Depuis quelques années, les expériences de réalité augmentée se sont multipliées dans les lieux de patrimoine artistique, historique et scientifique. France, Singapour, Canada, Etats-Unis, Suisse, Royaume-Uni … le CLIC France propose dans ce dossier un tour du monde de ces expositions et visites en réalité augmentées proposées entre 2010 et 2017 .

N’hésitez pas à nous faire part de vos propres innovations à redaction@club-innovation-culture.fr.

Visuel_tablette_odelin

Le dossier est organisé en quatre thématiques classant les différentes expériences selon la typologie suivante :

Musées de Sciences et Musées d’Histoire Naturelle (6)

Musées d’Histoire et lieux de Patrimoine (18)

Musées et collections d’Art  (8)

Villes et territoires (8)

Plus d’articles généraux sur la réalité augmentée (2)


Musées de Sciences et Musées d’Histoire Naturelle

  • Réalité augmentée pour « Heroes and Legends » au Kennedy Space Center, Florida / Juin 2017

IMG_0147Pour l’exposition Heroes and Legends, la réalité augmentée permet de faire vivre les hologrammes d’astronautes célèbres. L’exposition entière est consacrée aux hommes et aux femmes qui participent au programme spatial américains. Les hologrammes repartis dans tout le bâtiment permettent aux premiers astronautes et aux légendes de la NASA de raconter leurs histoires aux visiteurs. Mais l’un des plus célèbres hologrammes est celui de Gene Cernan, un astronaute qui a entamé une expédition spatiale terrifiante en dehors de sa capsule Gemini 9. La marche spatiale de Cernan, la seconde de l’histoire de l’humanité, s’est presque terminée en catastrophe lorsqu’un dysfonctionnement dans son engin spatial a provoqué une surchauffe, brouillant sa visière de l’astronaute et le laissant virtuellement aveugle alors qu’il tournait de manière incontrôlable. Accompagné de voix off de Cernan et de son commandant Tom Stafford, les visiteurs peuvent regarder à travers un écran pour voir l’hologramme de Cernan raconter ce qu’il appelle «la promenade spatiale de l’enfer».

img_0080.jpgDepuis le dimanche 18 juin 2017, le Musée de la mer des îles de la Madeleine propose une application mobile permettant de visualiser en chair et en os son squelette de cachalot géant grâce à la réalité augmentée. Cette nouvelle offre de médiation numérique s’appuie sur la technologie Tango de Google, adaptée par la société 44Screens.

Les équipes ont imaginé une exposition interactive et éducative pour les grands et les petits, utilisant la réalité augmentée. Grâce à l’application, le squelette de cachalot géant retrouve sa peau et son volume d’origine.

  • La plus ancienne salle du musée de Smithsonian améliorée avec de nouvelles technologies de réalité augmentée

IMG_0146La plus ancienne salle du musée de Smithsonian est officiellement améliorée avec de nouvelles technologies dans l’exposition Skin & Bones. The Bone Hall (une exposition d’anatomie qui a ouvert en 1881 avec le premier musée de Smithsonian) possède de nombreux squelettes originaux, mais maintenant les visiteurs peuvent utiliser une application pour apercevoir en réalité augmentée les squelettes recouverts de peau et en mouvement. Treize améliorations ont été ajoutées tout au long de l’exposition – et si vous ne pouvez pas accéder au musée en personne, vous pouvez toujours télécharger l’application et les images et l’essayer à la maison.

IMG_0145Après la ludique et impressionnante installation Future World au Art Science Museum, le collectif d’artistes japonais TeamLab frappe à nouveau à Singapour avec une nouvelle expérience immersive installée au National Museum et consacrée à l’histoire de la forêt.

Puisant son inspiration dans la collection William Farquhar de dessins d’histoire naturelle conservée par le Musée national, l’installation « Histoire de la forêt » redonne vie à 69 dessins au sein de la rotonde en verre du musée.

Afin d’améliorer la visite de l’histoire de la forêt, TeamLab a également conçu une application mobile qui permet de « chasser » ou « capturer » les différentes espèces de la flore et de la faune présentée sous la rotonde. Avec la fonction appareil photo de son téléphone, le visiteur peut accéder à des informations précieuses sur les illustrations de la collection William Farquhar et ainsi vivre une expérience immersive et pédagogique en réalité augmentée.

jurassica-rsz_jurrassica_app_markertest_2-2-575x331Dans le cadre de Jurassica, programme de mise en valeur du patrimoine paléontologique du Jura, l’espace Dinotec propose depuis le 3 septembre 2014 une application en réalité augmentée pour découvrir le site de Porrentruy et partir sur les traces des dinosaures.

Depuis le 3 septembre 2014, Jurassica propose également une application pour découvrir le site sur tablette, appelée « Paléoskop ». Celle-ci contient un carnet de terrain interactif et utilise la réalité augmentée et des visualisations en 3D pour faire apparaître des éléments invisibles ou disparus. Il suffit au visiteur de pointer la tablette vers des marqueurs et les animations ou informations correspondantes s’affichent à l’écran.

Sunshine-aquarium-réalité-augmentée-pingouinLes pingouins du Sunshine Aquarium de Tokyo sortent de leur banquise pour guider virtuellement les touristes jusqu’à l’entrée du musée grâce à une application en réalité augmentée.

Pour remédier à cet inconvénient lié à son accès et pour relancer son attractivité, le Sunshine Aquarium a donc créé une nouvelle application, « Penguin Navi », en y intégrant des pensionnaires de l’aquarium particulièrement populaires : des pingouins. Ceux-ci se trouvent ainsi transposés dans la ville et guident virtuellement le visiteur, qui les observe à travers l’écran de son smartphone ou de sa tablette, grâce à la réalité augmentée. Ainsi, les animaux se superposent au paysage réel de la rue.

Musées d’Histoire et lieux de Patrimoine

Montage-abbaye-protfolioL’Abbaye de Villers a accueilli plus de 132.000 visiteurs en 2016. Pour l’année 2017 ce monument propose une quarantaine d’activités pour animer les visites. Depuis le 24 juin 2017, les visiteurs peuvent utiliser une tablette numérique pour découvrir le bâtiment en réalité augmentée.

Il est possible de faire une visite à travers laquelle le visiteur est « acteur » : une visite dont « vous êtes le héros ». Cette visite est la plus complète en terme d’activités et de contenus sur tablette : elle propose un véritable parcours, des jeux interactifs, des animations et des vidéos avec pour objectif de transporter les utilisateurs aux siècles derniers. Il est possible d’observer l’Abbaye telle qu’elle était au moment de sa construction grâce à la réalité augmentée. En effet, les différents points de vues développés en réalité augmentée du bâtiment permettent de découvrir l’Abbaye telle qu’elle était au XIIe siècle mais également telle qu’elle était au XVe siècle. L’utilisateur peut donc « switcher » à sa guise entre les époques d’hier et aujourd’hui et ainsi se faire une idée de l’évolution du monastère.

f85501bc-d123-4de1-9be7-923cee35f083

Les musées chinois cherchent à présenter de nouvelles façons de « donner vie » au passé, grace à des dispositifs innovants intégrés à parcours permanent. C’est le cas pour le Musée archéologique de Jinsha, dans le Sichuan, qui a choisi la réalité augmentée et virtuelle pour donner vie à ses trésors.

Grâce à la réalité virtuelle et augmentée, les objets et mystères des temps anciens peuvent maintenant être mieux compris par les visiteurs mais aussi mieux analysés et étudiés d’une nouvelle manière par les archéologues.

Le Musée a déclaré qu’il essayait d’intégrer la technologie pour améliorer l’expérience des visiteurs et rendre la visite plus immersive en « donnant vie » au passé. Résoudre le mystère du totem ancien est attrayant, mais faire en sorte que plus de visiteurs, s’y intéressent et le comprennent est plus important.

29-575x323Le National Museum de Singapour s’impose comme un acteur leader dans le monde du numérique culturel. Afin de capitaliser sur l’accueil par ses visiteurs de ses précédentes avancées en matière de technologies, le musée vient de lancer la première galerie d’art en réalité augmentée : la Gallery 10, la première galerie d’art immersive en réalité augmentée.

Dans cette galerie qui ne présente aucune œuvre physique, la technologie de projection avancée permet de mettre en valeur l’Art et l’Histoire. Comment ? Grâce à l’utilisation de la dernière technologie de réalité augmentée de Google, Tango, combinée à la réalité virtuelle ainsi qu’à une cartographie intérieure complexe du musée. Les visiteurs peuvent désormais explorer physiquement le bâtiment et grâce au virtuel se rendre compte de son évolution au cours des 130 dernières années.

mobilier-national-appli-quelle-histoire-575x381Une frise en réalité augmentée : c’est la toute nouvelle expérience d’affichage urbain interactive et culturelle lancée par la Manufacture des Gobelins et la société Quelle Histoire, à Paris. Depuis le lundi 24 avril 2017, une douzaine de panneaux sont affichés sur les grilles de l’édifice et permet aux visiteurs de découvrir les grandes dates de l’histoire de l’établissement.

Depuis le lundi 24 avril 2017, la Manufacture a lancé une frise en réalité augmentée appelée « la frise magique », et qui permet de découvrir les grandes dates de l’histoire de l’établissement ainsi que des anecdotes liées à des personnages célèbres grâce à un support à la fois physique et numérique.

Béziers-Réalité-virtuelle-À-la-redécouverte-des-arènes-de-Béziers1Au sein de la ville de Béziers, les arènes romaines constituent le seul monument romain dont il reste des vestiges visibles et accessibles par le public. Néanmoins, elles restent largement ignorées. À partir du 17 septembre 2016, l’application « À la redécouverte des arènes romaines de Béziers » permettra aux visiteurs de les explorer en réalité augmentée.

L’enjeu du projet est de proposer au public une découverte et une compréhension de ce patrimoine historique et architectural antique par le biais d’un documentaire interactif en réalité augmentée. Cet outil permettra aux visiteurs de comprendre le site, son histoire et son évolution, d’une part en tant que bâtiment, et d’autre part dans l’histoire urbaine de la ville (réutilisation du site, démantèlement du bâtiment au Moyen Âge, etc).

BBLe 1er juillet 2016, l’atelier historique de l’Imagerie d’Épinal lancera officiellement sa nouvelle scénographie, entièrement rénovée, inédite et numérique à l’aide de l’HistoPad, un système immersif et géolocalisé. Munis de tablettes tactiles et d’écouteurs, les visiteurs découvriront l’histoire de la plus populaire des imageries au monde, les différents espaces de production, les machines anciennes, les pierres lithographiques et les techniques traditionnelles remises au goût du jour.

RA_DomeLe Musée de l’Armée (Invalides) prépare une rentrée automne 2015 très chargée sur le plan numérique avec deux nouveautés lancées en septembre 2015. L’application « Musée de l’Armée » présentera l’étendue des collections du musée ainsi que son agenda tandis que « Dôme digital » permettra d’explorer l’église du Dôme et le tombeau de Napoléon Ier en réalité augmentée.

Ce nouveau guide en réalité augmentée permet aux visiteurs de découvrir ou redécouvrir l’église du Dôme sous des angles inédits. Disponible sur tablette iPad mini en français, anglais, espagnol et chinois, ce programme interactif fourmille de modélisations 3D, animations et vues panoramiques en 360°, qui livrent les secrets actuels et passés de l’édifice.

Ce6mDwBXJihTJxpxpNBxtG_MnKJXb9bSCwB0cyuWHtZ-1nhYBjRjUD9BsZp0Dg0TDAI=h900La nouvelle application de Paris Musées incite les parisiens et touristes à découvrir les œuvres d’arts des musées parisiens représentant les abords de la Seine. Paris au fil de la Seine offre ainsi 39 points de vus géolocalisés offrant le même point de vu que des peintures à découvrir en réalité augmentée.

Au sein de Paris Plage, quatre cadres signalant ces points de vue seront positionnés le long des quais pour inciter les plagistes à télécharger l’application sur leurs mobiles, à prendre des photos et à les comparer avec les œuvres correspondantes. Un outil de réalité augmentée permet en effet de superposer et mélanger, lors de la prise de photo, les oeuvres et le paysage actuel.

5-575x431Considérée comme un chef d’oeuvre de l’architecture civile moderniste, la Villa Cavrois ouvre aujourd’hui ses portes après un chantier de restauration de plus de douze années. Il aura fallu près de 23 millions d’euros au Centre des monuments nationaux pour mener à bien un sauvetage complet de la villa et de son parc. Résultat, une visite exceptionnelle enrichie par des outils numériques innovants.

Conçue conjointement par Art Graphique et Patrimoine et le Centre des Monuments Nationaux, l’application se devait d’être un outil de médiation performant dès l’ouverture. Les deux partenaires avaient déjà collaboré autour de la médiation en réalité augmentée du cabinet de Charles V au château de Vincennes, en place depuis 2009.

histopad-chambord-575x289Le mardi 23 juin 2015, pour accompagner la commémoration des 500 ans du couronnement de François Ier, le domaine national de Chambord a lancé son nouvel un outil de visite «l’HistoPad Chambord», une tablette numérique qui permet au visiteur de redécouvrir, grâce à la réalité augmentée, le Chambord d’il y a cinq siècles.

Grâce à la technologie de la réalité augmentée, les visiteurs seront immergés dans un univers inédit, qui recrée l’atmosphère de Chambord d’il y a quelques 500 ans, à la fin du règne de François Ier (1539-1545). La tablette, un iPad mini, propose une expérience de visite à travers les salles emblématiques et les décors marquants de la Renaissance.

eeeee-575x368L’ application AR a été développé en parallèle avec la re-conception d’une nouvelle exposition pour apporter une nouvelle perspective à la collection historique.

Les visiteurs de l’exposition ont la possibilité de télécharger l’application « Riot1831  » sur l’apple store ou sur google play, avant la visite ou durant celle-ci grâce au wifi disponible au sein du musée. Au fil du parcours, l’application sur leur appareil les guide d’un artefact à un autre qu’ils peuvent scanner pour déclencher réalité augmentée, bande sonore ou vidéo. Les contenus proposés sont centrés sur les souvenirs des témoins de cette nuit qui vit un mouvement populaire attaquer et brûler la demeure du duc de Nottingham.

Bibracte-tablette-2-575x431Le musée de Bibracte, en Bourgogne, a profité de sa rénovation pour mettre en place deux dispositifs numériques de médiation innovants associant réalité augmentée et projections numériques 3D. Conçu en 1995, le musée de Bibracte a été entièrement rénové entre 2010 et 2013. La muséographie intègre désormais deux dispositifs de médiation innovants faisant appel aux technologies numériques.

Deux applications permettent de découvrir le site. Dans la première, le mont Beuvray apparait en 3D sous nos pieds selon quatre points de vue différents, notamment une vue aérienne actuelle et une vue de la restitution de la ville à son apogée. A moyen terme, le dispositif devrait être décliné pour être proposé directement sur le site archéologique. Les deux applications de la tablette devraient également fusionner.

Cherbourg-chateau-ra-image-appli-user-575x383Après les abbayes de Cluny et Jumièges, c’est au tour du Château de Cherbourg de se laisser visiter grâce à une application mobile utilisant la réalité augmentée. Une visite numérique permettant de découvrir l’édifice tel qu’il était au XVIIème siècle, via un smartphone ou une tablettes.

Avec un site quasi détruit, un environnement actuel de la forteresse résolument urbain et une surface couverte par les anciens bâtiments sans commune mesure avec celles des deux abbayes de Cluny et Jumièges, la visite se fait via une application mobile et la technologie de la réalité augmentée. L’application « Château de Cherbourg », dédiée et gratuite, est disponible à la fois sur les terminaux iOS et Android.

Grâce à la réalité augmentée, les visiteurs peuvent effectuer un bon dans le passé de plus de 300 ans, au cœur du Cherbourg médiéval. Sept parcours de découverte virtuelle sont proposés.

musée histoire marseille appli photo tablettQuelques mois après sa réouverture, le musée d’histoire de Marseille propose dorénavant une application pour découvrir la ville à l’époque antique en réalité augmentée.

L’application Extension numérique, disponible gratuitement sur smartphone et tablette, permet à l’utilisateur de parcourir la cité phocéenne en superposant au paysage actuel celui de l’Antiquité grecque et romaine, grâce à la réalité augmentée. Ainsi apparaissent les vestiges de l’ancien dallage d’une rue romaine, qui témoignent que le tracé des rue est le même qu’au IVe siècle avant notre ère.

chateau falaise ipadDepuis le 13 avril 2013, le Château Guillaume le Conquérant, à Falaise, a rouvert ses portes après quelques mois de transformation. Il propose désormais à ses visiteurs une nouvelle scénographie qui s’appuie sur les nouvelles technologies et propose un parcours ludique et une plongée au cœur du Moyen-Age.

Le parcours intérieur permet de se plonger dans la vie d’un château ducal et militaire du XIIe siècle grâce à la réalité augmentée. Sur l’iPad-mini apparaissent les pièces du château entièrement meublées et décorées d’objets d’époque. Il est possible de zoomer sur un objet pour avoir davantage d’explications.

Visiteur_tabletteEn avril 2013, le Château Guillaume-le-Conquérant (Falaise, Normandie) a réouvert avec une nouvelle scénographie s’appuyant notamment sur un parcours en réalité augmentée sur tablettes, conçu par Histovery. Quel Bilan ?

« Nos visiteurs attendaient plus de faits concrets leur permettant de se projeter dans la réalité médiévale du site : quels sont les rôles d’un château fort ? Qui y vivait ? Comment ? Que mangeait-on ? Comment s’y chauffait-on, à quoi ressemblaient les intérieurs à l’époque des ducs de Normandie et rois d’Angleterre, fondateurs et premiers propriétaires du château …Il s’agissait de remettre le château au cœur de la médiation proposée. La réalité augmentée nous a semblé l’outil parfait pour faire revivre les lieux au temps de leur splendeur de façon saisissante. »

Jumieges appli Montage 02 (3)Depuis les dernières journées du patrimoine de 2012, l’Abbaye de Jumièges est dotée d’un nouvel outil mobile spectaculaire de mise en valeur de son site. Cette reconstitution de l’abbaye à 4 époques différentes, du 9ème au 18ème siècle, est disponible sur des iPad in situ mais également sur les mobiles iOs et Android.

Jumièges 3D offre la possibilité aux visiteurs de découvrir sur place et sous leurs yeux la reconstitution de l’Abbaye de Jumièges telle qu’elle était avant sa destruction. Grâce aux techniques de réalité augmentée et substituée, il est ainsi possible de superposer des vues 3D en 360° à la vision des vestiges actuels. Comme le résume le site internet du projet « se balader dans le temps devient ainsi un jeu d’enfant grâce à une interface simplissime. » Une manière originale d‘enrichir l’expérience des 70 000 visiteurs annuels de ce site historique.

SETE 3La Société d’Exploitation de la Tour Eiffel a confié à smArtapps la réalisation de son premier guide officiel de visite sur iPhone. Monument payant le plus visité au monde, avec plus de 7 millions de visiteurs par an, la Tour Eiffel propose désormais un guide complet et multimédia.

Atout majeur : un panorama en réalité augmentée permettant d’identifier plus de 60 sites remarquables de Paris. La nouvelle application officielle du monument propose des contenus écrits et audio, ainsi que son panorama 360° en haute définition, pour une orientation facilitée. Disponible en anglais et français, cette application est structurée comme un audioguide avec plus de 30 entrées thématisées.

Musées et collections d’Art

atelier du peintreDu 1er juillet 2017 au 16 octobre 2017, le Musée Courbet à Ornans présente son exposition « Histoire d’ateliers, de Courbet à Soulages » et propose aux visiteurs de s’immerger dans celui de Courbet grâce des dispositifs de réalité virtuelle et augmentée innovants, ainsi qu’un panorama des photographies de Vincent Knapp. De tous les lieux qui font une œuvre d’art, « l’atelier » d’un artiste, espace même de création, est le plus important : le travail s’y accomplit et s’y expose.

Une attention toute particulière a été portée sur un atelier : celui de Gustave Courbet (1819-1877) lui-même, qui grâce à une série de dispositifs numériques - en réalité augmentée et en réalité virtuelle – est mis en valeur sous de nouveaux angles et entraîne les visiteurs dans une expérience immersive historique et artistique.

099_Blog_768x440Google place de grands espoirs dans la réalité virtuelle (avec son casque Daydream) mais également dans la réalité augmentée. Le géant du web vient ainsi de déployer la technologie Tango dans l’Institut des Arts de Détroit (Michigan). Un service qui permet aux visiteurs d’explorer de nouvelles manières les salles du musée consacrées à l’Egypte ancienne et à la Mésopotamie.

Le Detroit Institute of Arts a ainsi construit avec la société Guidigo une application mobile appelé Lumin qui utilise la puissance de Tango pour « ajouter la réalité augmentée, l’interactivité et de l’information pour enrichir encore plus la visite ».

cleDéjà pionnier avec son mur interactif géant, sa Gallery One et son application mobile, le Cleveland Museum of Art (CMA) continue de développer son offre de médiation, notamment jeunesse et famille, en s’attachant à mixer l’art et la technologie. Le 17 octobre 2016, le musée des Beaux Arts a présenté une nouvelle version de son application ArtLens et de son espace ludo-éducatif Studion Play. En utilisant la réalité augmentée, la technologie Kinekt ou la reconnaissance d’images pour créer des expériences numériques uniques, le Cleveland Museum of Art souhaite continuer à transformer la médiation et l’implication des visiteurs.

« Actuellement, il n’y a pas d’autres applications mobiles de musée qui fournisse de tels outils complets pour aider les visiteurs à explorer la collection » a déclaré Jake Barton, fondateur de Local Projects. « En plus de son téléchargement initial ultra-rapide, ArtLens offre des fonctionnalités de réalité augmentée qui permettent de fournir un contenu spécifique face à une oeuvre et permet aux visiteurs de construire leur propre parcours ».

rsz_galeriephoebusnovembre2014_clock-asto-realiteaugmentee (2)Après l’IMA et son exposition Maroc, la Galerie Phoebus (Aix en Provence) propose une expérience de réalité augmentée immersive avec une application et un casque Oculus Rift.

Une application mobile permet de voir en réalité augmentée certains tableaux de l’exposition. Grâce à l’écran d’un smartphone ou d’une tablette, le public peut ainsi percevoir les tableaux en 3 dimensions et voir les oeuvres s’animer

Comme l’explique la galerie: « Cela permet de vivre une vraie expérience lorsque l’on visite l’exposition à la galerie. Lorsque l’on achète un tableau, grâce à l’application, on peut bien entendu également voir sa toile en réalité augmentée (une tablette est même offerte avec l’œuvre). »

Whitney pappenheimer_1140 3Le 19 novembre 2014, pour fêter son déménagement de Madison Avenue, le Whitney Museum a organisé une grande soirée Gala et révélé sa dernière commande artistique: l’application de réalité augmentée « Proxy, 5 WM2A » créée spécialement autour du bâtiment Breuer par l’artiste numérique Will Pappenheimer.

L’application propose ainsi une sorte de voyage et d’expérience hallucinatoire dans l’univers du Whitney, une commande audacieuse pour une soirée à laquelle assistaient 600 personnalités et stars de New York, et dont les autres animations tournaient autour du chocolat et de projections révélations du nouveau bâtiment de Renzo Piano sur Gansevoort Street.

Utilisation l’application de réalité augmentée Layar sur leur smartphone et tablette, les invités à la fête pouvaient scanner des QR codes qui déclenchaient une animation psychédélique de points, lumières, formes abstraites et objets figuratifs – y compris un poisson brillant et un modèle 3D flottant du bâtiment Breuer.

^skodcjknPour sa première exposition consacrée à Rubens et à son héritage, le Bozar de Bruxelles a réuni 160 œuvres et propose une offre numérique associant visioguide, réalité augmentée et création multimédia.

Avec l’application interactive de réalité augmentée, quand l’appareil est orienté vers une œuvre d’art, il reconnaît l’image et le tableau entre alors en vie. Ainsi, si le visiteur dirige le guide vidéo vers le triptyque «Le Christ sur la croix», il pourra découvrir les volets se refermer et dévoiler la face cachée du retable. S’il passe le doigt sur «Le jardin d’amour», il verra apparaître les esquisses préparatoires du tableau. Sur «Le couronnement de Marie de Médicis» apparaissent plusieurs personnages que le guide vidéo est capable de reconnaître et d’identifier.

warrior-app-demo-300x240L’Asian Art Museum de San Francisco propose une toute nouvelle application pour son exposition, “China’s Terracotta Warriors” sur la fameuse armée en terre cuite du premier empereur de Chine, Qin. Innovation: cette application, outre les informations que l’on y retrouve habituellement (horaires, tarifs, etc.), permet d’enrichir sa visite  par l’utilisation de la réalité augmentée.

Pour les curieux qui ne pourraient pas se rendre à San Francisco, le musée a aussi pensé à mettre en ligne l’une de ces pancartes et ainsi proposer à l’internaute équipé de profiter de l’expérience en réalité augmentée. Le visiteur virtuel verra ainsi surgir de son I-phone une cloche qu’il pourra même faire sonner et ainsi affiner encore un peu plus la frontière entre virtuel et réalité.

getty3Le JT Getty Museum prfite de la réinstallation de certaines de ses galeries pour donner un coup de projecteur -numérique- sur l’un des objets majeurs de sa collection : le « Kabinettschrank » de Augsburg (Autriche), datant du 17ème siècle. L’objet est si précieux et fragile que le public ne peut évidemment pas le toucher, encore moins le manipuler.

Une simulation 3D « flottante » du cabinet utilisant la technologie de réalité augmentée et qui permet aux intrenautes de visualiser l’objet et de le manipuler à distance et en 3D.

Villes et territoires

FlersVirtuel-493x700Le lundi 21 mars 2016, l’application « Flers virtuel du XIXe siècle à aujourd’hui », a été récompensée par les premiers Trophées du tourisme numérique. Ces trophées ont été remis à l’occasion du 4e Forum du tourisme numérique de Deauville qui se tenait en présence d’Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

Téléchargeable depuis le jeudi 18 juin 2015 sur un smartphone, l’application est également consultable sur des tablettes prêtées par l’office de tourisme et du commerce du pays de Flers. Un plan du centre-ville de Flers avec un parcours permet de découvrir, entre autres, comment les rues ont évolué.

Dans le cas de la villa Cavrois, une application sur tablette tactile propose une expérience enrichie de géolocalisation indoor, de réalité augmentée et d’animations 3D. Ainsi les visiteurs ont la possibilité de visualiser certains espaces de la villa à leur inauguration en 1932: la salle à manger des parents, la hall salon, la terrasse, le bureau…

montreal-en-histoire-cite_memoire-1-575x323Le 25 juin 2015, une application sera disponible gratuitement pour découvrir plusieurs édifices et lieux historiques du Vieux Montréal et du Vieux-Port.

L’application mobile Montréal en Histoires proposera de découvrir une soixantaine de points d’intérêts et d’expériences en réalité augmentée à travers différents parcours techno-historiques. Les visiteurs pourront bénéficier de plusieurs images d’époques et de descriptions par POI, et d’un commentaire audio en quatre langues.

(c) AGP

(c) AGP

Le jeudi 2 avril 2015, la Ville de Poitiers, associée à l’INRAP, a lancé une nouvelle application « 3D Poitiers évolution » qui offre une visite panoramique en 3D racontant Poitiers de l’Antiquité à nos jours à travers des restitutions inédites de son patrimoine. Développée par Art Graphique et Patrimoine et GMT Editions, l’application est distribuée par les 3 plateformes mondiales Apple, Google et Windows.

L’application propose la découverte de cinq périodes de la construction de Poitiers, via un menu intuitif. En quelques clics, les utilisateurs ont ainsi accès à la période contemporaine, au XVIIème siècle, au Moyen-Âge, à l’Antiquité tardive et à l’Antiquité.

avignon 3D film 2Porteur de légendes et emblème touristique d’Avignon, le pont Saint-Bénezet a fait l’objet d’une campagne de recherches de longue haleine qui permet aujourd’hui de restituer au public son histoire et son aspect intégral, en 3D en réalité augmentée. Un film et une application mobile ont été présentés au public le vendredi 28 novembre 2014. Retour sur ce projet ambitieux et interviews croisées du Grand Avignon et de la société Art Graphique & Patrimoine.

Grâce aux vues panoramiques 3D et à la réalité augmentée, les utilisateurs de l’application se retrouve en immersion totale dans le Avignon du 14ème et 17ème siècle. La molette temporelle permet de comparer le présent avec le passé.

leicester-3dAu Royaume-Uni, une nouvelle application utilisant la réalité augmentée a été créée afin de pouvoir explorer la ville de Leicester à l’époque romaine.

Dans les rues modernes de Leicester, l’utilisateur de l’application peut localiser les anciens monuments romains sur une carte ou en consultant directement la galerie d’options. Lorsqu’qu’il passe à proximité d’un site important, il reçoit une alerte. Il dirige alors sa tablette vers le site pour voir apparaître le monument antique en réalité augmentée.

Arromanches 44 appli 2 raLier le passé au présent en superposant le virtuel au réel … tel est l’objectif de l’application Arromanches 1944 qui permet -grâce à la réalité augmentée de découvrir les plages du débarquement et de revivre le Jour J. Cette application gratuite a été développé en collaboration avec le musée du Débarquement d’Arromanches et le centre Juno Beach.

L’application offre une grande diversité de contenus (textes, photos, vidéos, effets sonores et visuels et 3D), localisés et apparaissant de façon chronologique.

Gratuite, l’application, téléchargeable aujourd’hui sur l’App Store, est disponible en français, en anglais, en allemand, en langue des signes et en sous-titrage.

MOV néons villeLe Musée de Vancouver (MOV) lance « Visible City / la Ville Illuminée », une exposition virtuelle sur l’histoire du néon dans les rues de Vancouver. Avec cette application, développée en partenariat avec le Musée virtuel du Canada (MVC), une initiative du ministère du Patrimoine canadien, le musée devient  la première institution culturelle en Amérique du Nord à proposer de la technologie de réalité augmentée dans la rue.

Les utilisateurs de l’application peuvent explorer la ville en suivant deux parcours numériques guidés à travers le cœur culturel de Vancouver (Granville Street) et un autre quartier original de la ville (Chinatown et rue Hastings).

En pointant leurs téléphones mobiles dans les actuelles rues, les visiteurs peuvent découvrir le même lieu de Vancouver dans les années 50, années 60 ou 70.

uarL’Institut d’Architecture des Pays-Bas lance son application gratuite appelée UAR (la Réalité Augmentée Urbaine). Présentée récemment dans des musées, cette application est désormais disponibles pour iPhone et Androïd !

Cette application permet à chaque utilisateur d’obtenir des informations sur un bâtiment lorsqu’il le vise avec son Smartphone. La réalité augmentée permet d’obtenir des informations sur l’architecture complétées par des textes, des images et mêmes des archives. Une des caractéristique de cette application est de révéler en 3D à l’utilisateur ce qui était ou sera à l’emplacement ou il se trouve.

Articles généraux sur la réalité augmentée

c355ef55cdAlors que rien ne semble arrêter l’enthousiasme pour la réalité virtuelle, moins d’institutions se penchent sur la réalité augmentée, une technologie qui propose pourtant des innovations toutes aussi passionnantes avec pour mot d’ordre l’intégration du virtuel dans le réel. En matière de créativité, la RA, n’est pas en reste. Dans les arts plastiques ou les arts numériques bien sûr, mais aussi dans l’édition, l’architecture ou le street art, la réalité augmentée offre de belles choses et propose un renouvellement de l’expérience artistique, pas moins intéressant que la réalité virtuelle. N’est-ce pas justement dans ces recoins créatifs que se jouent bien souvent les véritables challenges artistiques innovants ? Réponses dans ce dossier.

0-8WvEU8r9uJbQa9J8Last fall, The Guardian wrote an article on “Post-web technology: what comes next for museums?” At the heart of this debate is the question of how museums can remain a dynamic part of the public realm in a time when digital technology seems to be driving consumer tastes and culture while outpacing the ability of most cultural institutions to keep up with its rapid innovations. Meanwhile, the question on the opposite side of the coin- one that Chicago’s Field Museum grappled with when developing their digital interactive reading rails– is “how can technology enhance a visitor’s experience without taking away from the natural historic and cultural experiences that museums work so hard to preserve?”

Retrouvez tous les articles sur la Réalité Augmentée dans la barre de recherche du CLIC France

Mise en ligne le 04/07/17

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

Au Musée Canadien de la mer des Îles de la Madeleine, un cachalot géant renaît grâce à la technologie Tango de réalité augmentée

En Chine, le Musée archéologique de Jinsha choisit également la réalité augmentée et virtuelle

Avec sa Gallery 10, en Réalité Augmentée utilisant Tango, le National Museum de Singapour propose une visite virtuelle et historique

Une frise en réalité augmentée raconte l’histoire de la Manufacture des Gobelins

Avec Google Tango et Guidigo, les collections du Musée des Beaux-Arts de Detroit s’explorent en réalité augmentée