Le Musée Granet d’Aix en Provence intègre des créations NFT à une exposition et à sa collection

En ce début d’année 2023, le musée Granet interroge cette la création numérique pour tenter de définir une filiation entre l’Histoire de l’Art, les formes artistiques issues de l’art numérique (réalité augmentée, Intelligence artificielle, art vidéo, …) et leur diffusion sous forme de NFT et dans le métavers. Avec l’exposition d’art numérique « Sphère code cylindre », proposée du 5 au 22 janvier 2023 prolongée jusqu’en mars 2023, le public est invité à plonger dans les collections du musée Granet réinterprétées par 8 artistes issus du Net Art et de l’art contemporain. Initiée et produite dans le cadre de la biennale d’Aix-en-Provence « Une Cinquième saison » et en partenariat avec l’Ecole supérieure d’Art d’Aix, cette exposition donne également l’occasion au musée d’intégrer dans sa collection ses premières créations NFT.

Par le biais de dispositifs numériques exposés dans les salles d’expositions temporaires du musée Granet, 8 artistes s’emparent des différentes problématiques liées aux collections permanentes et de l’objet même du musée Granet. En s’associant à l’Ecole supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, cet événement implique 4 artistes, jeunes ou anciens diplômés, fleurons de la création locale.

  • La collection du musée réinterprétée

L’exposition propose de mettre en lumière les différents points de vue des artistes de toutes générations sur l’art digital et les NFT.

Ainsi, Pierre Pauze fait dialoguer directement les œuvres de la collection du musée Granet dans un musée virtuel (métavers), Ismaël Joffroy Chandoutis explore les problématiques de restauration des œuvres, Grégory Chatonsky évoque la contrefactualité des oeuvres et leur prolongement possible en intelligence artificielle; Albertine Meunier utilise le NFT comme un médium d’une oeuvre physique et non comme un multiple.

L’exposition présente également les dispositifs sonores d’Anais Ghedini, qui immergent dans l’esprit des lieux et les bruits du musée, Cédric Caprio quant à lui détourne Excel de sa fonction initiale pour créer des images numériques à la manière des impressionnistes. Gauthier Le Rouzic dénonce les conséquences de la perte de données d’un fichier source à chaque étape de sa numérisation, enfin Rémi Lecussan introduit une réflexion transversale sur l’histoire de la production d’images et de paysages, de la peinture à l’art numérique.

  • « Sphère code cylindre »

Le titre « Sphère code cylindre » fait référence à la citation célèbre de Paul Cezanne qui amorce la révolution picturale entamée fin XIXe tout en faisant allusion à l’écriture informatique.

« Comme une préfiguration de l’art numérique, Cezanne n’a cessé de chercher une autre représentation du réel. Internet quant à lui a mené au développement des principes d’intelligence artificielle, de réalité virtuelle et plus récemment du métavers. Cette dernière révolution technologique vient interroger dans l’exposition une réflexion plastique autour des enjeux de représentation et d’extension du réel » explique le musée Granet.

  • La collection du musée enrichie

Ce projet pilote, en partenariat avec la Tezos Foundation, permet au musée Granet de faire un premier pas dans le Web 3.0, en présentant une exposition exclusivement consacrée à l’art numérique et en enrichissant sa collection.

Les NFT de l’exposition seront édités dans le cadre de l’exposition en 2 exemplaires: une édition 1/2 pour le musée et une édition 2/2 pour l’artiste. Le Musée Granet devient ainsi la première institution muséale publique française à incorporer des œuvres NFT dans sa collection.

La création du Wallet du musée est rendue possible grâce au partenariat de l’entreprise française Ledger.

  • Un programme de conférences

Cette exposition s’est accompagnée de tables rondes et conférence les jeudis 19 et vendredi 20 janvier 2023, organisées avec la biennale des imaginaires numérique, Chroniques et l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence (ESAA).

. Jeudi 19 janvier 2023 de 10h30 à 12h – Table ronde, amphithéâtre de la Manufacture, 8/10 rue des Allumettes à Aix-en-Provence. « L’exposition d’art numérique et de NFT au musée Granet : un projet pilote qui expérimente les liens entre une institution publique et le web 3.0″

Modérée par Delphine Ract Madoux, consultante en ingénierie culturelle et commissaire de l’exposition Sphère, code, cylindre. Avec : Anne-Laure Janaczek, directrice du développement numérique au Ministère de la Culture, Paméla Grimaud, conservateur du patrimoine, musée Granet, Barbara Satre, directrice de l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, Ombeline Rosset, curatrice pour la plateforme de vente Objkt (Blockchain Tezos) et Pierre Pauze, artiste plasticien

. Vendredi 20 janvier de 10h à 11h30  Table ronde, amphithéâtre de la Manufacture, 8/10 rue des Allumettes à Aix-en-Provence. « Que faire des NFT ? »

Modéré par Adrien Cornelissen, auteur et journaliste spécialisé dans les arts numériques.
« Dans les secteurs de l’art et de la culture, le sujet des NFT laisse peu de professionnel indifférents. Souvent polarisés entre technophobie et technophilie, les prises de parole manquent trop souvent de nuances pour saisir les subtilités des mutations engendrées – économiques d’abord, mais aussi sociales, écologiques et artistiques. Pourtant cette « tokenisation » pourrait durablement faire bouger les lignes de la création. Comment les professionnels de l’art et de la culture peuvent tirer profit des NFT et franchir le pas (ou non), en âme et conscience ? »

. Vendredi 20 janvier à 17h – Conférence, musée Granet, place Saint-Jean de Malte à Aix-en-Provence
« Les NFT et le web3 »

Par Albertine Meunier. Albertine Meunier pratique l’art dit numérique depuis 1998 et utilise Internet comme matériau de création. Elle explore l’essence d’une poésie, d’une esthétique du numérique et des réseaux. Elle cultive les formes simples, minimales, semblant parfois « bricolées », volontairement loin de l’hyper- technicité de certains dispositifs numériques. Ces travaux questionnent, autant de manière critique que ludique, les grands acteurs de l’internet tel que Google, Twitter ou Facebook et le nouveau monde qui nous entoure. Albertine Meunier tente dans ses recherches et création à révéler l’invisible ou la poésie des choses numériques. Nommée Chevalier de la Légion d’Honneur en 2016, le travail d’Albertine Meunier a fait l’objet de nombreuses expositions notamment au Centre Pompidou, à la Cité des Sciences et de l’industrie, au collège des Bernardins ou encore à la Bibliothèque nationale de France.

Informations pratiques

Exposition « Sphère code cylindre »

NFT et art numérique

Du 5 au 24 janvier 2023, prolongée jusqu’au 5 mars 2023.

Du mardi au dimanche de 12h à 18h
Accès à l’exposition inclus dans le droit d’entrée au musée Granet.

Avec les artistes Cédric Caprio, Grégory Chatonsky, Anaïs Ghédini, Ismaël Joffroy Chandoutis, Rémi Lecussan, Gauthier Le Rouzic, Albertine Meunier et Pierre Pauze.

SOURCES: Musée Granet, presse

PHOTOS: Musée Granet, artistes

PHOTO du carrousel: une des créations NFT entrées dans la collection du Musée Granet

Date de première publication: 25/01/2023

Le Musée Granet est membre du CLIC

Laisser un commentaire