Le Centre Pompidou Francilien – Fabrique de l’Art / Musée national Picasso Paris ouvrira à Massy en 2026

Partager :
Temps de lecture : 5 min

En 2026, la ville de Massy accueillera le nouveau Centre Pompidou Francilien – Fabrique de l’Art / Musée national Picasso Paris. Dan ce nouveau bâtiment conçu par le studio PCA-Stream, le Musée national Picasso-Paris partagera ses réserves avec celles du Centre Pompidou. Le projet de Centre Pompidou Francilien – Fabrique de l’art (qui doit encore trouver son vrai nom) a été engagé en 2018. Il répond à la volonté commune des deux établissements de concevoir et gérer de façon pérenne leurs réserves et leurs activités de conservation, mais également d’ouvrir ces collections à de nouveaux publics.

D’une superficie de 30 000 mètres carrés, le Centre Pompidou Francilien n’est pas seulement un espace de réserves. Il a été pensé comme une “fabrique de l’art”, à la fois un pôle d’excellence pour la conservation et la restauration des œuvres des collections du Musée national d’art moderne et du Musée national Picasso-Paris, mais aussi un nouveau lieu de diffusion culturelle et de création profondément ancré dans son territoire.

“Profondément ancré dans son territoire, ouvert sur les horizons les plus divers, espace de vie, de rencontre, d’apprentissage et de découverte, ce lieu inédit, au croisement des disciplines, sera celui de la célébration artistique quotidienne dans une proximité inégalée avec les œuvres” Laurent Le Bon, Président du Centre Pompidou

  • Une programmation inclusive

Ce nouveau lieu, dont les travaux débuteront au Printemps 2024, accueillera les réserves des deux institutions mais également des expositions, des ateliers, des rencontres, des spectacles, des projections et des performances.

Sa programmation inclusive et pluridisciplinaire permettra aux publics franciliens de devenir acteurs de leur expérience de l’art et d’en découvrir de nombreuses approches originale.

Avec la présence de 140 000 œuvres du Centre Pompidou et de 10 000 œuvres du Musée national Picasso-Paris ainsi que celle des différents métiers de la conservation, de la restauration et de la médiation, le Centre Pompidou Francilien permettra de proposer de nouvelles formes de rencontre entre l’art et le public.

Conçue en complicité avec les acteurs culturels du territoire francilien, la programmation sera accompagnée de logiques de médiation renouvelées, adressées à tous les types de publics.

“Ce projet engagé en 2018 fait suite à la volonté commune des deux établissements de concevoir et gérer de façon pérenne leurs réserves et leurs activités de conservation, missions essentielles de nos musées. Plus qu’une mutualisation d’espace, c’est un partage et une mise en commun des forces et atouts de nos deux institutions pour avancer dans les domaines innovants de la recherche physique, mais aussi historique des œuvres” Cécile Debray, Présidente du Musée national Picasso-Paris

c
  • Au cœur d’un parc

Comme le Centre Pompidou s’ouvre à la ville par sa Piazza, le Centre Pompidou Francilien se déploie en direction du parc de la Blanchette et de son lac par une promenade arborée. Sa façade, ses grandes coursives en bois, son emmarchement végétalisé, son reflet dans le lac… se font les marqueurs d’un nouveau dialogue entre nature et culture.

Conçu par l’agence parisienne PCA-STREAM Philippe Chiambaretta Architecte, le Centre Pompidou Francilien – Fabrique de l’Art / Musée national Picasso-Paris est un bâtiment au double visage : 

. côté pile, le coffre, un monolithe clos, laissant pénétrer une lumière naturelle contrôlée dans les ateliers, de façon à assurer les meilleures conditions de conservation et de restauration à deux des plus grandes collections d’art moderne au monde ;

. côté face, un profil accueillant et ouvert, pour rassembler un nouveau public francilien autour des collections et des métiers, poursuivant ainsi la philosophie avant-gardiste du projet de Renzo Piano et Richard Rogers.

  • Des espaces multidisciplinaires

La terrasse ombragée du café-librairie, qui accueillera les visiteurs, se prolongera en gradins paysagers vers le lac.

Les espaces d’exposition du premier étage, ouverts au public, jouiront d’une coursive en bois permettant de contempler le parc.

Au deuxième étage, un vaste belvédère dominant la canopée accueille des événements publics. L’escalier en bois qui reliera en façade la coursive au belvédère panoramique évoque l’emblématique « Chenille » du Centre Pompidou.

Les proportions du bâtiment, dont la longueur est proche de celles du Centre, participent de cette évocation lointaine, notamment lorsqu’il se dédouble en se reflétant dans le lac.

  • Une ambition durable

L’audace du Centre Pompidou historique est réinventée pour le Centre Pompidou Francilien – Fabrique de l’Art / Musée national Picasso-Paris au prisme d’une nouvelle conscience de la fragilité des écosystèmes naturels et humains.

Sa conception responsable passe par l’optimisation des ressources et l’intégration de matériaux biosourcés et pérennes, notamment le bois pour l’exostructure et une partie des charpentes et planchers. Le choix d’un bâtiment compact permet de réduire le volume de matériaux et les dépenses énergétiques, qui sont compensées par près de 2 000 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture.

La trame cubique de 9 m de côté, identique sur les trois niveaux, permet une excellente flexibilité, modularité et évolutivité des espaces dans le temps, gage de durabilité.

Les travaux débuteront en mai 2024,

  • Un financement mixte

Pour réaliser ce projet, le Centre Pompidou a contracté un marché de partenariat portant sur le financement partiel, conception construction, exploitation et maintenance d’un bâtiment pour la gestion et la conservation des collections du Centre Pompidou, pour une durée de 25 ans à compter de la livraison du projet.

Le coût d’investissement total s’établit à 105 M€ HT.

Le groupement signataire est constitué de VINCI Construction (mandataire), VINCI Energies
France et PublicImmo Reim.

Le projet est rendu possible grâce au partenariat noué avec la région Île-de-France (qui apporte 20 millions d’euros), le département de l’Essonne, la communauté d’agglomération Paris-Saclay et la Ville de Massy, avec le soutien de l’État.

  • Programme de préfiguration

En préfiguration de ce projet et en collaboration avec les acteurs locaux, culturels, universitaires, scolaires et associatifs, le Centre Pompidou propose depuis 2019 une programmation qui irrigue l’ensemble du territoire de l’Île-de-France.

Ces actions – qu’il s’agisse de présenter des œuvres de la collection, de faire circuler des dispositifs de médiation, d’expérimenter de nouvelles pratiques artistiques ou de nouer des partenariats de recherche et de formation avec le monde universitaire – sont autant d’événements et d’occasions de partir à la rencontre des publics franciliens et de tisser des liens étroits avec les acteurs du territoire. (ARTICLE CLIC: D’avril à août 2022, le Centre Pompidou essaime ses activités artistiques sur le territoire francilien)

Le projet en quelques chiffres

Un pôle de conservation et de création de 30 000  m²

dont 22 000 m² dédiés au Centre Pompidou

dont 2 000 m² dédiés au Musée national Picasso-Paris

dont 3 000 m² d’espaces culturels et d’accueil

et 3 000 m² de terrasses accessibles au public.

www.centrepompidou.fr/fr/le-centre-pompidou/action-territoriale/un-nouveau-pole-de-conservation-et-de-creation

SOURCES: Centre Pompidou (CP), Musée Picasso Paris, ville-massy.fr, PCA-Stream

PHOTOS: PCA-Stream

Date de première publication: 12/07/2023

Le Centre Pompidou et le Musée Picasso Paris sont membres du CLIC

banner malaga juin 2024

Laisser un commentaire