Le Yale Center for British Art, musée américain qui détient la plus grande collection d’art britannique en dehors du Royaume Uni, a annoncé le 8 janvier 2016 la libération de 22.000 images haute résolution supplémentaires qui sont mises à la disposition du public sur sa collection en ligne. Le musée enrichit ainsi son offre d’images d’œuvres d’art libres d’utilisation pour la porter à 69.000 images disponibles en ligne. L’initiative numérique intervient 6 mois avant la réouverture du musée, totalement rénové.

J. M. W. Turner, Norham Castle on the Tweed, 1816, etching and mezzotint, first published state, Yale Center for British Art, Paul Mellon Collection
J. M. W. Turner, « Norham Castle on the Tweed », 1816, Yale Center for British Art, Paul Mellon Collection

The Yale Center for British Art vient d’ajouter plus de 22 000 reproductions d’oeuvres en haute résolution supplémentaires à sa collection en ligne. A ce jour, le Centre a ainsi apporté plus de 69 000 images disponibles gratuitement sur sa plateforme.

Cet ernichissement de l’offre témoigne de « l’engagement continu du centre et de l’Université de Yale à donner libre accès aux images d’oeuvres d’art tombées dans le domaine public ».

Le centre, institution de recherche et Musée, a initié cette politique dès mai 2011, quand il a déposé les premières images de ses œuvres dans sa collection en ligne en permettant au public de les télécharger, gratuitement. DEpuis cette date, un nombre croissant de reproductions des oeuvres de la collection du musée sont disponibles par le biais de son site Web, dans des formats différents qui vont du fichier JPEG au téléchargement pleine page TIFF et JPEG2000, un format de fichier qui permet d’obtenir une très haute résolution. Ces fichiers sont tous compatibles avec l’International Image Interoperability Framework (IIIF), un projet qui vise à rendre les image du monde artistique, interopérables et accessibles. Yale est d’ailleurs l’un membre fondateur du consortium IIIF.

Alan Newman, directeur de la collection numérique de la National Gallery of Art de Washington, et expert très impliqué depuis de nombreuses anées dans la réfléxion sur l’accès libre en ligne aux images d’oeuvres d’art, estime que la « politique de libre accès lancée en 2011 par l’Université de Yale et les pratiques adoptées en la matière et mises au point par le centre, servent aujourd’hui de modèle pour toutes les institutions artistiques sur la meilleure façon d’accomplir nos missions éducatives. L’utilisation sans limitation est selon nous la définition claire du libre accès dans notre ère numérique ».  

« L’art s’épanouit et se développe quand les musées ouvrent leurs portes virtuelles à tous. Les images en disent long et inspirent, » a déclaré Christine L. Sundt, conseillere de l’Association américaine des Centres d’Enseignement de l’Art.

Célébrer le jour du domaine public

Ce nouvel enrichissement de l’offre d’images en Open Conten a eu lieu symboliquement le 1er janvier 2015, qui est le jour de célébration de l’expiration des droits d’auteur pour de nombreuses œuvres d’art, incluant des films, des textes, des compositions musicales, des peintures, des dessins, des sculptures et des livres rares.

« Le centre est extrêmement fier de conserver son rôle de leader dans le domaine de l’accessibilité en ligne. Nous sommes convaincus que notre fondateur Paul Mellon (Yale College, promotion 1929) soutiendrait cette évolution pour promouvoir la liberté d’accès à nos collections, et faire progresser la vulgarisation de l’histoire de l’art britannique, » a déclaré Amy Meyers, Directeur du Yale Center for British Art.

Bien que la plupart des œuvres d’art dont les reproductions ont été mises en lignes ne vienennt pas d’entrér dans le domaine public, dans la majorité des cas, c’est la première fois que des images numériques de ces œuvres sont accessibles facilement et ouvertement dans le monde. Ces images nouvellement libérées contiennent notamment un trésor de plus 1 700 estampes d’après les travaux par J. M. W. Turner, mais aussi des chefs-d’oeuvre de William Blake, Thomas Rowlandson et d’autres.

« Cette sélection supplémentaire d’images offre une merveilleuse occasion pour offrir une vision plus large de nos collections à notre public, 3 mois avant notre réouverture avant l’été 2016 » a ajouté Amy Meyers.

Norham Castle on the Tweed, 1816,  J. M. W. Turner, Yale Center for British Art, Paul Mellon Fund
« Plaza Real and Procession », 1835, David Roberts, Yale Center for British Art, Paul Mellon Collection

Un nouveau musée en mai 2016

Travaux de rénovation du Yale Center for British Art
Travaux de rénovation du Yale Center for British Art

Le bâtiment rénové du centre ouvrira ses portes le le 11 mai 2016, après ayant été fermé au public pendant plus d’un an pour procéder à un important projet de rénovation. Les galeries publiques et la salle de conférence du Centre ont ainsi été totalement modernisées et réaménagées, tout en offrant également des services, espaces et équipements plus adaptés à l’accueil du public.

Le Yale Center for British Art est un musée d’art public et un institut de recherche pour l’étude de l’art et de la culture britannique. Créé à l’Université de Yale par Paul Mellon (diplomé de Yale College, classe de 1929), le Centre abrite la plus grande collection d’art britannique en dehors du Royaume-Uni. Cette collection de peintures, sculptures, gravures, dessins, livres rares, manuscrits reflète le développement de l’art et de la vie britannique à partir de la période élisabéthaine. Les oeuvres conservées et exposées comprennent des chefs-d’œuvre de Joshua Reynolds, George Stubbs, Thomas Gainsborough, JMW Turner et John Constable, ainsi que d’autres grands artistes d’Europe et d’Amérique, qui ont vécu et travaillé en Grande-Bretagne. Le centre comprend des espaces d’exposition mais également une Bibliothèque, un laboratoires de conservation, une salle d’étude pour examiner les œuvres sur papier ainsi que les livres rares et les manuscrits de la collection, et un catalogue en ligne des collections. Le Centre dispose également d’un établissement affilié à Londres, le Centre Paul Mellon de recherche en art britannique à Londres. Le bâtiment principal, ouvert au public en 1977, a été conçu par l’architecte américain Louis I. Kahn.

collection en ligne du Yale Center 

SOURCE: Yale Center for British Art

Date de première publication: 08/01/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Emmanuelle Delmas-Glass (Yale Center for British Art) « Si les musées ne choisissent pas l’Open Content, ils deviendront invisibles et inutiles »

La bibliothèque publique de New York met en ligne 180.000 images libres de droit et incite à leur réutilisation créative

Roei Amit (RMN-GP): « Durant sa première semaine, la plateforme images d’art a attiré plus de 42 000 visiteurs »

Le site Images d’art et ses 500 000 images d’oeuvres inauguré par la ministre Fleur Pellerin

Le MKG Hambourg rend une partie de sa collection disponible en ligne pour un téléchargement gratuit

Deux mécènes apportent 3.4 M de $ à la Bibliothèque numérique publique d’Amérique pour connecter les collections des 50 états américains

Martijn Pronk (Rijksmuseum): «Le Rijksstudio a attiré quelques 15 millions de visites pour 200 000 comptes personnels créés»

14 bibliothèques mondiales d’art s’associent pour diffuser en ligne plus de 30 millions de documents

L’Indianapolis Museum of Art lance une nouvelle collection en ligne avec plus de 21 000 images téléchargeables

Cooper Hewitt Smithsonian Design Museum: une API au cœur du dispositif numérique et à disposition des développeurs

La Freer and Sackler Gallery (Smithsonian) met en accès libre plus de 40 000 oeuvres de sa collection asiatique

Laisser un commentaire