Le 18 Octobre 2017, le CIREVE (Centre  Interdisciplinaire de Réalité Virtuelle) a publié une nouvelle application gratuite intitulée « Roma in Tabula ». Cette application propose des visites interactives des monuments de la Rome antique. Auparavant réservée à un usage dans une salle immersive installée à l’Université de Caen, cette visite virtuelle est désormais accessible par tous et partout. 

À l’origine de cette application, une maquette de plus de 70m2 créé dans les années 30 par Paul Bigot. S’appuyant sur cette reconstitution en modèle réduit, en 1994 un projet titanesque se met en place: reproduire en images de synthèse la Rome antique. Ce plan virtuel est entretenu et enrichi par le CIREVE et couvre actuellement 40% de la cité Antique. Jusqu’à présent, cette visite virtuelle n’était visible seulement lors de conférences et de visites réelles à l’Université de Caen. Aujourd’hui, la visite devient virtuelle et universelle.

Une visite accessible à tous

Accessible sur smartphone Android et tablettes, l’application « Roma in Tabula » est désormais également disponible sur PC. Avec cette application,  il est désormais possible de se promener à travers la cité de Rome dans l’Antiquité, entre le Forum, la Basilique ou encore le Colisée.

Pour le moment, seule une partie des monuments est disponible. Mais cette application ne cesse de s’enrichir grâce à l’aide des scientifiques et d’une équipe de chercheurs.

Pour Philippe Fleury directeur du CIREVE, l’intérêt est à la fois pédagogique et scientifique: « Pédagogique car il permet par exemple à des professeurs de présenter la Rome antique en réalité virtuelle à leurs élèves, et scientifique car cette accessibilité favorise davantage de retours de spécialistes sur le modèle que l’on présente« .

romaintabula

L’utilisation de l’application est relativement simple. Le visiteur a le choix d’utiliser la réalité virtuelle ou bien la réalité augmentée. Concernant la réalité augmentée, il est nécessaire d’avoir le fascicule en vente à l’Université de Caen, ou bien disponible sur le site internet. Il suffit après cela, de filmer le plan avec la caméra de la tablette ou du smartphone, et le bâtiment apparaît ensuite en 3D sur l’écran.

En réalité virtuelle, aucun autre support n’est nécessaire. Chacun peut alors visiter la ville et l’intérieur de certains édifices. Sur le côté, un joystick et des flèches directionnelles permettent d’évoluer à l’intérieur du monument. De plus, chacune des oeuvres est accompagnées de descriptions ou d’explications plus précises.

Dans le cadre du projet, le CIREVE organise également des nocturnes. La prochaine a lieu le 8 novembre 2017 à l’amphithéâtre Pierre Daure.

La prochaine étape du projet de numérisation et de virtualisation de la ville de Rome est d’organisé pour 2018 une course d’orientation dans la Rome Antique. Le CIREVE envisage également la restitution virtuelle du palais de Nimrud en Irak.

Une salle de réalité virtuelle au coeur du campus de Caen

En parallèle de cette application, le CIREVE a inauguré en mars 2017 une salle de réalité virtuelle. D’une superficie de 46 m2, cette salle est équipée, d’un tapis d’analyse médicale de la marche, de neuf caméras optiques, d’une surface de projection de 290 m2 et d’écrans de verre de 10 m sur 3. Munis de gants numériques et de lunettes 3D, les visiteurs peuvent se déplacer dans un décors de la Rome Antique, ouvrir des portes ou interagir avec des objets.

caen

Un projet de grande envergure

Afin d’accueillir cette salle, un bâtiment a été construit en extension de la MRSH (Maison de la Recherche en Sciences Humaines). Ce projet entre le CIREVE et l’Université de Caen a coûté trois millions d’euros et il s’agit de la seule salle existante en France.

Le visiteur a accès à 3 modes d’explorations:  il peut choisir de se déplacer dans l’espace grâce à des lunettes stéréoscopiques, et d’un système de capteurs infrarouges capturant les mouvements de la tête, ou d’utiliser un joystick, mais également sur un tapis de marche.

Une salle, plusieurs destinations

Des reconstitutions de plusieurs époques ont été réalisées pour une diffusion dans cette salle. Il est ainsi possible d’explorer la Rome antique du IVe siècle ap Jésus-Christ, Caen avant la Seconde Guerre mondiale ou encore l’intérieur du Mémorial de Caen.

De plus, cette salle sert également aux chercheurs de l’Université de Caen afin d’approfondir leurs recherche en s’appuyant sur de nouveaux supports. Elle permettra également de faire avancer la recherche dans d’autres secteurs tels que la neuropsychologie.

Lien pour télécharger l’application Roma in Tabula

Sources: Université de Caen, Tendance Ouest, Ouest-France

Date de première publication: 07/11/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

 . Le Mémorial de Caen offre un survol immersif en réalité virtuelle de la Normandie et de ses sites historiques

. L’Abbaye de Villers-la-ville en Belgique se révèle en réalité augmentée

. Pour l’exposition Jean Le Moal, le Musée de Valence, art et archéologie propose une application en réalité virtuelle et une soirée en immersion sonore

. L’Institut Franklin de Philadelphie lance des espaces permanents et une application mobile dédiés à la réalité virtuelle

. Avec Google Tango et Guidigo, les collections du Musée des Beaux-Arts de Detroit s’explorent en réalité augmentée