Château-musée de Nemours : avec la réalité virtuelle, les visiteurs peuvent replonger au Moyen-Age

Depuis le 13 octobre 2018, le château-musée de Nemours (Seine-et-Marne) propose au public une expérience de réalité virtuelle, durant laquelle les visiteurs explorent l’histoire du lieu en compagnie de Gauthier de Villebéon (1125-1205), fondateur du Château et de la ville de Nemours et premier ministre de deux rois de France. Le public est ainsi plongé en plein cœur du XIIe siècle.

En 2017 et 2018, le Château-Musée de Nemours fête ses 10 ans de réouverture. A cette occasion, il propose aux visiteurs de voyager dans le XIIe siècle grâce à la réalité virtuelle.

« À l’inverse de nombreux édifices, le château de Nemours n’est pas meublé comme peut l’être celui de Fontainebleau par exemple. Il accueille depuis quelques années des oeuvres d’art en tout genre, mais peu d’éléments sur son histoire. Mais je pense que nous allons vite combler ce manque » explique Arnaud Valdenaire, le directeur du château.

Un dispositif immersif innovant

Remeubler et faire revivre le lieu est donc l’un des objectifs principaux de cette nouvelle expérience.

La technologie de réalité virtuelle est ici utilisée sous forme d’un film immersif en 360° que les visiteurs individuels peuvent visionner en enfilant des lunettes spécifiques, confortablement installés depuis la chapelle.

Les 4 minutes du court-métrage leur ouvrent alors les portes de l’histoire du Château-Musée.

Comme l’explique le musée: « C’est donc un tout nouveau support de visite qui s’offre au public, où les secrets du lieu leur sont dévoilés à la manière d’une machine à remonter le temps ».

Une technologie de pointe au service de l’Histoire

Grâce à ce nouvel outil, les visiteurs sont immergés dans la vie du Château lorsqu’il était encore habité par son seigneur et sa famille, il y a plus de 800 ans.

Ils peuvent ainsi parcourir plusieurs espaces intérieurs de ce patrimoine tel qu’il pouvait être au Moyen Âge, entourés par les cris de gardes, les bruits d’animaux, de charrues, bref de la vie à l’époque.

Parmi ces espaces, certains sont actuellement fermés au public pour des questions de sécurité depuis 2002 mais sont tout de même filmés : la galerie et surtout la vertigineuse tour de guet, dominant la ville à 30 mètres de haut.

Le caractère immersif de l’expérience est renforcé par le son spatialisé, qui restitue encore mieux les bruits d’un château et d’une ville médiévale.

Une visite guidée par le fondateur du lieu

Cette visite 2.0 est guidée par Gauthier 1er de Villebéon (1125-1205), fondateur du Château et de la ville de Nemours, premier ministre de deux rois de France.

Un personnage clé qui endosse le rôle de narrateur de l’Histoire et qui fait visiter ce qu’était autrefois sa demeure. L’occasion pour le Château de voir renaître son fondateur le temps d’un film.

« L’idée, c’est que les visiteurs enfileront le casque et verront apparaître Gauthier Ier dans la chapelle du château. Au fur et à mesure, ils se laisseront guider par le chevalier au sein du château », explique le directeur du lieu.

Entre patrimoine et modernité

Ce dispositif a été lancé au moment de la Fête de la Science (week-end du 13 et 14 octobre 2018) et est accessible à tous les publics : français, étrangers, adultes, enfants, scolaires, mais aussi aux personnes à mobilité réduite puisque l’équipement sera totalement nomade et pourra donc être également utilisé à l’Office du Tourisme du Pays de Nemours, dont la structure est accessible PMR.

Avec ce film immersif, « le Château-Musée s’inscrit dans la modernité en s’imposant comme un héritage historique et culturel capable de s’imprégner des évolutions de notre époque pour dynamiser les services qu’il propose à son public » s’enthousiasme le directeur du musée, Arnaud Valdenaire. « Il ne s’agit pas que d’un outil pédagogique et ludique à disposition du visiteur mais aussi d’un moyen pour le Château-Musée de se moderniser, de se renouveler auprès des habitués et d’attirer une jeunesse qui baigne dans les nouvelles technologies ».

4 acteurs et un partenaire financier de taille

Ce projet a sollicité la participation de quatre acteurs principaux, avec tout d’abord la société de production Phare Ouest, ayant réalisé le film aux côtés de l’agence de modélisation graphique 17 Mars, chargée de reconstituer une partie des décors d’autrefois.

L’équipe de Live Drone s’est quant à elle occupée de piloter le drône pour des prises de vue du ciel.

Enfin, l’association La geste de l’hurepoix, avec dans le rôle de Gauthier Ier son président, Vincent Auffret.

C’est la DRAC d’Île-de-France elle-même qui a proposé au Château-Musée de soutenir l’initiative de leur choix dans le cadre d’un appel à projets autour d’applications et de dispositifs culturels numériques innovants.

Arnaud Valdenaire explique que « l’idée d’un film en réalité virtuelle est ensuite née d’une volonté de remédier à l’inaccessibilité du lieu aux personnes à mobilité réduite mais aussi pour apporter une touche de modernité aux visites ».

La DRAC a donc apporté son soutien avec une subvention de 15 000 € sur les 36 000 € nécessaires pour mettre le dispositif en place.

Le Château-musée met à disposition du public trois paires de lunettes au sein de la chapelle. Une autre paire sera disponible à l’office de tourisme du Pays de Nemours pour les personnes à mobilité réduite.

Pour son lancement, le prix de cette expérience sensorielle est inclus dans le ticket d’entrée (3 euros, gratuit pour les moins de 19 ans). A partir du 1er janvier 2019, une tarification sera ajoutée au prix de l’entrée au château-musée.

Un musée au sein d’un château fort du XIIe siècle classé monument historique

Nemours s’est construite autour de son château médiéval et met un point d’honneur à valoriser ce petit bijou du patrimoine aux collections extrêmement riches.

Le Château-Musée aura endossé des fonctions bien différentes et connu de multiples tumultes au fil de l’histoire avant d’être classé « monument historique » et d’obtenir l’appellation « musée de France ».

 

Grâce à cette reconnaissance, le Château-Musée peut offrir à ses visiteurs des expositions d’une grande qualité, s’inscrire dans des événements nationaux tels que les Journées Européennes du Patrimoine et la Nuit des musées, proposer des animations à destination de différents publics tout au long de l’année mais aussi prêter ses oeuvres et ainsi, exporter sa richesse à travers le monde pour faire rayonner Nemours et la culture française.

Le Château-Musée, dans le cadre de la politique culturelle de la Ville, poursuit un programme ambitieux : augmentation significative de sa fréquentation, récolement, restauration de ses oeuvres et ouverture à la culture pour tous.

Une architecture unique en Ile-de-France

Trois parties distinctes composent l’ensemble castral: un donjon flanqué de quatre tourelles d’angle, une tour de guet et une galerie reliant les deux. Un donjon flanqué de quatre tourelles d’angle, une tour de guet et une galerie reliant ces deux éléments constitue le corps de bâtiment principal. La tour de guet, de 30 mètres de hauteur, avait une fonction évidente de surveillance. C’était aussi un lieu d’aisance avec la présence de latrines. La galerie était un espace de circulation et de surveillance tout comme les coursives,
ces galeries en bois adjointes au donjon sur trois côtés.

Le château de Nemours est bâti au Moyen Âge avec donjon, coursive en bois, galerie et tour de guet. Après la Guerre de Cent Ans, les châteaux forts perdent leurs éléments défensifs qui n’ont alors plus lieu d’être. Au château de Nemours, les coursives disparaissent et de larges fenêtres sont percées, laissant alors passer la lumière. Au milieu du XVIIe siècle, le bâtiment est rendu plus homogène avec l’abaissement des tours d’angle du donjon tandis que l’harmonie de l’édifice est perceptible grâce au remplacement du chemin de ronde par une corniche. La transformation du château en tribunal entraîne des travaux qui donnent à l’ensemble un goût plus classique (escalier monumental…).

Le Château rêvé par les artistes au XIXe siècle

Durant tout le XIXe siècle, le château de Nemours a été source d’inspiration, de rêve et de fantasme artistique pour de nombreux écrivains, peintres, graveurs, architectes, photographes, anonymes ou célèbres…

Ainsi, le Château-Musée conserve un fonds important d‘arts graphiques concernant le bâtiment, ses abords et la ville de Nemours. A l’époque, l’édifice, mal entretenu menace ruine et apparaît presque abandonné.

Victor Hugo (1802-1885), qui l’a visité et l’a dessiné lors d’un de ses voyages, le décrit en 1844, comme une forteresse romantique Balzac s’inspira aussi de la ville de Nemours pour un de ses romans, Ursule Mirouet.

La politique culturelle et scientifique du Château-Musée 

Le Château-Musée de Nemours est une institution municipale qui possède une collection riche de plus de 20 000 œuvres, dont un fonds remarquable en « Beaux-arts » de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle (estampes, dessins, photographies, sculptures, peintures…).

Depuis la réouverture de ses portes, fin 2007, le Château-Musée a présenté 12 expositions temporaires successives alternant entre la présentation des œuvres de la collection du musée et des expositions conçues à partir de prêts de collectionneurs privés ou d’artistes. Actuellement, le musée accueille deux expositions temporaires par an qui rythment la programmation. Celles-ci sont présentées sur les deux niveaux ouverts au public. Les sujets des expositions peuvent être très variés, ils sont élaborés de façon à proposer une scénographie attractive et compréhensive auprès des différents publics (bornes interactives, cartels, fiches de salle, projection d’images ou de séquences animées sur écran…)

Le Château-Musée poursuit un travail minutieux de récolement et de restauration de ses œuvres dans le but de les exposer et de les partager avec d’autres établissements. Une partie des collections beaux-arts XIXe siècle (sculpture, peinture, art graphique et photographies) du Château-Musée est accessible par tous sur la base de données du service photographique la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais, sur le portail images d’art ainsi que sur le Portail Arago.

Oeuvres de la collection du Château-musée de Nemours sur le portail images d’art

Le Château-Musée en quelques dates:

Vers 1150 : Gauthier Ier de Villebéon, grand chambellan des rois de France Louis VII (1120-1137-1180) et Philippe Auguste (1165-1180-1223), lance la construction du château de Nemours. (et parallèlement de l’Eglise Saint Jean-Baptiste qui se trouve à quelques pas).

1528 : Le duché de Nemours devient propriété de la famille de Savoie pour près de 150 ans.
1672 : Louis XIV (1638-1643-1715) donne le duché à son frère, « Monsieur », le duc d’Orléans (1640-1701). Le château devient alors un auditoire de justice.
1789 : Le statut de duché est abandonné avec la Révolution française. Le château n’est pas détruit par les Révolutionnaires et est vendu comme bien national.
1810 : Le maire de Nemours l’achète puis le rétrocède à la ville l’année suivante dans l’idée d’y installer une école publique. On projette aussi d’y installer la mairie.
1903 : Sous l’impulsion de trois artistes nemouriens – J.-C. Sanson (1833-1910), A. Ardail (1835-1911) et E. Marché (1864-1932) – le château est transformé en musée avec un fonds « Beaux-Arts » important.
1977 : Le château est classé « monument historique ».
2002 : Le Château-Musée obtient l’appellation « musée de France ».
2007 : Après quatre années de rénovation, réouverture du Château-Musée au public.

Réalité virtuelle au château-musée de Nemours.

Renseignements au 01 64 28 27 42.

Tarif (entrée au château): 3€ et gratuit pour le moins de 19 ans.

SOURCES: Ville de Nemours, Château-Musée de Nemours, actu.fr

Images: Château-Musée de Nemours

Date de première publication: 14/10/2018

À-lire-sur-le-site-du-CLIC133

Le musée de la Tour de David et son laboratoire d’innovation lancent la première visite mobile en réalité virtuelle à Jérusalem

Avec l’exposition « cités millénaires », l’Institut du Monde Arabe invite à une visite immersive de 4 joyaux du patrimoine de l’humanité

Le Phoenix Art Museum présente sa première exposition entièrement en réalité virtuelle

L’expérience de réalité virtuelle « Vivez Versailles » débarque sur la plateforme Steam

Laisser un commentaire