Le Norton Museum of Art lance une expérience de réalité augmentée pour faire interagir les jeunes visiteurs avec l’art contemporain

Le 2 janvier 2021, le Norton Museum of Art a lancé « Norton Art + », une application de réalité augmentée (RA) qui crée des expériences interactives avec l’art contemporain. Grâce à une subvention de 1 M $ de la Fondation Anna-Maria et Stephen Kellen, pour créer des expériences interactives et accessibles avec l’art, l’application a été conçue par la société Local Projects, afin d’engager le jeune public et leurs familles avec des œuvres contemporaines de la collection du musée. 

A son lancement, l’application se concentre sur six œuvres de la collection du Norton Museum of Art: « Soundsuit » de Nick Cave (2010), « Typewriter Eraser, Scale X » de Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen (1999), « MOONRISE » d’Ugo Rondinone (2006), « We the People » de Danh Vo (détail) (2011), « Eikón » de Pae White (2018) et « I Remember Ceramic Castles, Mermaids & Japanese Bridges… » de Rob Wynne (2018).

L’utilisation de l’application Norton Art + est incluse avec l’entrée au musée, et elle est disponible en anglais et en espagnol.

« Avec Norton Art +, nous réinventons la façon dont nous introduisons l’art contemporain aux plus jeunes visiteurs » a déclaré Glenn Tomlinson, conservateur de l’éducation du musée. « S’appuyant sur la technologie AR, Norton Art + crée des expériences très amusantes, tout en offrant un aperçu de chaque œuvre d’art contemporaine. Lançée juste à temps pour la célébration du 80e anniversaire du Norton Museum, nous sommes impatients de transformer les expériences muséales des visiteurs et d’inspirer une nouvelle génération de passionnés d’art. Nous sommes vraiment reconnaissants pour le généreux soutien de la Fondation Kellen, ainsi que la société Local Projects et de notre formidable personnel pour avoir rendu ce programme possible ».

Opérant à l’intersection de l’art, de l’éducation et de la technologie, Norton Art + exploite le potentiel de la RA pour créer de nouveaux points d’entrée dans l’art contemporain pour de nouveaux publics.

  • Une nouvelle médiation pour rapprocher les jeunes viisteurs et l’art contemporain

L’application prolonge l’engagement du Musée en matière d’accessibilité et de présentations dynamiques de l’art contemporain. L’expérience de RA sur iPad, qui fait appel à l’imagination et à la créativité des jeunes, « offre des interactions numériques uniques avec des œuvres sélectionnées de la collection du Norton qui approfondissent leur engagement avec les thèmes et processus fondamentaux derrière l’art« .

Grâce à l’application, le jeune public est invité à apprendre par le jeu en s’engageant avec les idées et les concepts des œuvres contemporaines et en offrant de l’interaction entre les visiteurs et les oeuvres.

Norton Art + permet également d’enregistrer des photos instantanées et des clips vidéo créés par le visiteur.

  • Le soutien financier de la fondation Anna-Maria et Stephen Kellen

Le lancement de l’application a été rendu possible par une subvention de 1 M $ de la Fondation Anna-Maria et Stephen Kellen, pour créer des expériences interactives et accessibles avec l’art.

« En imaginant l’expérience Norton Art +, nous avons été inspirés par la façon dont la technologie peut créer un point d’entrée pour les nouveaux visiteurs du musée », a déclaré Annabelle Garrett, au nom de la Fondation Anna-Maria et Stephen Kellen. « La création d’une expérience artistique interactive et engageante démontre qu’il n’y a pas une seule façon de voir l’art et que toutes les perspectives et rencontres sont les bienvenues. Nous sommes ravis de nous associer à Norton dans le cadre de cette initiative et espérons que cette application pourra être un modèle pour les musées du pays ».

  • 6 œuvres et 6 expériences

Norton Art + a été conçue par le studio Local Projects, la société de design et de développement d’outils numériques qui avait déjà accompagnée des musées majeurs tels que Cooper Hewitt Design Museum, Cleveland Museum of Arts ou Tate London.

L’application se distingue parce que chacune des six interactions utilisant la réalité augmentée est adaptée à une œuvre d’art contemporaine spécifique.

« L’expérience est bien plus qu’une simple couche d’informations, chaque interaction est conçue de manière unique pour susciter l’intérêt des visiteurs grâce à une œuvre ludique et créative, facilitant une exploration originale de l’œuvre d’art » explique Eric Mika, directeur de la création, chez Local Projects. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec l’équipe du Norton et le groupe consultatif des adolescents TASQ du musée pour co-créer de nouvelles façons de présenter les six œuvres d’art, et de proposer un contenu et un processus créatif entre les mains des visiteurs en utilisant les dernières techniques de RA. »

. « Voir les combinaisons sonores »
«Seeing Soundsuits» permet aux visiteurs de découvrir les merveilles de l’œuvre de Nick Cave, Soundsuit (2010). « L’interaction AR transforme les visiteurs proches de l’iPad en une combinaison sonore AR émouvante, et explique aux jeunes le travail de Cave sur l’identité et le préjugé ».

. « Conduisez la gomme »
«Drive the Eraser», active la gomme à écrire, Scale X (1999), la sculpture monumentale de Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen installée sur la place d’entrée du musée Norton conçue par Foster + Partners. « Abordant les thèmes de l’échelle et de la fonction, cette interaction AR invite les visiteurs à «conduire» une version miniature de la gomme autour de la fontaine du Musée pour effacer une série de lettres virtuelles. La gomme grandit avec chaque lettre effacée, correspondant finalement à la taille de la sculpture et révélant une citation de l’artiste ».

. « Expressions du lever de la lune »
«Moonrise Expressions», invite les visiteurs à interagir avec les sculptures anthropomorphes MOONRISE (2006) d’Ugo Rondinone dans le jardin de sculptures du Norton. « Grâce à l’iPad, les visiteurs du musée peuvent contrôler l’expression de la sculpture en RA en changeant la leur. Après avoir sélectionné leur expression préférée, ils peuvent texturer la sculpture du bout des doigts (comme l’a fait Rondinone) et placer l’œuvre dans un jardin de sculptures virtuel rempli des créations d’autres visiteurs ».

. « Un, parmi d’autres »
Inspiré par We the People de Danh Vo (détail) (2011), «Out of Many, One» « invite les visiteurs à «prendre» un modèle AR de la sculpture de Vo et à trouver son emplacement sur un modèle 3D virtuel de la statue de la Liberté. Par la suite, des pièces virtuelles supplémentaires de la série de Vo apparaîtront avec de brèves histoires de leurs emplacements ».

. « Miroir abstrait »
Pour Norton Art +, la tapisserie à grande échelle Eikón (2018) de Pae White, commandée par le Norton pour une de ses galeries, se transforme en une expérience AR qui invite les utilisateurs d’iPad à créer leur propre œuvre d’art. « Le public explore les concepts de perspective et de réflexion en utilisant l’iPad pour numériser l’œuvre d’art et voir la feuille se transformer en un miroir parfaitement lisse, révélant la pièce et sa fenêtre verticale avec des détails nets. En tapotant sur l’œuvre d’art, les visiteurs commencent à froisser la feuille, la transformant progressivement en une abstraction qui ressemble à l’œuvre devant eux ».

. « Création de bulles »
«Bubble Creation» se concentre sur I Remember Ceramic Castles, Mermaids & Japanese Bridges… (2018) de Rob Wynne, une œuvre à grande échelle commandée par le Norton pour son escalier de trois étages. Grâce à Norton Art +, « les visiteurs manipulent du verre fondu AR pour verser leur propre globule unique, reflétant le processus utilisé par Wynne pour créer l’œuvre. Ils peuvent ensuite installer leur «bulle» dans une version AR plus grande du travail de Wynne ».

  • Une médiation proposée sur des iPad prêtés par le musée

L’expérience Norton Art + est proposée gratuitement au sein du musée, via un iPad prêté gratuitement aux jeunes visiteurs au kiosque dédié au projet.

Après sa fermeture le 14 mars 2020, le Norton a rouvert au public en décembre 2020 avec un système de réservation de billets horodatés, des horaires adaptés et une capacité réduite, ainsi que de nouveaux protocoles sanitaires.

Pour assurer la sécurité des visiteurs, tous les iPad de l’expérience seront désinfectés entre les utilisations et rangés dans un étui avec éclairage ultraviolet pour désinfecter davantage les appareils.

Informations sur le protocole du musée norton.org/visit/hours-admission.

Le projet Norton Art + fait l’objet d’une présentation détaillée sur le blog du musée par Meredith Gregory, conservatrice associée en charge de l’éducation et des programmes scolaires et enseignants, au Norton Museum of Art.

SOURCE: Norton Museum of Art

PHOTOS: Norton Museum of Art

Date de première publication: 08/01/2021

Plus d’articles du site web du CLIC France sur la réalité augmentée

Le LACMA et Snap associent des artistes et des technologues pour créer de nouveaux monuments et oeuvres murales

Michel-Ange, Eiffel ou Daniel Arsham … avec la RMN, Versailles et la Galerie Perrotin, Instagram diffuse des œuvres en réalité augmentée

. [OPINION] L’art du Met chez vous? Avec la réalité augmentée, Instagram amène le musée dans votre salon ! (par le Met Museum)

Le collectif britannique BLAM permet d’installer des sculptures de l’histoire black en réalité augmentée

Avec Google et le National Museum of India, les miniatures prennent vie grâce à l’IA et à la RA

L’opérateur télécom Verizon et la Smithsonian Institution s’associent pour imaginer des expériences muséales interactives

Olafur Eliasson et Acute Art partagent des œuvres d’art « nature » en réalité augmentée

KAWS & Acute Art lancent des sculptures AR monumentales dans 12 lieux à travers le monde

Les artistes contemporains Nina Chanel Abney et D.S. Bradford choisissent la réalité augmentée comme nouveau terrain d’expression

Laisser un commentaire