Le nouveau portail collection du Musée de Vienne propose plus de 48 000 reproductions d’œuvres, majoritairement en Open Content

Le 12 mai 2020, le musée de Vienne (Wien Museum), en Autriche, a mis en ligne plus de 48 000 objets de sa collection et les a rendus accessibles au public, en Open Content. Initialement conçu comme une offre complémentaire de la visite réelle, le lancement du portail des collections intervient au bon moment, car les portes du musée sont à nouveau fermées, en raison du re-confinement.

Disponible sur sammlung.wienmuseum.at, la collection en ligne peut être utilisée comme base de données de ressources et d’images à des fins universitaires, créatives ou journalistiques, mais aussi pour des activités scolaires ou tout simplement pour un usage privé et même commercial.

Le projet a été mené à son terme en 2 ans. « Le timing est parfait car les portes du musée en ligne ont pu être ouvertes juste à temps pour le deuxième confinement. Ce musée peut être visité individuellement, chacun peut monter sa propre exposition », explique le chef de projet Evi Scheller. « Vous pouvez rechercher des personnes, des artistes, une période de temps ou des types d’objets, filtrer par sujet, par quartier ou quelque chose dans la recherche gratuite et être inspiré. »

Tous les objets de la collection sont associés à des illustrations, qui dans la plupart des cas, 41 000 sur 48 000, peuvent être utilisées gratuitement («Open Content»). Dans les mois et les années à venir, la collection en ligne sera continuellement et progressivement élargie, ajoutant ainsi des dizaines de milliers de objets.

« Le musée de Vienne établit de nouvelles normes avec sa nouvelle collection en ligne », a déclaré le conseiller municipal de Vienne, en charge de la Culture, Veronica Kaup-Hasler. « Jusqu’à présent, les citoyens de Vienne ont pu admirer le magnifique collection dans les salles et dans les expositions. Maintenant, les objets sont amenés dans le salon via une base de données d’images, qui est non seulement animée, conviviale et incroyablement rapide, mais les images sont également largement disponible pour une utilisation gratuite. Une grande étape dans le processus de numérisation de la ville de Vienne. »

  • Que comprend la collection en ligne?

Outre les objets liés à l’histoire de la ville et à la vie quotidienne, le musée de Vienne possède également une importante collection d’art et des collections spéciales (mode, horloges, monnaies et médailles, etc.) et découvertes archéologiques.

Au total, la collection du musée, qui est conservée dans le dépôt, comprend plus d’un million d’objets et d’œuvres d’art.

A son lancement, la collection en ligne offre plus de 47 000 objets et offre un aperçu général des collections diverses et variées du musée. La première sélection inclut des objets des domaines de la photographie, du graphisme, de la peinture et de la mode. De nombreux objets ont plusieurs images, de sorte qu’un total de plus de 75 000 images sont déjà en ligne.

Le portail est disponible en allemand et anglais.

Sont ainsi disponibles pour la recherche des objets du domaine graphique d’Otto Wagner, plus de 400 œuvres de Gustav Klimt, des photographies de Trude Fleischmann et Robert Haas, des œuvres photographiques inédites sur la Vienne politique des années 1970 ainsi que des images fréquemment demandées de la collection du musée sur les thèmes du Café viennois, de la Révolution de 1848 et des souverains

« Avec environ 400 dessins, le musée possède la plus grande collection Klimt au monde », déclare le directeur du musée Matti Bunzl: « Nous les avons non seulement photographiés, mais également pris en haute résolution. Vous pouvez zoomer de très près et voir le dessin de la main de Klimt ».

Ces documents constituent donc l’un des trésors du nouveau portail. 400 d’entre eux sont utilisables en Open Content.

 

« La numérisation de notre vaste et diversifiée collection est un projet fascinant, à long terme et à fort impact », ajoute Matti Bunzl. « Avec la nouvelle collection en ligne, nous avons atteint un Étape importante. Notre patrimoine culturel doit être accessible à tous et aussi bas que possible. Après tout, nous sommes responsables d’une collection municipale qui trouvera désormais un public encore plus large que nous avons pu atteindre jusqu’ici. Je suis particulièrement heureux que nous puissions présenter cette offre à un moment où notre musée sur la Karlsplatz est fermé pour rénovation ».

  • Quelles options et fonctions de recherche sont disponibles?

La « Recherche détaillée » permet de filtrer par date, auteur, type d’objet, matériau et technologie. Ceux qui préfèrent naviguer plus librement dans la collection, peuvent utiliser la recherche simple, s’inspirer des « Albums » thématiques (une trentaine de sujets au lancement, tels que « autoportraits », « Beethoven », « couleur et forme », « barricades à Vienne en 1848 », « danse et avant garde à Vienne » …) et des « Suggestions » en sélectionnant des mots-clés relatifs à des thèmes et des motifs picturaux.

L’album thématique « autoportraits »:

L’indexation des images et les métadonnées utilisent les normes internationales pour garantir la qualité des données à long terme et les échanges compatibles avec d’autres bases de données.

Les résultats d’une recherche peuvent être enregistrés dans « Mon album » sans connexion et les compilations personnelles peuvent également être partagées avec des amis. En outre, les albums et Les fiches techniques des objets peuvent également être enregistrées sous forme de fichiers PDF.

  • Open Content

Le but du Wien Museum est de « mettre à disposition des connaissances et des images sur les objets de manière aussi simple et complète que possible ».

Une grande partie des images de la collection -plus de 40 000- peut donc être librement réutilisés sous le statut Creative Commons « CC0 » ou « CC BY 3.0 AT ». Pour les œuvres qui ne sont pas encore entrées dans le domaine public, les images ne peuvent être utilisées que sur demande et après consultation des droits respectifs titulaires.

Tous les textes et informations sur les objets de la collection en ligne du musée de Vienne peuvent être également partagés, utilisés et exploités sans demande.

Pour l’utilisation des images d’objets, en plus de la dénomination obligatoire pour les images marquées «CC BY 3.0 AT», il est fait référence aux suggestions d’utilisation d’Europeana (par ex. protéger la réputation de l’artiste et du musée; faire preuve de respect pour l’original; partage connaissance; être sensible à d’autres valeurs).

 

Pour faciliter le partage des données, une suggestion de citation est proposée lors du téléchargement, qui peut être copiée dans le presse-papiers par un clic de souris.

Un tutoriel vidéo présentant la collection en ligne est déjà disponible sur la chaîne YouTube du musée de Vienne.

  • Comparaison internationale

En termes de portée, de convivialité et d’ouverture, la nouvelle collection en ligne du Wien Museum se classe parmi les projets muséaux internationaux qui utilisent offensivement le net pour assurer l’accessibilité de leurs collections publiques.

Le Wien Museum reconnait avoir été inspiré par des exemples du monde germanophone, par exemple, le Museum für Kunst und Gewerbe Hamburg (MKG) et le musée Städel mais également la galerie nationale danoise Statens Museum for Kunst (SMK) et des pionniers tels que le Le Metropolitan Museum of Art de NYC.

  • Et après?

Pendant les 15ers jours suivant sa mise en ligne, plus de 10 000 visiteurs ont déjà visité le musée numérique.

La collection en ligne ne cessera de croître et, dans la mesure du possible, des objets issus d’acquisitions et les projets d’inventaire ou de numérisation viendront également enrichir le portail.

« Nous avons encore des stocks entiers de photographes, par exemple du 20e siècle, des centaines de photos du Vienne rouge, et des nombreuses manifestations des années 1970, du mouvement des femmes et du mouvement citoyen, il y a beaucoup d’objets qui nous ne pourrions jamais exposer dans nos salles réelles. Et quand nous proposerons 100 000 images, nous arriverons au point où nous pourrons partager cette réserve de connaissances avec tout le monde. C’est décisif en termes de démocratie et de politique scientifique, nous voulons être là pour les Viennois, mais c’est aussi une opportunité nationale et internationale » avertit Evi Scheller.

Pour les prochains mois, des volumes de la collection de photos topographiques et de la collection d’art sont déjà en préparation.

  • Design et conception

Bénéficiant d’un design élégant et contemporain, et d’une ergonomie simplifiée, le site collection a été conçu par le studio design Bleed, (Oslo et Vienne), en coopération avec les développeurs Urban Trout et Empty Graphics.

Le format « full responsive » facilite l’accès au vaste contenu de la collection du musée sur tous les types de terminaux. 

Le site a bénéficié du mécénat du groupe industriel autrichien Wiener Stadtwerke.

A l’image de ce qui s’était passé pour le Rijkstudio d’Amsterdam, la nouvelle plateforme collection numérique va jouer le rôle de vitrine et teasing pour le Wien Museum, pendant la suite et fin de son vaste chantier de rénovation, et en attendant la date de sa réouverture prévue en décembre 2023.

Gestion de projet: Evi Scheller, Musée de Vienne. Conception / programmation: bleed.com, Urban Trout et Empty Graphics.

Collection en ligne: Wien Museum

SOURCE: Wien Museum

PHOTOS:  Wien Museum

Date de première publication: 26/11/2020

Les articles du Clic France consacrés au thème de l’Open Content: www.club-innovation-culture.fr/category/actu/open-content/

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Avec l’outil ArtLens AI, le Cleveland Museum of Art associe les images du public avec les œuvres de sa collection en Open Content

Le Stadel Museum diffuse les images de plus de 22 000 oeuvres en Open Content

OPINION / Images des musées nationaux : une réformette pour ce grand chantier du Musée du 21e siècle ?

Le British Museum enrichit sa collection en ligne avec plus d’images, une fonction zoom et un accès libre, hors usage commercial

1 700 modèles 3D d’objets du patrimoine culturel et scientifique désormais disponibles en Open Access sur la plateforme Sketchfab

La Smithsonian Institution publie 2,8 millions d’images gratuites pour une utilisation totalement libre

OPINION / « Célébrons trois ans d’open Content au Met Museum »

Open data / Open content : la ville de Marseille choisit l’ouverture de ses données muséales et patrimoniales

Laisser un commentaire