DOSSIER / Accessibilité dans le patrimoine: les nouvelles opportunités du numérique (10/08/2017)

Applications audioguide en L.S.F, modélisation 3D des œuvres, robots… le CLIC France réunit dans un dossier les projets innovants visant à une meilleure accessibilité des publics, ayant fait l’objet d’articles sur le site depuis novembre 2011. 

Le 19 juin 2017 la thématique de l’accessibilité des personnes en situation de handicap et du numérique a de nouveau marqué l’actualité lors du 11ème Forum européen de l’accessibilité numérique organisé par BrailleNet. Cette édition a exploré le rôle que les technologies numériques peuvent jouer pour garantir le caractère inclusif de notre paysage culturel. Le CLIC France était partenaire de cet événement. (Lire l’article du CLIC France : 19 juin 2017: 11ème Forum européen de l’accessibilité numérique, au service d’une culture plus accessible). Le 31 mai 2016, le CLIC France a également consacré son atelier 32 à la problématique de l’accessibilité dans le patrimoine (Atelier #32 « Les nouveaux outils numériques pour l’accessibilité des musées et monuments »: compte-rendu)

Les dispositifs numériques multi-handicaps

Les dispositifs numériques handicap visuel 

Les dispositifs numériques handicap auditif

Les dispositifs numériques handicap physique

Bannière 4

Les dispositifs numériques multi-handicaps

  • Cité du vin: le compagnon de voyage (juin 2016)

Chaque visiteur se voit remettre un « compagnon de voyage », outil mobile destiné à accompagner sa visite. De manière à faciliter la découverte du parcours pour les visiteurs en situation de handicap, le compagnon de voyage propose des fonctionnalités d’audiodescription, des adaptations visuelles et textuelles des dialogues et des commentaires afin de mieux accompagner les handicaps visuels, auditifs ou cognitifs.

  • Centre des Monuments nationaux: projet d’une borne d’accès aux personnes en situation de handicap (avril 2016)

Le Centre des monuments nationaux s’est rapproché de l’Ecole centrale d’électronique (ECE) afin de conduire un projet étudiant avec des élèves-ingénieurs, ayant pour objectif la conception d’une borne dédiée à l’accueil des personnes en situation de handicap dans les monuments du réseau. Le cahier des charges comprend la volonté de s’adapter aux cinq types de handicap (personnes à mobilité réduite, déficients visuels, sourds et malentendants, déficients intellectuels), tant en travaillant l’ergonomie de la borne que son contenu.

Ce partenariat, lancé en septembre 2015, aboutira sur la création d’un prototype fonctionnel en avril 2016, qui sera testé par la suite dans le site des mégalithes de Locmariaquer.

  • Panthéon: une exposition particulièrement accueillante (Paris, mai 2015)

Pour l’exposition « Quatre résistants », le Panthéon s’est doté d’outils innovants, avec un audioguide adaptée aux publics déficients visuels, un parcours de visite et des dispositifs numériques et multimédia. L’exposition a également été conçue pour être intégralement accessible aux personnes en situation de handicap physique grâce à un élévateur.

Les portraits des quatre personnalités honorées, reproduits en dessins noir et blanc et en reliefs tactiles sont présentés aux visiteurs mal et non-voyants de l’exposition. L’exposition met à disposition des ordinateurs pour accéder plus facilement aux commentaire. Ils proposent des visites conférences en langue des signe Français ainsi que des animations adaptées aux visiteur en situation de handicap mental. (Le numérique redonne vie aux quatre résistants qui entre au Panthéon)

Résistant

  • Musée du quai Branly, Semaine de l’accessibilité 2014 (Paris, nov 2014)

Conçu spécialement pour la Semaine de l’accessibilité, un Espace multi-sensoriel dédié au Mexique expose un fac-similé de la Statue Tlaloc, un rideau de pluie, ainsi que des dispositifs sonores, olfactifs, tactiles.

Dans le cadre de l’exposition Mayas, Révélation d’un temps sans fin, plusieurs dispositifs sont proposés : vidéo de synthèse en LSF, synthèses des textes en gros caractères et en « Facile à lire et à comprendre » et reproductions tactiles d’oeuvres avec commentaire audio.

Dans le Salon de Lecture Jacques Kerchache, une Galerie tactile invite à découvrir et toucher une sélection de fac-similés d’oeuvres du musée et d’ouvrages en braille. L’application Les experts quai Branly sur I-pad en LSF, sous-titrée et sonorisée, fait découvrir aux enfants malentendants ou non les arts et culture des 4 continents présentés au musée, à travers des jeux et des commentaires.

Un guide d’exploration ainsi qu’une maquette tactiles et sonores et des audio-guides proposent un accompagnement spécifique aux personnes handicapées dans leur parcours du musée. (Semaine de l’accessibilité 2014: le musée du quai Branly présente de nouveaux outils numériques)

Musée-Quai-Branly-Semaine-de-l-accessibilite-au-musee-du-quai-Branly_large

 

Les dispositifs numériques handicaps visuel

  • Une nouvelle expérience de visite au Musée Ara Pacis  de Rome (mars 2017)

Depuis le 7 mars 2017, le musée Ara Pacis de Rome propose à ses visiteurs malvoyants et aveugles une expérience multi-sensorielle inédite. Cette visite permet de découvrir des œuvres originales ou leurs répliques par le toucher et en même temps d’écouter les descriptions audio des zones explorées. (Le musée Ara Pacis de Rome lance une nouvelle expérience numérique pour les visiteurs malvoyants et aveugles)

  • Une saison culturelle autour du Moyen-âge pour les visiteurs déficients visuels dans 8 institutions culturelles françaises (mars 2017)

Du 7 décembre 2016 au 6 juillet 2017, 8 institutions culturelles françaises proposent une saison culturelle autour du Moyen Âge composée de parcours destinés aux visiteurs déficient visuels. Plus de 15 activités sont ainsi offertes par la Cité des sciences, la Cité de l’architecture et du patrimoine, la Bibliothèque Nationale de France, le Musée de Cluny, les Archives nationales, le Centre des monuments nationaux, l’Institut du Monde Arabe et l’Unité d’archéologie de Saint-Denis. (Jusqu’au 6 juillet 2017, 8 institutions culturelles françaises proposent une saison médiévale destinée aux visiteurs déficients visuels)

Deborah Tramentozzi testant le nouveau accessible du Ara Pacis Museum de Rome © Antenna and Tooteko
Deborah Tramentozzi testant le nouveau accessible du Ara Pacis Museum de Rome © Antenna and Tooteko
  • Un parcours culturel organisé par le Théâtre de l’Aquarium, le Musée du Louvre et La Colline – Théâtre National (mars 2017)

Du 25 février au 31 mars 2017, le Théâtre de l’Aquarium, La Colline – Théâtre national et le Musée du Louvre ont imaginé un parcours culturel inédit dédié aux spectateurs aveugles ou malvoyants en partenariat avec le CRTH (Centre Recherche Théâtre Handicap) et Les Souffleurs d’Images. (Le Théâtre de l’Aquarium, le Musée du Louvre et La Colline – Théâtre National s’associent pour rendre les Mythes plus accessibles)

  • Des photos en relief et en braille offertes aux visiteurs du Musée de l’Elysée de Lausanne (octobre 2016)

Le jeudi 13 octobre 2016, à l’occasion de la Journée mondiale de la vue, le Musée de l’Elysée (Lausanne) a lancé le projet « L’art pour tous : des photographies à toucher ». Un nouvel outil de médiation qui rend une sélection d’œuvres phares de la collection du musée devient accessible pour un public de non et malvoyants. Ce projet novateur met à profit les nouvelles technologies et favorise l’exploration de la photographie par le toucher. (Le musée de l’Elysée (Lausanne) offre des photos en relief et en braille pour ses visiteurs malvoyants)

  • Un guide audio au Andy Warhol Museum pour impliquer les visiteurs (octobre 2016)

Le 25 octobre 2016, le Andy Warhol Museum (Pittsburgh) a annoncé le lancement de son nouveau guide audio destiné aux visiteurs non et mal-voyants. « Out Loud » a été développé en collaboration avec le Studio Innovation de l’institution publique Carnegie Museums. (Le Warhol Museum lance un nouveau guide audio pour mieux impliquer les visiteurs non et mal-voyants)

  • Le « Baiser » de Klimt imprimé en 3D (octobre 2016)

Depuis le 12 juillet 2016, le public peut toucher du doigt le Baiser de Gustav Klimt grâce à une reproduction en 3D de l’œuvre, conservée par le musée du Belvédère, à Vienne (Autriche). Le tableau ainsi sculpté est destiné en premier lieu aux déficients visuels. Cette reproduction en relief et en miniature de la célèbre toile est munie de capteurs qui déclenchent des commentaires audio quand ils sont effleurés. (Le « Baiser » de Klimt imprimé en 3D pour être accessible aux non-voyants dans les salles du Belvédère)

  • L’exposition  » Révélations » du musée Crozatier et ses œuvres tactiles (mai 2016)

Un tableau provoque une émotion. On le regarde, on l’interprète, on le comprend. Il nous touche. Mais, qu’en est-il si on est malvoyant ? Le dispositif innovant « Toucher le musée Crozatier  » comble ce manque en proposant une image tactile d’une des œuvres présentées dans l’exposition « Révélations », installée à l’Hôtel-Dieu au Puy en Velay du 4 mai au 2 octobre 2016. L’image tactile est le fac-similé d’un tableau dont les traits sont en relief (généralement 1 mm) et qui peuvent être perçus avec les doigts. (L’exposition « Révélations » du musée Crozatier (Puy en Velay) propose à ses visiteurs malvoyants de toucher une toile en relief)

  • Reproductions 3D de Van Gogh et Monet (décembre 2015)

Le 3 décembre 2015, Verus Art, créateur du premier programme commercial de  numérisation 3D numérisé de chefs d’oeuvre de la peinture, a annoncé avoir signé son premier accord de coopération du musée avec la Galerie nationale du Canada. Verus Art reproduira en très haute résolution 3D et commercialiser une série de chefs-d’œuvre de la collection du musée, en utilisant une nouvelle technologie brevetée qui reproduit fidèlement la couleur, la texture et le trait des coups de pinceau de l’artiste.

Une personne aveugle touche la reproduction 3D de l'oeuvre vde Van Gogh (c) Verus Art
Une personne aveugle touche la reproduction 3D de l’oeuvre de Van Gogh (c) Verus Art

Les reproductions en haute fidélité réalisées par Verus Art vont également permettre à des mécènes, amateurs d’art et étudiants de vivre l’expérience de la sensation visuelle et tactile du coup de pinceau original d’un artiste. Le partenariat avec Verus Art va permettre à la Galerie nationale du Canada de rendre sa collection plus accessible au public et d’améliorer les programmes d’éducation existants. Pour le moment deux tableaux ont été recréés de cette manière: « Iris » de Vincent Van Gogh et « La Mer Agitée » de Monet. 

  • Unseen Art pour toucher Mona Lisa (Finlande, nov 2015)

Unseen Art : Imaginez ne pas savoir à quoi ressemblent Mona Lisa ou les tournesols de Van Gogh. Imaginez en avoir entendu parler toute votre vie sans jamais n’avoir pu les voir vous-même. Pour des millions de personnes aveugles, c’est une réalité”. Telle est le thème de la campagne d’Unseen Art(“L’Art Inaperçu”), un projet porté par une entreprise finlandaise qui veut mettre le développement de l’impression en 3D au profit des malvoyants. L’objectif est ainsi de reproduire les toiles incontournables de l’histoire de la peinture, en trois dimensions, pour permettre aux aveugles d’apprécier ces oeuvres en les touchant. (Oeuvre en 3D pour enrichir l’expérience des visiteurs aveugles et malvoyants : un nouveau projet finlandais)

unseen-art-joconde-575x411

  • Tri-D: l’art en relief (Lille, mai 2015)

La start-up lilloise Tri-D développé un projet permettant aux déficients visuels d’appréhender l’art et le monde qui les entoure. Cette expérimentation de l’impression 3D dans un contexte muséal va se dérouler prochainement au LaM, Lille Métropole musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut à Villeneuve d’Ascq. (Une start-up lilloise souhaite implanter des reproductions 3D dans les musées)

start up lilloise

  • Fondation EDF, Musée d’art moderne de la ville de Paris et musée du Sport de Nice: transcription des commentaires en braille et qrcode (avril 2015)

La Fondation EDF a décidé de soutenir deux initiatives dans le Musée d’art moderne de la ville de Paris et dans le musée du Sport de Nice. Afin de favoriser l’accès des publics handicapés mal et non voyant, grâce à une transcription des commentaires en braille, une transcription en gros caractères. L’exposition propose également un QR Code pour une diffusion d’un message audio en mode déambulatoire ainsi qu’une une prise jack standard pour laisser les utilisateurs utiliser leurs propres casques. Deux actions de mécénat qui viennent prouver que « la solidarité reste la priorité de l’action de la Fondation ». (La fondation EDF soutient deux initiatives pour les rendre les musées (plus) accessible aux personnes handicapées)

EDF

  • Museo Prado de Madrid, toucher les oeuvres d’art (Madrid, mai 2014)

Au Museo Prado de Madrid, les aveugles peuvent découvrir pour la première fois des tableaux de maître en les touchant. Des œuvres d’arts majeures de la collection qui se révèlent de manière inédite non par la vue mais par le toucher. (Le Museo Prado de Madrid encourage les malvoyants à toucher 6 de ses oeuvres)

Prado-expo-toucher-2-575x383

  • la Semitour Dordogne lance un audioguide pour aveugles et malvoyants (juin 2013)

Le Cloître de Cadouin, un des 15 lieux de Dordogne gérés par la Semitour, vient de lancer un audioguide pour aveugles et malvoyants. Il s’agit d’un des premiers « audioguides tactiles et audiodescriptifs » pour une destination touristique française. (Cloître de Cadouin: la Semitour Dordogne lance un audioguide pour aveugles et malvoyants)

  • Le projet Midas Touch, l’impression 3D, de peinture pour les malvoyants. (Grèce, 2013)

Le projet « Midas Touch » expérimenté par un étudiant Grec de Harvard propose une reconstitution d’oeuvres en deux dimension et demi,  cela permet d’offrir enfin aux personnes malvoyantes une réelle expérience de la signification et des émotions que peut révéler une peinture. (Avec le projet Midas Touch, l’impression 3D offre une expérience inédite de la peinture pour les malvoyants)

midas-touch-team

Les dispositifs numériques handicaps auditif

  • Signly, l’application muséale conçue pour les visiteurs sourds (août 2017)

« Signly » une application qui donne aux visiteurs sourds l’accès aux informations muséales en langue des signes a gagné le prestigieux prix britanniques de l’accessibilité muséale, le Jodi Awards, le 27 juin 2017. L’application « Signly«  a été développée en collaboration avec le Roald Dahl Museum, à Manchester. (Le prix britannique de l’accessibilité attribué en 2017 à Signly, l’application muséale conçue pour les visiteurs sourds)

  • Maisons comtoises, visite en L.S.F (Nancray , Juillet 2015)

Les maisons comtoises ont mis en place des visites en  L.S.F (Langue des Signes Française), en L.P.C (Langage Parlé Complété), des sous-titrages et visites en audiodescription sous forme de balades contées, permettant de raconter à tous les publics l’histoire du musée, de ses maisons et des objets qu’elles renferment. L’audiodescription indique les éléments manipulables. Des tablettes sont également mises à la disposition des personnes en fauteuil roulant qui souhaiteraient faire une visite à 360° des pièces des maisons auxquelles elles n’auraient pas accès. (Avec leur guide de visite numérique TIME, les Maisons comtoises se veulent en avance sur leur temps!)

Time6

  • Musée des Augustins: nouvelle appli en L.S.F (Toulouse, septembre 2014)

La nouvelle application mobile du musée des Augustins de Toulouse propose donc désormais une section en langue des signes qui permet aux visiteurs sourds et malentendants de découvrir 21 chefs-d’œuvre majeurs commentés en LSF. Depuis 2 ans, le musée a ainsi accueilli des visites tactiles ou en LSF, ainsi que des ateliers avec une historienne de l’art et une plasticienne sourde. (Le musée des Augustins de Toulouse lance la V2 de son application incluant des contenus en langue des signes)

musée-augustins-toulouse-Appli_LSFmusée-des-augustins-toulouse-appli-visiteurs-575x575

  • Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP), appli en L.S.F (Montréal, Mars 2015)

Le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) a lancé son application mobile. Elle comprend une visite audioguidée, la géolocalisation par iBeacon et des caractéristiques d’accessibilité particulièrement développées.

L’application comprend la visite autoguidée qui présente la voix de certains des experts et expertes du MCDP qui ont travaillé à la réalisation des galeries et des programmes. L’information est offerte en français, en anglais, en langue des signes québécoise (LSQ) et en American Sign Language (ASL). (Géolocalisation iBeacon, audioguidage, accessibilité… Le Musée canadien pour les droits de la personne lance son application mobile.)

canadian-human-rights-museum-008_mobile_integration-300x300

  • Le musée égyptien de Turin, dispositif GoogleGlass4Lis, un guide visuel en L.I.S (Italie, Novembre 2013)

Les visiteurs sourds et malentendants du musée égyptien de Turin peuvent maintenant accéder à différentes informations, un acteur utilisant la langue des signes italien (LIS) est projetée sur l’écran vidéo intégré dans les lunettes, fournissant ainsi des informations historiques et des explications aux visiteurs sourds tout au long de l’exposition.

Cet outil de médiation numérique permet également, à l’aide d’une commande vocale, de contrôler la diffusion des commentaires, de prendre une photo, d’enregistrer une vidéo et de partager avis et contenus sur les réseaux sociaux. (Le musée égyptien de Turin propose un guide visuel pour les malentendants, utilisant des lunettes Google Glass)

Musée-egyptien-turin-googleglass4lis2

  • Le Musée Magritte, visioguide sur tablette tactile en trois langues des signes L.S.F.B (Franco-Belge), V.G.T (néerlandophone)  et I.S.L (international) (Turin, Novembre 2013)

Le Musée Magritte lance un nouveau visioguide sur tablettes tactiles en trois langues des signes : francophone belge (LSFB), néerlandophone (VGT) et internationale (ISL). Le Musée Magritte rend ainsi 21 de ses œuvres plus accessibles aux personnes sourdes et mal-entendante. En plus des informations « classiques » sur René Magritte et ses œuvres, le guide mêlera théâtre, poésie et histoire de l’art.

 Selon les porteurs du projet, «grâce à cette nouveauté, la population sourde et malentendante pourra, non seulement, acquérir une autonomie et un support de visite adapté mais les utilisateurs entendants se familiariseront également avec les moyens d’expression visuel privilégiés par les personnes sourdes ». (Pour la première fois en Europe, le Musée Magritte propose un visioguide en trois langues des signes)

Magritte-visioguide-lsf-tablette

  • Le Bellevue Arts Museum a équipé ses salles d’une technologie électromagnétique permettant aux visiteur mal-entendant d’accéder à des  commentaires directement sur leurs appareils auditifs (Etat Unis, Août 2012)

Le Bellevue Arts Museum a équipé deux lieux clés : le service des invités, où les visiteurs sont accueillis et l’Auditorium, l’espace principal du musée pour des programmes éducatifs et communautaires.  « In the [hearing] loop » repose sur l’installation d’un simple câble de cuivre installé autour d’une pièce, qui transmet le son d’un microphone électromagnétiquement et directement à l’oreille de l’utilisateur de l’appareil auditif. Aucun équipement supplémentaire n’est nécessaire, le dispositif repose principalement sur la technologie « telecoil » implantée dans plus de 70% des appareils actuels. (Bellevue Arts Museum équipe ses salles pour améliorer l’accessibilité auditive)

bellevue

  • Le musée d’art et d’histoire de Genève, vidéoguide sur tablette (Genève, Novembre 2011)

Le musée d’art et d’histoire de Genève, la Ville de Genève et la Fédération Suisse des Sourds (FSS) ont coopéré dans le cadre du projet «Handicap et culture»  afin de créer un vidéoguide disponible pour les sourds. Cet outil se présentant sous la forme d’une tablette tactile apporte une explication en langue des signes sur une sélection d’œuvres du Musée d’art et d’histoire (MAH). La sélection des œuvres a été faite en fonction de celles déjà présentes sur l’audioguide afin d’offrir les mêmes commentaires à tous les publics.

A cette occasion, certains mots ont dû être créés pour la traduction en langue des signes. Les mots «Rousseau» ou «Apollon» par exemple, faisaient partie de ces mots inexistants chez les sourds: «un nouveau signe a aussi été créé pour désigner le philosophe et écrivain, à savoir le geste de laisser tomber sa perruque car Rousseau n’aimait pas cet accessoire», a expliqué Stéphane Faustinelli, membre de la direction de la FSS. (Le musée d’art et d’histoire de Genève lance un videoguide pour les visiteurs sourds)

videoguide1

Les dispositifs numériques handicaps physique 

  • Robot Norio au Château d’Oiron (Oiron, Novembre 2013 )

Le robot Norio, en service depuis un an au Château d’Oiron (CMN) rend possible la visite du premier étage du monument par des visiteurs en situation de handicap. Présent au rez-de-chaussée, ce visiteur peut visiter l’étage à distance tout en interagissant avec ses amis. Le Projet Norio a remporté le 1er prix Patrimoine et Innovation(s) du Clic France en 2015. (Robots et patrimoine: panorama des usages en France et dans le Monde (22/04/2015))

robot

  • Suitable Technologies, des robots dans 6 musées américains (USA, Mars 2015 )

La société de robotique et téléprésence Suitable Technologies a annoncé avoir conclu un partenariat avec 6 musées américains pour apporter des visites autoguidées grâce a des robots mobile pour les personnes qui sont physiquement incapables de se rendre dans ces musées répartis à travers le pays. (6 musées américains testent la téléprésence pour permettre au public handicapé ou malade d’explorer leurs galeries)

beam-robot-780x4391-575x323

SOURCE: site du CLIC France

Date de première publication: 04/12/2015

Laisser un commentaire