Les projets gagnants de la première édition du Prix du Geste d’Or / Heritech 2020

Partager :

Pour développer l’attractivité du territoire Français, la Haute-Loire, présidée par Jean-Pierre Marcon, et le Geste d’Or ont lancé HeriTech, le rendez-vous des Patrimoines et de l’Innovation technologique dont la première édition s’est déroulée les 15 et 16 octobre 2020 au Puy-en-Velay. Le Clic France en était l’un des partenaires. Le 29 octobre 2020, les Prix Geste d’Or-Heritech ont récompensé les meilleurs projets de partenariats publics/privés au service de la numérisation du patrimoine. « Ce prix distingue des initiatives territoriales de numérisation patrimoniale, qui font vivre et revivre les patrimoines tout en contribuant à l’attractivité des territoires ». L’objectif de tous ces participants ? Trouver des idées pour « dépoussiérer » et mettre en valeur les richesses de leur territoire par le biais des nouvelles technologies.

Bien que leader en matière d’attractivité touristique, la France ne se place qu’en quatrième position pour la dépense moyenne par touriste lors de son séjour, derrière les Etats-Unis, l’Espagne et la Chine. Face à ce constat, HeriTech s’est donné pour mission d’accompagner les territoires dans la promotion de leurs richesses via internet, et de contribuer à améliorer les stratégies touristiques et patrimoniales déjà mises en œuvre.

Les possibilités offertes par le numérique sont infinies et permettent d’enrichir profondément la relation des citoyens au Patrimoine : visite d’un bâtiment historique en réalité augmentée, reproductions de reliques imprimées en 3D, scènes historiques à vivre en réalité virtuelle, etc.

  • Les différents projets gagnants

. Grand Prix 1eraexequo: CABOURG (Calvados), l’agence d’architectes du Patrimoine SUNMETRON et le studio de réalité virtuelle NOOVAE pour la réalisation d’une maquette numérique de la Villa du Temps retrouvé.

Cette villa devrait ouvrir ses portes au public au printemps 2021, pour honorer la mémoire de Proust et de la Belle Époque, mais le public peut déjà la visiter en virtuel. Le projet a pour but l’aménagement d’un bâtiment destiné à recevoir une multitude d’équipements culturels, des objets muséaux inédits et accessibles au grand public.

Pour se faire, les équipes de SUNMETRON et de NOOVAE ont procédé à l’acquisition numérique du site existant en créant son double numérique, pour un avant et un après projet grâce à la technologie des drones, des scanners 3D avec des nuages de points et de la réalité virtuelle. De ce jumeau numérique du bâtiment, sont nées la possibilité de synchroniser les équipes autour d’un même support et d’une même vision et également la possibilité de tester les aménagements scénographiques intérieurs et extérieurs en temps réel. Ce double numérique a permis de saisir toute la réalité matérielle du lieu quand il n’existant pas encore ou que tout était à remodeler pour lui donner son futur visage, notamment grâce au mapping et aux technologies de rendu directement issues des jeux vidéos.

Le besoin d’immersion, qui est au cœur du projet depuis sa genèse, a conduit à la création d’une villa « trafiquée », jalonnée d’éléments numériques plus ou moins dissimulée afin de rendre sensible l’expérience d’un voyage dans le temps. A l’intérieur, le visiteur est invité à entrer dans l’univers «Belle Epoque» de Cabourg à travers une salle immersive ou encore des « Period Rooms » évocatrices de l’ambiance proustienne de Balbec augmentée d’une expérience digitale en filigrane.

Maître d’ouvrage : Ville de Cabourg. Maîtres d’œuvre : Sunmetron et Noovae.

(Dossier complet; Photos: Noovae et Sunmetron)

. Grand Prix 1eraexequo: ANTIBES (Alpes-Maritimes) et le LYCEE LEONARD DE VINCI, pour la modélisation en 3D du Fort carré, un ancien poste de défense construit au XVIe siècle sur les hauteurs de la presqu’île Saint-Roch, devenu emblème de la ville.

Le modèle 3D du Fort Carré a été réalisé par les étudiants en BTS Métier du géomètre topographe et de la modélisation numérique, en appliquant deux processus qui sont la réalisation du nuage de points de l’édifice (effectué à partir des données issues des scanners lasers 3D à l’aide du logiciel Autodesk Recap Pro) et la réalisation du modèle par photogrammétrie (créé en se basant sur la prise de photos à l’aide d’un drone, à des emplacements variés, suivant la même méthode employée par le cerveau pour obtenir l’image mentale en trois dimensions d’une scène).

Par la suite, les photos ont été assemblées avec le logiciel Agisoft Metashape qui a permis d’obtenir le modèle réaliste de la scène où les angles entre les faces sont réels, de même que les rapports de proportionnalité entre les distances. La précision du modèle est de 2 centimètres. Les différents plans produits ont permis de mettre à l’échelle le modèle du Fort Carré et de le caler (géolocalisation exacte) au sein de la maquette numérique.

Dans le cadre d’une démarche de ville intelligente, c’est l’ensemble des 2.678 hectares du territoire de la ville d’Antibes Juan-les-Pins qui a été modélisé en 3D afin de permettre une plongée au cœur des rues et des monuments historiques et d’avoir une meilleure approche géographique.

En juin 2018, cet outil a été présenté lors du Village des Sciences et de l’Innovation organisé par la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis. Lors de cet évènement, un projet de réalité virtuelle (Casque de réalité virtuelle HTC Vive), réalisé par un étudiant en Master Jeux Vidéo, Image et Créativité, a été proposé un grand public sous forme de deux animations : visite historique du Fort Carré et un jeu de tir à l’arc.

La prochaine étape sera de créer un espace un sein du Fort Carré alliant réalités virtuelle et augmentée afin de faire revivre l’histoire de ce monument emblématique de la ville d’Antibes Juan-les-Pins.

Maître d’ouvrage : Ville d’Antibes-Juan-Les-Pins. Maîtres d’œuvre : mission smart 3D d’Antibes-Juan-Les-Pins et Lycée Léonard de Vinci.

(Dossier complet; Photos: Lycée Léonard de Vinci)

. Diplômé Prior, 1eraexequo: BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE et la start-up ARTIPS pour la création de la plateforme « les 100 merveilles de la Bourgogne-Franche-Comté », qui compile une série d’anecdotes ludiques destinées à faire découvrir, ou redécouvrir, les pépites de la région.

Le format du microlearning en storytelling a été favorisé et chaque épisode d’apprentissage (ou leçon) ne dure pas plus de 8 minutes : une « mise en bouche » (anecdote) et 4 à 8 « notions clés », chacune à lire en moins d’une minute. Dès son arrivée sur la plateforme Artips, l’apprenant est invité à choisir les jours et heures auxquels il souhaite recevoir ses leçons et leur fréquence d’arrivée. L’apprenant accède à des illustrations chaleureuses, des infographies simples et colorées, de courtes vidéos, des textes de références, des playlists, des GIF animés, des objets cliquables, des cartes géographiques interactives, des frises chronologiques interactives et des liens vers des supports ou des sources extérieures.

A chaque fin de chapitre (4 leçons), il est proposé à l’utilisateur des « merveilles » de tester ses connaissances et ce qu’il a retenu de sa lecture. Les quizz sont ludiques et les réponses fausses sont parfois très humoristiques.

Face au succès de ce premier parcours, ARTIPS et la Bourgogne-Franche-Comté ont lancé deux nouveaux parcours : « saison 2 des Merveilles de la Bourgogne-Franche-Comté », pour continuer de découvrir les secrets de la région et « le tourisme durable en Bourgogne-Franche-Comté » pour mener progressivement et concrètement les professionnels pour mener les professionnels du tourisme à préserver leur patrimoine naturel (et culturel !).

Maître d’ouvrage : Région Bourgogne-Franche-Comté. Maîtres d’œuvre : Artips.

(dossier; Photo: Artips)

. Diplômé Prior, 1eraexequo: VAUX-LE-VICONTE (Seine-et-Marne) et la start-up NARRATIVE pour les deux parcours sonores immersifs (l’un destiné aux petits, l’autre aux grands) narrant l’histoire de Nicolas Fouquet du début à fin.

Le son binaural est apparu comme le média idéal pour mettre en valeur le patrimoine invisible de Vaux-le Vicomte. Le son binaural, spatialisé à 360° permet de créer des scènes, des ambiances, des situations à partir desquelles les spectateurs créeront leur propre imaginaire. Le son binaural permet de rendre le récit vivant pour les oreilles dont le château est le décor : le spectateur est dans les scènes. Le son est écologique, malléable, sans empreinte physique et transforme l’expérience de visite.

Tout au long de sa visite, les Parcours sonores immersifs plongent les visiteurs, équipés d’un casque et d’un narrateur, au cœur de l’Histoire. Celle-ci prend vie grâce aux sons spatialisés : les personnages historiques s’animent autour de lui dans le décor de chaque pièce créant ainsi une expérience de réalité augmentée par le son. Chaque scène est vivante : chuchotements des convives, froissements des costumes, bruits de vaisselle, claquements de portes, orage, feu d’artifices, pas dans l’escalier, sonneries des pendules…

Cette technologie permet de créer un univers sonore naturel, où les sons sont en trois dimensions et s’inscrivent dans le décor de chaque pièce. Les balises détectent le «narrateur» connecté dès l’entrée du visiteur dans une salle et déclenchent la scène correspondante. Le visiteur est ainsi embarqué dans un voyage sonore immersif pendant une heure, sans interruption. Entre les scènes, des morceaux de musique baroque de l’ensemble de Talents Lyriques permettent aux visiteurs de profiter des décors tout en restant dans l’émotion musicale, 700 casques et narrateurs seront mis à disposition gratuitement à l’entrée du château, afin de satisfaire les 300 000 visiteurs annuels accueillis sur le domaine.

Maître d’ouvrage : Château de Vaux-le-Vicomte. Maîtres d’œuvre : Narrative.

(dossier; Photo: Narrative)

. Initiative distinguée dans le cadre du Geste d’Or 2020 Usages et usagers décerné au bateau atelier de la ville de Vernon par Le geste d’Or – le patrimoine bâti : VERNON (Eure) et l’AGENCE DE TOURISME TEMPOREL VERNONNAISE pour la reconstitution en 3D de la cité historique détruite par les bombardements de la Seconde guerre mondiale.

La devise de l’Agence de Tourisme Temporel est : « Visitez ce qui n’existe plus » grâce au virtuel. Pour se faire, une première reconstitution en réalité virtuelle Oculus Go (casque VR autonome) du marché de Vernon a été réalisée grâce à de photos d’époque découpées et colorisées, pour un réalisme optimal et réaliser le film VR « La minute d’avant ».

Ce film a été proposé aux passants directement sur la place du marché de Vernon, premier lieu frappé par l’aviation allemande. L’idée était de présenter cette place telle qu’elle était une minute avant le drame. Après ce premier succès, les créateurs de ce dispositif se sont installés dans  un ancien quartier très vivant et populaire disparu en 1944 sous les bombardements alliés où ils avaient posé le Chronoscope, un grand barnum avec des photos imprimées sur la toile. Ces photographies montraient des stands de foires Vernonnaises du début de 20e siècle. De l’extérieur, rien ne permettait de visualiser ce qui les attendait au juste à l’intérieur. Et ceci pour une raison simple : dès que le spectateur entrait, il se retrouvait dans un environnement futuriste, en télescopage temporel total. Pour ce second film, au lieu de glisser des personnages fixes dans notre décor 360, ils ont opté pour l’incrustation de personnages filmés sur fond vert qui parlaient. Une vingtaine de figurants et comédiens Vernonnais ont participé à ces tournages.

Les 21 et 22 septembre 2019, à l’occasion des Journées du Patrimoine, le troisième court-métrage VR de 8 minutes a été présenté. Depuis le centre de la cour de l’ancien château de Philippe Auguste, les habitants se retrouvent plongés au XVIIe siècle, quand le lieu était déjà en ruines, accueillis par la voix du « fantôme du château ».

Ces courts-métrages ont été financés par une subvention annuelle de la municipalité d’environ 12 000 euros en moyenne. La quasi-intégralité du budget a été utilisée dans la fabrication des décors 3D en 360° ainsi que le mixage en binaural des bandes-son. Le patrimoine détruit a été redécouvert par les Vernonnais sous forme de photos, films et reconstitutions VR & 3D.

Maître d’ouvrage : Ville de Vernon. Maîtres d’œuvre : Association ATTV.

(dossier; Photo: Association ATTV)

  • Revivre la première édition Heritech 

La première édition d’HeriTech, le rendez-vous des Patrimoines et de l’Innovation technologique s’est déroulée les 15 et 16 octobre 2020 au Puy-en-Velay. Le Clic France en était l’un des partenaires.

Une série de débats ont été organisés et captés en vidéo. Ils sont disponibles sur YouTube.

Table-ronde sur « la French Tech des patrimoines »:

SOURCES: heritech-forum.com

Photos: entreprises

Photo carousel: Narrative

Date de première publication: 02/11/2020

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Deux études britanniques soulignent le rôle du numérique dans la « renaissance » des musées et des lieux de patrimoine

Le Centre des monuments nationaux et la SNCF présentent la troisième promotion de l’Incubateur du patrimoine

DOSSIER / Appels à projets, résidence et hackathons art, patrimoine et tourisme en cours 

Le Guggenheim Museum présente une nouvelle expérience audio et un guide sensoriel dans New York

DOSSIER / Appels d’offres innovation et numérique en cours dans les lieux de patrimoine français

Partager :

Laisser un commentaire