Pour renforcer leur lien avec le public chinois, amateur d’histoire, de culture et de patrimoine français, les musées du Louvre, le Centre des monuments nationaux (CMN) et le Musée d’Orsay ont décidé de développer ensemble leur présence sur les deux plus importants réseaux sociaux chinois : weibo et wechat. Le musée du Louvre et le CMN sont les premières institutions muséales et patrimoniales non chinoises à être présentes de manière active sur ces deux réseaux sociaux.

louvreweibo

Depuis le 1er mai 2015, ces 2 comptes sont alimentés régulièrement avec des contenus en chinois.

. Le compte sur le réseau social weibo (qui représente 200 millions d’abonnés actifs en Chine) propose des informations d’actualité, sur le musée, les monuments, les œuvres et les évènements, enrichies de photos, de vidéos et de quizz.

. Sur le réseau wechat (600 millions d’abonnés, dont 500 millions en Chine continentale), les abonnés aux comptes des musées et monuments français pourront accéder aux mêmes contenus que sur weibo mais également aux informations pratiques des institutions (adresse, horaires d’ouverture, carte interactive, …) et à des services supplémentaires tels que la géolocalisation, le téléchargement d’images, des jeux.

weibocmn

Adresses des comptes

. Musée du Louvre: Weibo  http://www.weibo.com/louvremuseum  Wechat  louvremuseum / 卢浮宫博物馆

. Centre des monuments nationaux (CMN): Weibo  http://www.weibo.com/francemonumentscmn Wechat francemonumentscmn / 法国国家古迹中心

Les 2 comptes du musée d’Orsay sont en cours de création.

Les comptes weibo et wechat du Louvre et du CMN ont été créés et sont animés par la société française Sinapses Conseils (coordinateur du Clic France). Sinapses Conseils prépare le lancement d’autres comptes culturels français, incluant ceux du musée d’Orsay.

France Patrimoine Musées 法兰西古迹与博物馆

rsz_img_0013 (2)

Les trois institutions sont également partenaires de France Patrimoine Musées 法兰西古迹与博物馆, une plateforme numérique et mutualisée de promotion des musées et monuments français sur les réseaux sociaux chinois, créée par Sinapses Conseils.

L’objectif de cette plateforme est de constituer une communauté de mobinautes chinois amateurs de France, d’art, de patrimoine qui seront incités à consacrer plus de temps à la visite de lieux de patrimoine lors de leurs prochains séjours en France mais également à visiter des événements culturels (expositions et autres manifestations) français sur le territoire chinois.

La plateforme France Patrimoine Musées 法国文化遗产 est d’ores et déjà présente sur les réseaux sociaux chinois, Weibo, Wechat et Youku (l’équivalent de Youtube) mais également sur twitter et facebook.

Le mardi 2 juin 2015, le Château de Versailles a également annoncé son arrivée sur Wechat, mais l’institution n’est pas présente sur Weibo.

Les chinois et le patrimoine français

chine france

La décision des institutions culturelles françaises d’investir les réseaux sociaux chinois s’expliquent de deux manières: l’interdiction en chine de twitter et facebook qui a permis le développement de réseaux sociaux spécifiques, au premier rang desquels Weibo et Wechat et la passion des chinois pour la France et sa culture..

. Forte croissance des touristes chinois visitant la France et Paris.

Avec plus de 2 millions de visiteurs chinois en 2014, la France a été la première destination en Europe et la dixième destination mondiale. Mais le potentiel est très large puisqu’en 2013 seuls 1.73 % des 98 millions de chinois partis en vacances à l’étranger ont visité la France et ils ne représentent que 2% des touristes étrangers en France !

Nb de visiteurs en 2013 Evolution Nb de visiteurs en 2014
France 1.7 millions (2% des touristes étrangers en 2013) +23% en un an, X2 entre 2009 et 2013 2 millions
Paris 523 000 +27% -
Monde 98 millions  - 115 millions


Les visiteurs chinois en France représentent une manne financière
. Avec 140 milliards de dollars déboursés l’an dernier (+8.5% en un an), ils sont les plus dépensiers au monde loin devant les Américains et les Allemands. Un Chinois débourse en moyenne 5.400 euros lors de son séjour en France dont près de la moitié rien qu’en shopping. C’est presque dix fois plus qu’un touriste moyen.

. Passion des chinois pour la France, sa culture et son patrimoine

Avec près de 1.5 million de fans sur Weibo, la France est la destination la plus suivie sur les réseaux sociaux chinois devant la Grande Bretagne, l’Allemagne, Singapour ou le Japon. La campagne France Romantique 2012 lancée par Atout France a même reçu le prix de «l’opération de marketing touristique la plus influente de 2012»  par le quotidien chinois Beijing Evening.

Le patrimoine et la culture représentent la 4ème motivation des chinois pour effectuer un voyage en France, à hauteur de 27%, après la gastronomie, le shopping et les plages.

chine france 50 ansLes voyageurs chinois deviennent ainsi des visiteurs privilégiés des musées et monuments français. Au musée du Louvre, la Chine est la deuxième nationalité étrangère en nombre après les Américains. Les Chinois furent 474 000 à parcourir les  collections permanentes du plus grand musée du monde en 2014 sur un total de 9,3 millions de visiteurs. Ils étaient 157 000 en 2009 ! A Versailles, en 2015, les chinois représentent 11% des visiteurs et sont ainsi la première nationalité étrangère àau même niveau que les Américains (en 2014, ils étaient 9%). Au Château de Chambord, jumelé avec l’ancien Palais d’Eté de Pékin, les visiteurs chinois ont augmenté de 280% en 5 ans pour atteindre 25 000 en 2014, et le monument espère atteindre 70 000 visiteurs chinois annuels d’ici 2020. Le Palais des Papes d’Avignon a également accueilli 25 000 visiteurs chinois en 2014, soit 4% du total.

L’appétit des chinois pour la culture française se ressent également sur leur propre territoire. Pour le 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la chine, en 2014, les 150 évènements organisés en Chine ont attiré 1.2 million de spectateurs visiteurs. Parmi ces évènements, plus d’un demi-million de visiteurs sont allés admirer les hefs-d’œuvre de la peinture française lors de deux expositions organisées au printemps 2014 en Chine. La première, une rétrospective consacrée à Claude Monet (avec le Musée Marmottan de Paris), a accueilli près de 350 000 personnes. La seconde exposition, 10 chefs d’œuvres de la peinture française, organisée par la RMN-GP, au musée national de Chine à Pékin a été visité par près de 150 000 personnes.

Autant de raisons et d’opportunités de développer cette relation numérique privilégiée entre les institutions culturelles françaises et le public chinois.

SOURCES: Musée du Louvre, Sinapses Conseils

Date de première publication: 02/06/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Avec 1 400 nouvelles oeuvres en ligne, le Google Art Project va donner une visibilité mondiale à cinq mille ans d’art chinois

Site web, applications mobiles, QR code et 3D: le National Museum of China mise sur le numérique !

L’Asian Art Museum fait revivre l’armée en terre cuite de Xi’an par une application et la réalité augmentée

a lire sur le web

. As Chinese Tourism Increases, American Museums Adapt (NY Times, 18/03/2015)