« Savoirs et Cultures » : YouTube lance un portail éducatif et culturel en partenariat avec Arte et le CNC

Partager :

Le 24 novembre 2020, YouTube, le CNC et Arte ont lancé le portail « Savoirs et Cultures ». Destinée à « soutenir et faire rayonner la culture française », la plateforme propose des contenus éducatifs et culturels diffusés gratuitement sur une chaine dédiée de YouTube. En complément de cette action de diffusion, YouTube et le CNC cofinanceront un fonds d’aide à hauteur de 1 million d’euros pour accompagner la production de plus de 50 projets vidéos, diffusés en ligne.

A l’occasion d’une conférence de presse en ligne le mardi 24 novembre, Gilles Freissinier, directeur du développement numérique chez Arte, Julien Neutres, directeur de la création, des territoires et des publics au CNC et Justine Ryst, directrice générale de YouTube France ont dévoilé ce partenariat inédit.

« On est très fier chez YouTube de pouvoir lancer ce partenariat », a déclaré Justine Ryst à l’issue de la présentation du portail. « Ce partenariat fait l’objet de réflexions qu’on avait déjà depuis plusieurs mois et qui ont été encore plus nourries par le contexte actuel. Plus que jamais, dans notre situation et dans le contexte Covid, ce partenariat fait sens. On est fier d’accompagner tous ces acteurs de la culture ».

La directrice générale de YouTube France a profité de ce lancement pour dévoiler les résultats d’une étude Google/YouTube/Ipsos réalisée en juillet 2020, dans laquelle « 40% des utilisateurs de YouTube en France déclarent avoir pu accéder à des contenus culturels en ligne grâce à la plateforme ».

D’après une autre étude Oxford Economics, 51% des étudiants, âgés de plus de 18 ans, qui utilisent YouTube ont déclaré se servir de la plateforme dans le cadre de leurs études.

  • Des contenus vidéo culturels et éducatifs gratuits

Le portail YouTube.com/learning est d’ores et déjà accessible en ligne sur YouTube.

Des contenus vidéo culturels et éducatifs, aussi bien produits par des institutions françaises comme le Musée d’Orsay ou encore le Centre Pompidou, mais aussi par des créateurs comme les chaînes Le Vortex et Fouloscopie, sont réunis sous forme de playlists.

Onze thématiques sont couvertes par autant de playlists, comme l’histoire, la géopolitique, l’écologie, le cinéma, la mode, le décryptage des fake news, les « deep fake », la philosophie, la littérature, les secrets de sciences, les arts du spectacle et histoires de l’art – une journée au musée.

« Ces playlists seront mises à jour régulièrement », a précisé Gilles Freissinier, directeur du développement numérique chez Arte. « L’objectif à travers ce portail, c’est de partager des regards sur le monde, de surprendre, de susciter la curiosité […] parce que nous pensons que les programmes culturels sont justement un vecteur social ».

ARTE a lancé sa chaîne YouTube en 2005, à travers 37 chaines différentes, qui compte aujourd’hui 6 millions d’abonnés. La chaine dispose déjà d’une chaine YouTube de vulgarisation scientifique, « Le Vortex », animée par le youtubeur Léo Grasset, professeur de biologie, et remarqué pour ses vidéos.

  • Une aide de 1 million d’euros 

L’objectif de ce partenariat vise également à soutenir et accompagner l’éditorialisation de contenus vidéo pédagogiques et culturels à travers toutes les étapes de la production, de l’écriture à sa diffusion.

Le CNC financera à hauteur de 200.000 euros le fonds d’aide de 1 million, complétant ainsi les 800.000 euros attribués par YouTube.

« L’idée de ce fonds d’aide c’est d’accompagner les créateurs à toutes les étapes de leur projet. […] A travers une commission d’aide à la production centrée sur les contenus éducatifs et culturels, ce qui est une grande première d’éditorialiser un fonds au CNC. Les critères de la commission reposeront sur l’artistique, mais également sur la consistance de la proposition des créateurs en terme d’éducation, de transmission, sur la culture et les savoirs. C’est une grande innovation », a expliqué Julien Neutres, directeur de la création, des territoires et des publics au CNC.

Plus de 50 projets pourront être aidés grâce à ce fonds. Les deux partenaires CNC et YouTube « s’engagent à favoriser une grande diversité dans les projets et mettre à l’honneur des collaborations entre institutions et créateurs ».

  • 10 formations par an

Outre la plateforme et le fonds de 1 million d’euros, 11 institutions culturelles et 25 « EduTubeurs », des YouTubeurs traitant de sujets éducatifs, pourront suivre dix formations par an.

Les premiers participants à cette formation, annoncé sur le site de Google, incluent les institutions le Louvre, L’Opéra de Paris, le château de Versailles, la Comédie Française, l’Espace des Sciences et 2 vidéastes C’est une autre histoire et Cyrus North.

Ces formations porteront sur les stratégies de contenus sur YouTube, la production des contenus Live, la gestion des droits et la monétisation sur la plateforme.

Chacun des participants sera accompagné par YouTube France mais le CNC et Arte pourront intervenir dans ces ateliers.

Chaine YouTube « savoirs et culture: YouTube.com/learning

SOURCE: CNC, ARTE, Google

PHOTOS: YouTube

PHOTO du carousel: capture d’écran du film « ASMR : SEUL avec MONET, RENOIR… CHAGALL »

Date de première publication: 25/11/2020

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Atelier webinar Clic France N°3: «Comment choisir son format vidéo et son mode de diffusion ?» – jeudi 26 novembre 2020

DOSSIER / Bandes-annonces d’exposition en France 2020 (22/10/2020)

Covid-19 / Concours #jaimecetteoeuvre!: les vidéos gagnantes départagées par le jury

Vulgarisation scientifique: l’Amcsti présente les 4 premières vidéos du projet Les Connecteurs

Le Louvre invite le public à explorer ses galeries avec les murmures du YouTubeur Florian Boullot

Master-class « Youtubers et culture », au Forum des Images le 28 février 2019

En invitant Charlie Danger, le musée du Louvre poursuit sa coopération avec les Youtubers

DOSSIER / Les coopérations des Youtubers avec les institutions culturelles, muséales et patrimoniales françaises

La chaîne YouTube de la Rmn-GP s’enrichit d’une nouvelle série consacrée aux « paroles d’enfants »

Partager :

Laisser un commentaire