Pour ses ventes du 27 et 28 novembre 2018, la maison Tajan présente le premier catalogue d’enchères en « 5D »

A l’occasion de ses ventes du 27 et 28 novembre 2018, la célèbre maison de ventes française Tajan annonce la publication du premier catalogue d’enchères en « 5D ». Cette nouvelle technologie – unique au monde – révolutionne la manière dont les œuvres d’art sont présentées, vendues et sécurisées.

Après plus de 30 ans d’histoire, la maison de vente française Tajan est la première dans le monde à se doter du scanner 5D de la société suisse Artmyn, dans le cadre d’un partenariat exclusif avec Invaluable.

« Le scanner Artmyn est désormais opérationnel au siège parisien de Tajan », a déclaré Rodica Seward, PDG de Tajan. « Une trentaine de pièces proposées dans nos ventes de peintures contemporaines, modernes et anciennes en novembre et décembre 2018 ont été numérisées à l’aide de cette technologie de pointe. Les enchérisseurs en ligne peuvent d’ores et déjà expérimenter et interagir avec les « jumeaux numériques » des œuvres comme  si les originaux étaient entre leurs mains ».

Tajan est l’une des principales maisons de vente aux enchères françaises. Disposant de son propre hôtel des ventes, un magnifique espace de 2 500 m² dans une ancienne banque des années 20, au cœur du 8e arrondissement de Paris, Tajan y organise à son gré ses ventes et expositions dans de nombreuses spécialités : Art Contemporain, Arts d’Asie, Art Moderne, Art Urbain, Arts d’Orient, Arts Décoratifs, Bandes Dessinées, Bijoux, Design & Architecture, Estampes & Multiples, Livres & Manuscrits, Mode, Luxe & Vintage, Mobilier et Objets d’art, Montres, Photographies, Tableaux, Dessins Anciens, Vins et Spiritueux

« La maison de ventes aux enchères Tajan se caractérise par sa modernité et son développement en France et à l’international ». C’est chez Tajan que se sont déroulées les premières ventes spécifiques de Street-art ou encore de Bandes-dessinées. Grâce à sa propre interface digitale, Tajan Online, la maison de ventes est également apte à toucher les amateurs et collectionneurs du monde entier.

Le premier catalogue de vente en 5D

Pour ses ventes d’art impressionniste, moderne et contemporain des 27 et 28 novembre 2018, Tajan offre son premier e-Catalogue de nouvelle génération présentant les « Highlights » des oeuvres du catalogue. Ce catalogue est d’ores et déjà visible en cliquant sur ce lien.


En tournant les pages, les amateurs explorent les oeuvres en 3D de la vente (et notamment celles des artistes Chu Teh Chun, G. Braque, G. Rouault, E. Vuillard, E. Boudin et G. Courbet…) et accèdent également à des vidéos commentées des œuvres, en anglais et en français.

En partenariat avec Invaluable et Artmyn

Cette première mondiale dans le monde des ventes aux enchères est le fruit d’un partenariat entre la maison Tajan et 2 sociétés.

. Invaluable, société basée à Boston, exploite la plus grande place de marché en ligne au monde pour l’achat d’œuvres d’art, d’antiquités et d’objets de collection. Travaillant avec plus de 5 000 maisons de ventes, distributeurs et galeries du monde, Invaluable aide les acheteurs de près de 200 pays à trouver ce qu’ils aiment. Invaluable fournit également aux vendeurs des solutions de commerce électronique et de marketing, ainsi qu’un logiciel de gestion des enchères. La société a récemment été reconnue comme «l’un des sites de commerce électronique à la croissance la plus rapide du monde de l’art» par Blouin ArtInfo.

« Tajan est un pionnier du monde des enchères. Ils sont les premiers à offrir une nouvelle génération de catalogues électroniques qui présente toutes les fonctionnalités offertes par la technologie Artmyn », a déclaré Rob Weisberg, PDG d’Invaluable. « Nous leur avons fourni le scanner Artmyn sans frais. Il s’agit de la première étape d’un processus qui va changer de façon irréversible la manière dont les œuvres d’art sont promues et vendues aux enchères. Nous voulons offrir de nouvelles expériences à des millions de collectionneurs du monde entier et à les inviter à participer aux ventes aux enchères dans des conditions exceptionnelles, comme s’ils étaient sur place, dans les salles de ventes. »

Les fichiers interactifs et les vidéos immersives sont accessibles à des millions d’acheteurs d’art passionnés du monde entier, exclusivement sur Invaluable, le plus important marché en ligne au monde pour les objets d’art, les antiquités et les objets de collection.

. Née à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, la société Artmyn développe des outils technologiques sophistiqués qui « révolutionnent la perception, la promotion et la sécurisation des oeuvres ». Grâce à sa nouvelle génération de scanners et d’algorithmes, Artmyn extrait les caractéristiques uniques d’une œuvre d’art – son «ADN» – sous différentes sources de lumière, y compris la lumière ultraviolette. Cette technologie génère des images et des films 5D interactifs avec lesquelles on peut interagir depuis tout appareil mobile. Elle rend les œuvres infalsifiables et offre des outils – développés avec des experts-restaurateurs reconnus – pour suivre l’évolution de leur état de conservation. Artmyn a également créé une nouvelle génération de e-Catalogues et de Digital Condition Reports. Ayant son siège à Lausanne, Artmyn vient également d’ouvrir un centre de numérisation situé aux Ports-Francs à Genève.

Vidéo de présentation de la société Artmyn pour le Forum de Davos:

Invaluable et Artmyn ont conclu en août 2018 un partenariat exclusif visant à améliorer l’expérience, la transparence et la confiance des acheteurs dans le marché en ligne. Selon Rob Weisberg, « dans les mois à venir Invaluable offrira – sans frais – des scanners Artmyn à de nombreux autres partenaires ».

« Nous sommes en train de révolutionner le secteur des enchères » s’enthousiasme Rob Weisberg.

La technologie « 5D »

Le scanner Artmyn permet de numériser les œuvres d’art en Ultra-haute définition pour générer des images 5D interactives en lumière visible, UV et bientôt infrarouges, et des vidéos immersives en ultra-haute résolution (jusqu’à plus d’1 milliard de pixels)qui peuvent être présentées dans des e-Catalogues de nouvelle génération.

« Cela offre aux collectionneurs, professionnels et amateurs une perception, des sensations et à une information inégalées », explique Alexandre Catsicasco-fondateur et PDG d’Artmyn. « En captant la texture, la topographie, la colorimétrie et la réflectance, le scanner extrait l’ADN de l’œuvre et la rend infalsifiable. Nos algorithmes permettent également aux propriétaires de suivre à tout moment l’évolution de l’état de conservation de leurs oeuvres, tandis que le tout premier passeport biométrique leur permettra de les sécuriser en conservant l’ensemble de ces informations ».

… déjà utilisée dans un contexte muséal

Artmyn a déjà mis sa technologie « 5D » au service de plusieurs institutions muséales de Lausanne. Des oeuvres ont ainsi été numérisées et modélisées pour la Fondation Martin Bodmer, le MUDAC (musée de Design et d’arts appliqués), le Musée de l’Elysée (l’un des principaux musées consacré à la photo), le MCB-A (musée cantonal des beaux-arts de lausanne), le musée Jenisch Vevey et la Fondation Jacques-Edouard Berger.

Explorer en 5D des oeuvres du MCB-A, de la Fondation Bodmer, du MUDAC et du Musée de l’Elysée.

Artmyn a également scanné un tableau de Picasso exposé au MAMCO (musée d’art moderne et contemporain de Genève), pour lequel la société a réalisé un Video Guided Tour.

 

SOURCES: Tajan, Invaluable, Artmyn

Photos: Artmyn

Date de première publication: 27/11/2018

Le groupe industriel chinois Yulong émet de nouvelles actions pour financer l’acquisition d’un chef-d’œuvre de Michel-Ange

Verus Art et le Musée des Beaux-Arts du Canada lancent une première collection de recréations d’œuvres d’art en 3D

La Tate souhaite numériser, reproduire en 3D et commercialiser certains chefs d’oeuvres de sa collection de peintures

Avec Fujifilm, le musée Van Gogh d’Amsterdam commercialise et exporte les œuvres du maître hollandais en 3D

Charles Saatchi vend aux enchères 100 oeuvres de sa collection pour financer la gratuité d’accès et les activités éducatives de sa galerie

Olivier Lange (Drouot): « Le montant adjugé sur nos plateformes live a augmenté de 45% entre le 1er semestre 2013 et 2014 »

Laisser un commentaire