Le 2 mai 2016, le San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA) a annoncé le déploiement d’un programme numérique ambitieux qui « placera la technologie mobile à l’avant-garde de sa stratégie d’engagement ». Dans le cadre de sa réouverture le 15 mai 2016 et de son agrandissement, le musée entend se connecter avec le public « grâce à des expériences interactives accessibles qui détruiront les frontières entre l’art, le divertissement et l’éducation ».

(c) Photo: Leah Millis, The Chronicle

(c) Photo: Leah Millis, The Chronicle

« Notre objectif a été de de créer une gamme d’expériences numériques qui reflètent non seulement le rôle vital de la région de la baie de SF dans la culture numérique, mais aussi le mélange éclectique de points de vue artistiques, sociaux et politiques qui font de notre région une région si particulière », a déclaré Tchad Coerver, directeur des contenus au SFMOMA. « Pour atteindre cet objectif, nous avions besoin de dépasser les histoires habituelles racontées à propos de l’art moderne et contemporain, et de nous engager sur une nouvelle série de voix et de perspectives. Avec notre bâtiment flambant neuf, nous avons eu une occasion rare de repenser complètement l’expérience du visiteur SFMOM. En collaborant étroitement avec Detour l’année dernière, nous avons créé des voyages audio immersifs que nous espérons établir comme une nouvelle norme pour les musées. »

Bloomberg Philanthropies a choisi de soutenir cette stratégie numérique élargie et réinventée du SFMOMA en apportant une aide financière. Ce soutien très important, dont le montant exact n’a pas été dévoilé, a contribué à financer le programme numérique du musée, y compris la mise en œuvre d’une nouvelle application mobile pour aider les visiteurs à interagir et à apprendre sur l’art. SFMOMA rejoint ainsi Bloomberg Connects, une initiative mondiale de la fondation qui développe des programmes numériques en relation avec des institutions culturelles à travers le monde pour élargir l’accès aux arts et à la culture grâce à la technologie.

« La technologie numérique est une nouvelle façon d’accroître l’accès aux arts », a déclaré Michael R. Bloomberg, philanthrope, fondateur de Bloomberg LP et ancien maire de New York. « La nouvelle stratégie numérique SFMOMA va l’aider à atteindre de nouveaux publics et à créer une expérience innovante pour tous ses visiteurs. »

A nouveau musée …

Le nouveau SFMOMA, vu de Yerba Buena Gardens; photo: Jon McNeal, © Snøhetta

Le nouveau SFMOMA, vu de Yerba Buena Gardens; photo: Jon McNeal, © Snøhetta

Fondé en 1935 comme le premier musée West Coast consacré à l’art moderne et contemporain, le SFMOMA va pouvoir offrir à ses visiteurs des galeries d’expositions (notamment pour la collection permanente) et des espaces publics et éducatifs considérablement agrandis. Le bâtiment de briques qui hébergeait le SFMOMA (musée d’art moderne de San Francisco) depuis 1995 dans le centre de la ville, est désormais prolongé par une immense « annexe » de 10 étages à la façade blanche.

SFmoma new museum gifLe projet d’agrandissement a été conçu par le cabinet d’architectes norvégien Snohetta, également concepteur de l’opéra d’Oslo et de la bibliothèque d’Alexandrie (présentation interactive du nouveau musée sur le site wired.com). Le chantier a coûté 305 millions de dollars. Dans les étages d’exposition, des terrasses parfois agrémentées de sculptures permettent au visiteur de prendre l’air ou d’admirer la vue sur la ville. Au niveau  de la rue, de larges fenêtres de verre invitent le public à entrer et découvrir la massive structure en acier de 213 tonnes de « Sequence », oeuvre de Richard Serra, ou du mobile blanc de 8 mètres d’envergure « Untitled » d’Alexander Calder accroché dans l’atrium au-dessus du grand escalier central.

Le réaménagement architectural du musée permet de donner encore plus d’espaces aux oeuvres et surtout à la collection permanente du musée. Ainsi, le nouveau SFMOMA va pouvoir revendiquer le plus large espace d’exposition d’art moderne des  Etats-Unis, avec presque 16.000 mètres carrés de galeries. Son tout nouveau Centre Pritzker pour la photographie, qui occupe un étage presque entier, est également présenté  comme le plus grand du pays.

SFmoma new museum artwork 1Un nouvel écrin notamment pour une collection permanente qui s’est fortement enrichie pendant les travaux suite à une campagne lancée par le musée auprès des riches collectionneurs de la Californie.

L’extension va d’abord pouvoir accueillir l’énorme collection privée de Doris et Donald Fisher, les fondateurs de la chaîne de magasins de vêtements  Gap. Les époux Fisher ont accumulé 1.100 oeuvres de 185 artistes. Après avoir envisagé de construire un musée privé, les Fisher ont finalement décidé en 2009 de confier leur collection en dépôt pour 100 ans au  SFMOMA. Le musée en exposera une partie sur plusieurs étages pour sa réouverture, avec des expositions thématiques consacrées notamment aux artistes issus du mouvement pop art comme Andy Warhol ou Roy Lichtenstein, ou à ceux ayant émergé  à partir des années 1960 dans l’Allemagne d’après-guerre comme Anselm Kiefer ou  Gerhard Richter.

En plus de la collection Fisher, le musée a enrichi ses réserves grâce à une campagne menée depuis 2009 pour convaincre de riches collectionneurs de léguer des pièces. Plus de 3.000 pièces ont été promises, dont des oeuvres de Francis Bacon, Alberto Giacometti, Yves Klein ou Jackson Pollock, et 600 seront  présentées dès l’ouverture.

SFmoma new museum artwork 2SFmoma new museum 2SFmoma new museum artwork 3

… nouvelle application mobile

En 2015, le SFMOMA s’est associé à l’agence numérique locale Detour (spécialisée dans les parcours urbains) pour imaginer et créer un nouveau type d’expérience et d’application de musée, qui combinerait la narration audio immersive avec la dernière technologie de géolocalisation.

L’objectif était d’encourager les visiteurs à regarder de manière plus intense l’art, et moins leurs écrans, et de mieux apprécier les contenus audio tout en se déplaçant à travers le musée.

La nouvelle application SFMOMA comprend les contenus suivants:

. des voyages audio et immersifs présentant des perspectives uniques par des guides inattendus tels que les comédiens Martin Starr et Kumail Nanjiani, le funambule des hauteurs Philippe Petit, la star du roller Suzy Hotrod et des joueurs de l’équipe des Giants de San Francisco.

. réponses créatives à la créativité, des centaines de séquences audio de 60 à 90 secondes proposant des commentaires sur les oeuvres d’art de la collection, par des compositeurs, comédiens, artistes et dramaturges.

. Une nouvelle série de promenades audio à travers la ville de San Francisco, co-produit avec le département architecture et design du musée. Le premier des commentaires démarre à chaque fois à l’intérieur du nouveau bâtiment du SFMOMA avec l’exposition « Model Behavior: First Concepts de Snohetta pour SFMOMA », et se déplace hors des murs dans le quartier South of Market (SoMA), avec des arrêts à proximité de la California Historical Society, des installations d’art public et d’autres sites d’intérêt historique et architecturaux.

(c) Photo: Leah Millis, The Chronicle

(c) Photo: Leah Millis, The Chronicle

L’application comprend les caractéristiques techniques et les fonctionnalités suivantes:

  • parcours audio immersifs intérieur et extérieurs avec géolocalisation
  • diffusion audio synchronisée pour une écoute sociale, avec la création de groupe
  • contenus audio, vidéo et services, déclenchés en fonction de l’emplacement de l’utilisateur
  • carte interactive et navigation point-à-point à l’intérieur du bâtiment
  • calendrier des expositions, événements et autres activités
  • service numérique de billetterie et de carte de fidélité (lié auCRM du SFMOMA)
  • journal de la visite partageable par l’utilisateur, y compris les pistes audio écoutées et les photos prises.

L’application est lancée le 14 mai 2016, d’abord sur iOS avec une version Android proposée en phase 2.

Vidéo de présentation de la nouvelle application du SFMOMA:

L’application est gratuite et des appareils iPod seront disponibles à la location au musée au prix de 3 $ pour les membres et les visiteurs de moins de 18 ans et de 6 $ pour les non-membres plus jeunes)

Galeries d’interprétation

Le SFMOMA intègrera également des outils fixes, éducatifs et participatifs au sein du musée.

. Le nouveau Centre Pritzker du musée dédié à la photographie abritera une galerie d’interprétation sur la Photographie, qui offrira une histoire de la discipline à travers trois expériences numériques interactives. L’intention de cette galerie sera d’encourager les visiteurs à examiner de près les types d’images qu’ils prennent et affichent tous les jours. Ces 3 dispositifs inviteront les visiteurs à examiner le rôle que les images ont joué dans l’élaboration de l’histoire et de la mythologie de la Californie; à relever le défi de se représenter en utilisant seulement le contenu de leurs poches. Ces activités pourront être être appréciées avec un café commandé au bar du Hublot adjacent. La galerie bénéficie du mécénat de la Bank of the West et de la National Endowment for the Humanities.

SFmoma new museum photo screen 1

. Deux autres espaces interactifs installés dans les galeries de peinture et de sculpture sont conçus pour aider les visiteurs à interagir avec les oeuvres d’art qu’ils peuvent découvrir dans les espaces d’exposition. Un mélange d’écrans tactiles et de tableaux numériques connectés à l’API Collection lancée récemment par le SFMOMA encouragent les visiteurs à explorer les amitiés et les rivalités entre les artistes célèbres; comprendre les matériaux et les techniques utilisées et créer entièrement de nouvelles formes d’art expérimentales; et de révéler la vie des objets quand ils quittent les ateliers d’artistes. Un autre écrans situé dans une galerie présente des mini-documentaires sur les pratiques des artistes.

SFmoma new museum photo screen 2

Le musée actualisera régulièrement le contenu des écrans des espaces photographie, peinture et sculpture en réponse aux commentaires des visiteurs et aux rotations des oeuvres d’art dans les galeries.

Ecrans d’histoires (« Screens Story »)

Les visiteurs entrant dans les espaces publics libres du nouveau SFMOMA auront accès à deux nouveaux écrans très grand format « Screens Story ». Ces écrans présenteront le musée comme un organisme vivant et offrira un aperçu de l’activité du musée, et notamment ses coulisses: la création et l’installation des oeuvres d’art accrochées dans le musée; le rôle du musée dans la communauté et le rôle de la communauté au sein du musée; les répétitions des spectacles et évenements se déroulant dans de nouveaux espaces d’art en direct du musée. Au fil du temps, le SFMOMA proposera des contenus vidéos, des animations et autres productions audiovisuelles  spécialement commandées pour ces 2 écrans.

Les partenaires de la nouvelle expérience numérique du SFMOMA:

  • 32K Productions, production des contenus vidéo
  • Adobe, expérience Self Composed dans la galerie d’interprétation Photographie
  • Second Story, design interactif pour la galerie d’interprétation Photographie
  • Belle & Wissell, design interactif pour la galerie d’interprétation Peintures et Sculpture
  • Antenna International, production des contenus audio de la nouvelle application
  • Detour, développement de la plateforme et production de contenus pour l’application.

Avec le SFMOMA, la société Detour réalise sa première incursion dans la sphère muséale. La start-up de Californie s’est fait connaitre pour ses parcours numériques urbains, actuellement disponibles pour les villes de San Francisco, Austin mais également Londres, Berlin, Marrakech, Barcelone et même Paris. Detour arrivera prochainement à Chicago, New York et Los Angeles. Le SFMOMA sera donc le premier musée à bénéficier de l’expertise contenu et technologique de Detour, société créée il y a 2 ans par le fondateur de Groupon.

« Lorsque nous avons décidé de faire un détour par les musées, notre objectif était de créer une expérience qui combine les meilleures parties de guides audio avec les meilleures parties d’un docent privé », a déclaré Andrew Mason, fondateur et PDG de Detour. « En utilisant la technologie de géolocalisation intérieure et des fonctionnalités telles que la synchronisation audio de groupe, nous visons à faire de l’application détour un compagnon indispensable pour les visiteurs du musée. »

En dehors de l’approche décalée des contenus audios proposés, la principale innovation apportée par Detour est la fonctionnalité d’écoute audio partagée. Afin de promouvoir une expérience partagée de la visite d’un musée, la plate-forme offre la synchronisation audio en temps réel entre plusieurs appareils. Les visiteurs sont en mesure de former un groupe avec des amis et d’écouter la même chose en même temps. Quand un groupe utilise la fonction de synchronisation, si un visiteur fait une pause, il interrompt l’audio pour l’ensemble du groupe. De cette façon, explique la société « les visites audio peuvent être une expérience vraiment sociale pour la première fois ».

San Francisco Museum of Modern Art
151 Third Street
San Francisco, CA 94103

SOURCES: SFMOMA, Detour, SFgate, wired.com, theverge.com

Date de première publication: 09/05/2016

Photos: SFMOMA

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le SFMOMA publie son rapport annuel via une application gratuite sur iPad

Google, nouveau partenaire du SFMOMA dans ses activités familiales et éducatives

Visite avec l’iPad des jardins sur le toit du SFMOMA

Découvrez L’ArtScope du SFMOMA

Bloomberg Philanthropies verse à nouveau 17 M$ à des musées du monde pour soutenir leurs initiatives numériques