Le Centre des monuments nationaux lance un appel à projet pour la première « promotion » de son Incubateur du patrimoine

Le 8 avril 2018, le Centre des monuments nationaux (CMN) a lancé la première édition de son Incubateur du patrimoine, destiné à soutenir les entrepreneurs porteurs de projets liant l’univers patrimonial et le numérique. Pour constituer la première « promotion », le CMN appelle les porteurs d’idées à candidater avant le 25 mai 2018.

Le Centre des monuments nationaux, dans le cadre de sa politique de développement numérique, vient de lancer son Incubateur du patrimoine, afin de soutenir l’entreprenariat dans le domaine de la culture et des innovations numériques.

Pour Philippe Bélaval, président du CMN, « la création de cet incubateur s’inscrit dans le droit fil de la stratégie d’innovation de l’établissement au service de l’accès du plus grand nombre au patrimoine et à la culture. En s’associant étroitement au travail créatif des start-ups, il consolide sa position d’opérateur de référence dans le secteur patrimonial et il donne, suivant en cela les orientations gouvernementales, un nouvel élan au service public de la culture, qui pourra bénéficier tout entier des retombées positives de l’incubateur ».

Destiné à réunir des entrepreneurs au sein d’une structure d’accompagnement et d’expérimentation, l’Incubateur du patrimoine mettra à disposition ses équipes pour permettre aux entreprises de se développer. Les porteurs de projets pourront également tester leurs innovations auprès des visiteurs des nombreux monuments gérés par le CMN.

Appel à projet pour le lancement de l’Incubateur

Dès juin 2018, l’Incubateur accueillera une première promotion d’entrepreneurs et les accompagnera dans leur projet associant patrimoine et numérique.

Les entreprises ou les porteurs d’idées qui pourront bénéficier de cet accompagnement seront sélectionnés sur dossier et devront défendre leur projet devant un jury.

Les lauréats se verront offrir un programme de formation complet, des séances de coaching individuelles et collectives ainsi qu’un terrain d’expérimentation riche grâce à la diversité des cent sites que le CMN ouvre à la visite.

Comme l’explique le CMN sur son site: « Au cours de cette année d’incubation, le CMN offrira aux incubés un terrain d’expérimentation riche. En ayant accès à la centaine de monuments ouverts à la visite par le CMN, les entrepreneurs incubés pourront se nourrir de la diversité de leurs taille, histoire, typologie, aire géographique, notoriété, fréquentation ou encore contexte touristique. Ils pourront faire évoluer leurs produits en les testant facilement dans différentes situations. Le contact avec les différents publics du CMN et les équipes du siège et des monuments sera une source d’enrichissement mutuel. Dans ce cadre, l’établissement mettra à la disposition des incubés la compétence de ses équipes et leur donnera une opportunité d’avoir une expérience de travail avec des acteurs
publics dans le secteur culturel, et plus particulièrement patrimonial ».

Un grand champ d’innovations numériques

Les projets proposés doivent contribuer à transformer l’univers du patrimoine à travers notamment:

  • De nouvelles expériences de visites et outils de médiation : numériques, immersifs…,
  • De nouveaux outils et process de collecte, de gestion et d’analyse des données visiteurs,
  • De nouveaux outils et process d’amélioration de l’accueil des visiteurs,
  • De nouveaux outils de vente et de contact : billetteries, boutiques, librairies,
  • De nouveaux outils de présentation des particularités historiques et esthétiques d’un monument,
  • La mise en valeur d’une programmation culturelle,
  • La modélisation des monuments et de leurs espaces.

L’Incubateur reste ouvert à toute autre idée nouvelle en lien avec la mise en valeur du patrimoine à travers des outils numériques innovants.

Un budget de 120 000 euros

En s’associant à Creatis, l’incubateur d’entrepreneurs culturels et des industries créatives porté par le groupe Scintillo, le CMN a mis en place, au cours d’une période de préfiguration, une démarche structurée et rigoureuse afin de créer les conditions idéales pour l’accueil des start-ups.

Des groupes de travail et des entretiens individuels pour mieux comprendre les candidats potentiels et leurs besoins ont notamment été organisés.

Le CMN dédie un budget estimé à 120 000 euros et un investissement de ses équipes sur ces premiers mois d’activité qui lui permettront de contribuer à l’avenir de l’entreprenariat culturel et du patrimoine avec les jeunes pousses de cette première promotion.

Date limite de remise des dossiers : 25 mai 2018

Soutenance des projets préselectionnés devant un jury : 12 juin 2018

Sélection finale : 19 juin 2018

Sources : Centre des monuments, L’Incubateur du Patrimoine, La Croix

Date de première publication : 18/4/18

 . Le Centre des Monuments Nationaux créé son incubateur de start-up

. Le Pôle muséal de Mons lance son appel à projet MuseumLab pour la création de nouveaux outils numériques

A Jerusalem, le musée de la Tour de David héberge 21 start-ups dans son nouveau laboratoire dédié à l’innovation numérique

A Londres, le Barbican Art Center et The Trampery lancent un nouvel accélérateur à l’intersection de l’art et de la technologie

Le programme d’incubation technologique du NEW Museum reçoit un financement de 230 000 euros de la Fondation Knight

Le Musée de la Science et de l’Industrie de l’Oregon créé un incubateur qui accueille déjà quatre start-up

Laisser un commentaire