Avec l’exposition « Artistes et Robots », la RMN-GP associe art et intelligence artificielle au Grand Palais

Du 5 avril au 9 juillet 2018, l’exposition « Artistes et Robots » s’installe au Grand Palais et offre la possibilité au public de tester des œuvres créées par des artistes à l’aide de robots et autres algorithmes digitaux de plus en plus intelligents. A cette occasion, la RMN-GP déploie une série d’expériences innovantes.

« Artistes et Robots » s’organise en trois parties : La Machine à créer, L’Œuvre programmée, et Le Robot s’émancipe.

Cette exposition pose la question de l’influence de la technologie sur la création artistique ainsi que celle des limites entre le réel et le virtuel.

Bande-annonce de l’exposition:

Les œuvres (de Tinguely et Schöffer au Memo Akten, ORLAN et Murakami) donnent accès au monde virtuel immersif et interactif ; en trois parties, l’exposition pose les questions de la machine à créer, de l’œuvre programmée et de l’émancipation du robot qui donnerait naissance à une imagination artificielle.

« Pour accompagner la médiation et la communication de cette exposition hors du commun, nous avons envisagé plusieurs dispositifs diversifiés et complémentaires pour engager des publics différents et larges dans la découverte de ces œuvres étonnantes » explique Roei Amit, directeur chargé du numérique du Grand Palais.

Une médiation hors du commun

Pour chacune des trois sections, un commissaire, en pied ou en vidéo, donne aux visiteurs les clés de leur compréhension.

Toutes les œuvres sont accompagnées de cartels explicatifs repris dans le parcours Artistes et œuvres de l’application mobile de l’exposition (téléchargeable gratuitement) ; et, comme beaucoup d’œuvres sont dynamiques, un certain nombre y sont présentées par de courtes vidéos dans le parcours Œuvres en mouvement.

Ces vidéos sont également déployées sur le site Internet et sur les réseaux sociaux. Elles sont accompagnées de notions clés qui expliquent leurs enjeux, leur processus de création, leur fonctionnement et leurs références artistiques notamment.

Un scanner de reconnaissance d’images intégré à l’application mobile, permet au lecteur d‘augmenter son expérience et d’enrichir sa lecture d’une restitution animée des œuvres reproduites. 

Dans le hall d’entrée de l’exposition, avec IBM (mécène de l’exposition), le public sera face à un mur interactif basé sur le système d’intelligence artificielle Watson. Les mots de l’exposition vont s’afficher, montrant en temps réel des liens entre Twitter et les différents mots utilisés par les visiteurs concernant l’exposition et le Grand Palais..

Une communication par le biais d’une BD et de Snapchat

Pour promouvoir l’exposition, une BD, écrite et dessinée par Jean Jullien et Yann Le Bec, s’interroge, au cours de neuf épisodes, sur l’évolution de l’art.

Cette bd instagram traite des aventures de Bergeron qui, en pleine préparation de son exposition, apprend que le vernissage d’un artiste montant et mystérieux, dénommé Lucas, aura lieu le même jour que le sien. Il tente de se renseigner sur cet artiste mais ne trouve aucune information. Le jour J, personne n’est présent à l’exposition de Bergeron, ce dernier décide alors d’aller faire un tour à celle de Lucas, qui connaît un grand succès. Secoué par cet échec, Bergeron décide le lendemain de partir à la rencontre de cet artiste mystérieux, qui ne sera pas celui qu’il pense…

 

La BD est accessible à partir du 29 mars sur le compte Instagram du Grand Palais.

Chaque jour, un nouvel épisode est publié sur le compte et décliné en story.

Pour l’occasion, un filtre snapchat a également été créé, permettant aux visiteurs de superposer leur snap sur ce filtre de géolocalisation.

Plusieurs événements uniques

Plusieurs événements à caractère numérique auront lieu tout au long de l’exposition : rencontre avec les artistes – en Facebook live, notamment ORLAN, mais aussi un concert inédit de musique composée par Superpoze. « It’s Alive » est une pièce créée pour les instruments de musique automates de Stephan Eicher. Elle sera jouée pour la première fois en France au Grand Palais à l’occasion de la Nuit des musées et tout au long du week end des 19 et 20 mai ; d’autres événements surprises seront annoncés ultérieurement.

Par ailleurs la saison se termine avec un grand week-end d’innovations numériques dans les musées qui aura lieu au Salon d’Honneur du Grand Palais entre le 7 au 9 juillet 2018. Le CLIC France sera partenaire de cette manifestation.

Source: RMN-GP

Date de première publication: 30/03/2018

Avec l’impressionnisme, la Rmn-GP lance « les coulisses de l’art », une collection d’applications dédiées à l’histoire de l’art

Le 13 et 14 janvier 2018, la Cité des Sciences et la RMN-GP organisent le premier hackathon artistique autour de l’oeuvre de Gauguin

L’exposition « Joyaux » présentée au Grand Palais peut également se visiter depuis son canapé

Le Musée National du Sport expérimente ses premières visites à distance grâce à un robo

Guidés par un robot de télé présence, des élèves d’écoles découvrent le Louvre-Lens depuis leurs classes

Laisser un commentaire