NFT: le musée Rops de Namur, l’ICA de Miami et le Belvedere de Vienne y vont tandis qu’une descendante d’Hilma af Klint s’y oppose

Le musée Félicien Rops de Namut va vendre son premier NFT inspiré d’un de ses chefs d’œuvre, le créateur de NFT, Yuga Labs, va faire don d’un NFT à l’Institute of Contemporary Art de Miami, le Belvedere Museum de Vienne va vendre ses jetons du « Baiser » aux Philippines et en Asie. Au moment où des musées initient ou poursuivent leur projet NFT, une descendante d’Hilda af Klint s’oppose à la commercialisation de jetons inspiré par des œuvres de l’artiste suédoise sur la plateforme de Pharrell Williams.

  • Le musée Félicien Rops de Namur vendra des reproductions de son chef d’œuvres en NFT

La start-up belge Artts a annoncé avoir signé un contrat avec le musée Félicien Rops de Namur afin de réaliser une série de 33 NFT de la peinture « la Dame au pantin ». 

Lancée il y a un an, la jeune société s’est spécialisée dans la création de NFT représentant en très haute résolution et en numérique les œuvres d’artistes. « Via cette technologie, nous pouvons créer de nouvelles séries numérotées, des pièces numériques uniques qui sont donc monétisables par les artistes », explique au site lecho.be François Toussaint, fondateur d’Artts.

La start-up est parvenue à convaincre le musée Félicien Rops de lui confier la « Dame au pantin », l’une des œuvres les plus emblématiques du peintre namurois. L’aquarelle, réalisée en 1885 par Félicien Rops, était destinée à illustrer sa version du roman « Son altesse la femme » d’Octave Uzanne. L’œuvre a été acquise en 1997 par le Fonds du patrimoine de la Fondation Roi-Baudouin, puis mise en dépôt au Musée Félicien Rops.

« Nous l’avons numérisée en haute définition et en avons réalisé 33 exemplaires uniques », explique François Toussaint.

Chaque exemplaire est proposée à la vente à 499 euros.

Outre l’illustration en très haute définition, une série de contenus exclusifs sont compris dans le prix. « La volonté était d’associer du physique avec des expériences uniques », telles qu’une visite exclusive du château où a vécu le peintre ou une vidéo explicative d’une quinzaine de minutes, réalisée avec des experts.

Pour le projet de « la Dame au pantin », 80% des revenus reviendront au musée qui compte utiliser les revenus pour financer ses travaux d’agrandissement.

Une fois achetée, l’œuvre pourra être revendue sur le marché secondaire avec potentiellement une plus-value. « Nous avons toutefois limité les possibilités de revente aux plateformes qui prévoient de reverser 5% des bénéfices de chaque revente à l’artiste ou dans ce cas-ci au musée » précise la société.

En plus du Musée Rops, Artts a également signé un accord avec la Fondation Roi Baudouin, ayant-droit du dessinateur de bandes dessinées Didier Comès (décédé en 2013), pour qui la start-up propose déjà la vente des planches originales sous forme NFT. Une partie des revenus de la vente servira à financer la restauration des planches originales qui se sont gondolées avec le temps.

  • Yuga Labs fera don d’un CryptoPunk NFT à l’Institut d’art contemporain de Miami

Le 15 novembre 2022, le créateur de NFT, Yuga Labs, a annoncé qu’il allait faire don de CryptoPunk #305 à l’Institute of Contemporary Art de Miami.

CryptoPunk #305Le NFT, choisi en référence à l’indicatif régional de Miami, présente une image pixélisée d’une femme avec un bob blond portant un casque de réalité virtuelle. L’illustration numérique est l’un des 10 000 NFT de la collection CryptoPunks, que Yuga a acquis auprès de Larva Labs l’année dernière.

L’Institut d’art contemporain de Miami ajoutera CryptoPunk #305 à sa collection le 3 décembre 2022 et il restera visible pour les visiteurs jusqu’à la fin de l’année.

L’IAC Miami est l’un des premiers musées à avoir intégré les NFT dans sa collection, lorsqu’il a reçu en 2021 le jeton CryptoPunk # 5293 de la part de l’investisseur et administrateur du musée Eduardo Burillo.

« La collection d’ICA Miami reflète l’art et les idées qui définissent notre moment présent et font avancer les conversations culturelles », a déclaré le directeur artistique d’ICA Miami, Alex Gartenfeld.

Le don de Yuga Labs à ICA Miami est le premier de son projet Punks Legacy, qui vise à faire don et à installer plusieurs autres CryptoPunks dans des musées d’art contemporain du monde entier. La société proposera également aux musées des ressources sur l’éducation au Web3, l’histoire de l’art crypto, la sécurité crypto et les meilleures pratiques NFT.

En avril 2022, l’Institut d’art contemporain de Miami (ICA Miami) avait lancé sa propre plateforme NFT. (ARTICLE CLIC: L’Institut d’art contemporain de Miami ICA lance sa propre plateforme NFT)

  • Le Belvedere Museum s’associe à la plateforme Artifract pour vendre le NFT du baiser en Asie

En janvier 2022, le musée du Belvédère de Vienne a lancé la commercialisation de 10 000 jetons NFT du chef-d’œuvre historique « The Kiss », pour célébrer la Saint-Valentin. (ARTICLE CLIC: Le musée du Belvédère de Vienne vend des NFT du Baiser de Gustav Klimt pour la Saint-ValentinPrès d’un an plus tard, la vente avait attiré 1 800 acheteurs sur la plateforme Opensea. Le 23 novembre 2022, le Belvedere Museum a annoncé une collaboration avec ARTIFRACT, la première plate-forme NFT des Philippines pour promouvoir les jetons du « baiser » en Asie.

Le musée de Vienne qui possède la plus grande collection au monde de peintures de Gustav Klimt souhaite ainsi développer sa marque en Asie et générer de nouveaux revenus.

La collaboration entre Artifract et Belvedere, soutenue par la section commerciale de l’ambassade d’Autriche à Manille, est la première initiative internationale de la société de Manille et le premier partenariat de ce type en Asie.

Une des « portions » de l’œuvre NFT © Belvedere, Vienna

« Le Baiser » de Klimt sera le premier projet d’Artifract avec le musée. À partir de décembre 2022, les NFT « The Kiss » seront distribués via Artifract et frappés sur thekiss.art.

Wolfgang Bergmann, directeur financier du Belvedere, a expliqué : « Artifract est un partenaire idéal pour la promotion internationale de notre projet NFT « The Kiss », car il nous permet d’atteindre les acheteurs d’art contemporain aux Philippines et dans les environs. Les Philippins sont bien connus en Autriche pour leur vif intérêt pour l’art, en particulier le travail de Gustav Klimt. Par conséquent, nous visons à les inspirer avec nos objets de collection uniques et exclusifs ».

  • La famille de Hilma af Klint s’oppose au projet NFT

Quelques jours après l’annonce d’un partenariat entre l’éditeur Stolpe Publishing, Acute Art et la plateforme GODA de Pharrell Williams (ARTICLE CLIC: GODA, la plate-forme Web3 de Pharrell Williams et Nina Chanel Abney, commercialise le « temple » d’Hilma af Klint en NFT) pour que les œuvres de la série « Paintings for the Temple » d’Hilma af Klint soient transformées en NFT vendus aux enchères, une descendante d’af Klint a condamné le projet dans une interview au site Hyperallergic, publiée le 15 novembre 2022.

« Même si vous ne croyez pas aux esprits, tout le monde porte des croyances spirituelles et des aspirations à quelque chose de plus élevé dans la vie », a déclaré Hedvig Ersman, la petite-fille du neveu d’af Klint, Erik af Klint. « Les peintures de Hilma af Klint nous parlent de cela… Qu’elles soient monétisées et vendues comme un NFT, cela va complètement à l’encontre de la volonté de Hilma af Klint. »

Hedvig Ersman fait valoir qu’af Klint considérait sa série comme un projet spirituel profond et avait insisté pour que les œuvres soient conservées ensemble et ne soient vues par le public que deux décennies après sa mort. Elle estime que peintures de la série « Temple » n’ont jamais été destinées à être vendues, et les versions physiques des œuvres ne le seront jamais. Elles ont été confiées à la Fondation Hilma af Klint, une organisation à but non lucratif basée en Suède.

La prise de position de l’héritière ne semble pas avoir arrêté la vente NFT sur la plateforme GODA. 

Le 12 novembre 2022, un article paru dans The Art Newspaper révélait que 3 membres de la Fondation travaillent également pour la société mère de Stolpe Publishing, qui a récemment publié le catalogue raisonné de Klint et à travaillé avec Acute Art, sur l’expérience VR et AR, et le projet NFT.

SOURCES: presse

PHOTOS: divers

PHOTO du carrousel: la série de NFT CryptoPunks (c) Yuga Labs

Date de première publication: 25/11/2022

Laisser un commentaire

Club Innovation et Culture France

Bonjour

A l’occasion de ses 10 ans, le CLIC France vous propose une nouvelle version de son site web.

Celui-ci sera prochainement enrichi de nouveaux contenus et services.

Si vous souhaitez être tenu informé de l’actualité du CLIC France et des futures évolutions de son site web, nous vous invitons à vous inscrire à notre newsletter.

L’équipe du CLIC France