Tourisme de mémoire: 7 services numériques innovants retenus pour l’appel à projets 2018

Le 3 avril 2018 a été lancé un appel à projets national intitulé « Services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire et d’histoire en France ». La Direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l’Economie et des Finances et la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des Armées ont retenu 7 dossiers sur les 25 présentés.

L’appel à projets « Services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire et d’histoire en France » vise à soutenir le développement de dispositifs de médiation touristique innovants pour découvrir, visiter et promouvoir les territoires et les sites de mémoire et d’histoire liés aux guerres ayant marqué la France. 

Réalité virtuelle, chatbot, table interactive, Ces nouveaux services seront développés et testés dans plusieurs lieux, répartis sur tout le territoire français.

. « 1917 Bullecourt 360°»: Porté par la Communauté de commune du Sud Artois en partenariat avec les institutions australiennes, ce projet propose un dispositif d’aide à la visite s’appuyant sur une technologie immersive accessible sur des casques de réalité virtuelle, visant à offrir une meilleure compréhension de la bataille de Bullecourt du 11 avril 1917. Cet outil fera également le lien avec les autres sites et lieux de mémoires du territoire afin d’encourager leur découverte.

. « Visite augmentée de la bataille de l’Ourcq »: Mise en place, par la société Ask Mona et le Musée de la Grande Guerre de Meaux, d’un « chatbot » (assistant interactif conversationnel) accessible depuis les réseaux communautaires et proposant une visite « augmentée » de la bataille de l’Ourcq, à travers l’obtention d’informations complémentaires telles que des documents d’archives ou des suggestions d’itinéraires sur le site.

Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux

. « La table interactive : Histoire et mémoire des camps de Pithiviers, Beaune-la-Rolande et Jargeau » Création d’une table interactive par le CERCIL-Musée mémorial des enfants du Vél d’Hiv sur l’histoire et la mémoire des camps de Pithiviers, Beaune-la-Rolande et Jargeau. Cette solution de médiation est conçue en partenariat avec des jeunes de 16 à 18 ans en insertion professionnelle dans le cadre d’un chantier-école soutenu par les acteurs publics locaux et avec l’expertise technique de la société Artefact.

. « L’outil numérique au service de la mémoire : une application sur le camp de Judes réalisée par des scolaires et des étudiants »: Création d’un dispositif de médiation en réalité augmentée sur le camp de Judes afin d’aborder l’histoire du territoire à travers trois mémoires de la ville. Ce projet est réalisé par La Mounière – Maison des mémoires de la ville de Septfonds, en partenariat avec des étudiants locaux – historiens et informaticiens – encadrés par des professionnels du numérique issus d’une coopérative locale d’entreprises.

Républicains espagnols parqués au camp de Judes. Source photo : Carte postale (c) Chemins de Mémoire

. « Résistances en poche »: Mise en place d’une application mobile au sein du Musée de la Résistance et de la Déportation de Limoges afin d’améliorer l’accueil des jeunes publics et replacer les collections du musée dans l’histoire de la résistance locale régionale (grâce à un partenariat avec le réseau des Musées de la Résistance en Massif Central) et nationale.

Plaque commémorative au Mémorial aux Déportés de l’Ain à Nantua (Wikipedia)

. « Une lueur dans l’obscurité »: Développement d’un parcours immersif dans le village d’Izieu en stop motion 360° afin de rappeler les faits de déportation et de résistance de ce territoire durant la Seconde Guerre mondiale.

Ce dispositif innovant, utilisant à la fois la technique du lightpainting et la réalité superposée, permettra d’offrir une nouvelle compréhension de l’histoire basée sur la technologie avec une dimension artistique.

. « Dispositif de médiation en réalité augmentée et mixte sur les conflits maritimes malouins : de la Ligue d’Ausbourg à la Guerre de Sept ans »: Réalisation d’une expérience interactive en réalité augmentée et mixte, proposée sur des terminaux mobiles et par la projection d’hologrammes sur un plan en relief permettant de découvrir les grands conflits maritimes ayant marqué l’histoire de la ville de Saint Malo, de la Ligue d’Augsbourg (1686) à la Guerre de Sept ans (1756-1763). Ce projet, porté par la société Synergiz en collaboration avec la ville de Saint-Malo, sera déployé en itinérance sur le territoire malouin et s’inscrit dans la préfiguration du futur musée maritime de la ville.

SOURCES: Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des Armées, Ouest France

Date de première publication: 

Photo:

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Les Archives départementales du Val d’Oise lancent un serious game sur la Grande Guerre

Les Archives Nationales ouvrent une plateforme collaborative pour l’édition numérique des testaments de guerre des Poilus

Avec une série d’installations interactives et d’expériences immersives, le nouveau Centre Sir John Monash raconte l’histoire de l’Australie sur le Front Occidental

9 lauréats sélectionnés à l’appel à projets « Services numériques innovants et tourisme de mémoire en France »

« MémoiredHomme », une nouvelle application qui veut géolocaliser les tombes des Morts pour la France

Grâce à des collections sonores, les cheminots racontent leur guerre du rail

Laisser un commentaire